Ouvrir la recherche
Actualité

En 1996, le PSG était déjà champion d'Europe

Mise à jour le 19/08/2020
En attendant la finale de Ligue des Champions de ce dimanche, nous revenons 24 ans en arrière, un soir de mai 1996 à Bruxelles, quand le PSG remportait son premier titre européen : la Coupe des Vainqueurs de Coupes. Retour sur le parcours presque parfait des Parisiens cette année-là.
Si le 8 mai 1996 résonne comme une date clé pour le Paris Saint-Germain, peut-être que le 23 août 2020 lui fera écho. Car oui, Paris en finale d'une coupe européenne, ce n'est pas inédit, la victoire non plus.
La saison 1994-1995 est une réussite pour le PSG : première demi-finale de Ligue des Champions, 3e du championnat et surtout les succès en Coupe de France et Coupe de la Ligue… Paris disputera alors la Coupe des Vainqueurs de Coupes en 1995-1996, compétition qui a déjà vu Paris s'élever jusqu’en demi-finale en 1994.

Deux premiers tours anecdotiques

Paris est exempté de tour préliminaire et débute la compétition en 16e de finale, contre Molde (Norvège). Au match aller, bien que mis en difficulté par les Norvégiens, le Paris Saint-Germain s'impose 3-2, et remporte facilement le match retour 3-0 avec un doublé de Pascal Nouma.
Le club de la capitale, qualifié en 8e de finale, est alors confronté au Celtic Glasgow (Écosse). Youri Djorkaeff, qui s'est déjà montré en marquant lors des deux premiers matchs, donne la victoire aux Parisiens 1-0 au match aller. Quant au match retour, le résultat est sans appel : 3-0 pour les hommes de Luis Fernandez, qui rejoignent les quarts de finale de la compétition.

Parme et La Corogne à la trappe, Paris vers la finale

Paris doit alors affronter le favori de la compétition : Parme (Italie). Considérée comme la finale avant l'heure, la confrontation tourne à l'avantage des Italiens au match aller (1-0), la seule défaite parisienne de la compétition. Pour le match retour, dans un Parc des Princes plein à craquer, le Paris Saint-Germain marque très vite avant de se faire rejoindre à la demi-heure de jeu. N'abdiquant pas, le PSG mène 2-1 à la mi-temps grâce à Patrice Loko, mais est toujours virtuellement éliminé. Comme sur le premier but de la rencontre, Raï marque à nouveau sur penalty à 20 minutes du terme et offre alors la 4e demi-finale européenne consécutive au club parisien.
De retour dans le dernier carré, Paris espère que cette année 1996 est la bonne. Les Espagnols du Deportivo La Corogne se dressent sur le chemin du PSG pour rejoindre la finale. Le match aller est serré, et Youri Djorkaeff, entré en cours de match, débloque la situation à la 89e minute. Paris, qui a pris une sérieuse option avec cette victoire au match aller, remporte également le match retour sur le même score. Direction la première finale européenne pour le PSG.

Une finale, une victoire

Paris verra donc Bruxelles, mais aucunement pour du tourisme. Plutôt pour écrire son histoire dans la ville hôte du match pour le titre. Après avoir brisé le sort de 3 ans d'éliminations en demi-finales européennes, le Paris Saint-Germain a l'opportunité de rentrer dans la cour des grands, et devenir le 2e club français à remporter un titre européen. En face, se dresse le Rapid de Vienne, surprise de la compétition et tombeurs des Néerlandais de Feyenoord au tour précédent.
Pour ce 8 mai 1996, les 30 000 personnes présentes au Stade Roi Baudouin, dont une bonne partie de supporters parisiens, vont être les témoins du premier sacre européen du Paris Saint-Germain. Pourtant, tout ne commence pas de la meilleure manière pour le PSG, avec la sortie sur blessure de Raï dès la 12e minute, mais cela n'arrête pas pour autant les hommes de Luis Fernandez d'être les plus entreprenants. Paris provoque des fautes adverses et c'est ce qui amène le but parisien. Bruno Ngotty s'essaie sur un coup-franc lointain et trompe le gardien de Vienne avec une frappe à ras de terre. Le PSG mène 1-0 et voit son rêve devenir réalité.
La suite n'est qu'anecdotique. Paris n'arrive pas à doubler la mise malgré un grand nombre d'occasion, mais est très solide défensivement. Lorsque l'arbitre siffle la fin de la rencontre, l'explosion de joie parisienne retentit dans le stade bruxellois. Le PSG devient alors le 2e club français à conquérir un trophée européen, et en cas de victoire ce dimanche, le seul à en avoir remporté deux.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations