Ouvrir la recherche
Reportage

La fin d'un rêve pour les supporters parisiens

Mise à jour le 24/08/2020
Dimanche soir, le Paris Saint-Germain s'est incliné face au Bayern Munich en finale de la Ligue des Champions. Retour sur une soirée au goût amer avec les supporters parisiens dans un bar-restaurant du 5e arrondissement.
C'est le moment d'une vie de supporter, celui dont chacun espère une issue positive pour son camp. Hier soir, les supporters du PSG connaissaient pour la première fois l'ambiance d'une finale de Ligue des Champions, tous devant leur écran à attendre de pouvoir, ou non, broder une étoile sur leur maillot.
Supporters du PSG au abord du parc des Princes
Les supporters du PSG aux abords du Parc des Princes, quelques heures avant la rencontre.
Flavien Portat / Ville de Paris

Un avant-match entre fête et stress

Nous suivons quelques fans du PSG qui ont décidé de se donner rendez-vous au Mulburry Street, un bar-restaurant du 5e arrondissement. Attablés non loin d'un écran mais avec les distances nécessaires entre eux, ils imaginent tous que leur équipe favorite soulèvera la coupe au coup de sifflet final. À une heure du coup d'envoi du match, pas de surprises dans les compositions d'équipe annoncées et les supporters qui débattent entre eux des choix des deux entraîneurs. Pour eux, le match a déjà débuté.
Dans le bar, les serveuses portent des maillots du club, et le mot d'ordre à toutes les tables de l'établissement est le même : Allez Paris ! Néanmoins, l'ambiance plutôt festive cède rapidement sa place au silence au moment de l'entrée des joueurs sur le terrain, accompagnés du célèbre hymne de la compétition. Comme les joueurs sur le terrain, les fans sont concentrés et tendus comme pour passer un examen.

Le grand huit émotionnel

Au coup d'envoi, les supporters se donnent les derniers encouragements en applaudissant. La fébrilité est bien présente chez eux lorsque les joueurs du Bayern Munich s'engouffrent près du but parisien. Et même si le début de partie n'est pas très riche en occasion, il ne faut pas grand chose pour enflammer le bar. À la 14e et 18e minute, le Paris Saint-Germain s'offre ses deux premières occasions de but qui soulèvent le Muburry Street, calmé par les exploits du gardien allemand. Les Parisiens ont à peine le temps de reprendre leur souffle qu'une frappe bavaroise s'échoue sur le poteau du but du PSG, provoquant un silence glacial chez les fans, qui retiennent leur respiration à chaque centimètre parcouru par le ballon.
Chaque action de la rencontre provoque des émotions folles, notamment l'immense crispation après l'occasion de Kylian Mbappé, puis quelques secondes après, lorsque que Thilo Kehrer fait trébucher un attaquant du Bayern Munich dans la surface de réparation juste avant la mi-temps. L'arbitre décide de ne pas siffler de penalty, et les fans du Paris Saint-Germain respirent un peu. 0-0 à la pause, et les supporters sortent s'aérer l'esprit devant le bar.

L'adieu à la coupe

Si les groupes de fans donnent de la voix et encourage le PSG au retour des vestiaires, ils sont malheureusement vite coupés. À la 59e minute, Kingsley Coman, formé au Paris Saint-Germain et joueur du Bayern Munich, ouvre le score de la tête (1-0). Les réactions, presque toutes silencieuses, sont annonciatrices de la suite de la rencontre. « Le score bougera pas, ils sont expérimentés en face » s'exclame Léonard, désormais l'un des seuls à donner de la voix. Le reste du bar, le moral à zéro, semble abattu. La tension a pris le pas sur la passion, même lorsque le PSG est proche d'égaliser avec Marquinhos, ou lorsque Kylian Mbappé est fauché dans la surface de réparation bavaroise, l'ambiance est moins chaude qu'en début de rencontre.
Les derniers espoirs parisiens s'envolent à chaque seconde qui passe, jusqu'à ce qui semble désormais inévitable. Au coup de sifflet final, le bar se vide assez rapidement et dans un calme peu espéré par les supporters. Certains s'isolent, d’autres regardent la célébration du Bayern Munich derrière la vitrine du bar, avec l'espoir de pouvoir retrouver la finale au plus vite et fêter un titre tant convoité.
Finale de la ligue des champions PSG-Bayern à la butte-aux-cailles, 13e
Dans le 13e, les supporters ont donné de la voix pour le PSG.
Joséphine Brueder / Ville de Paris

À lire aussi

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.