La Chapelle a d’abord été un village aux portes de Paris

Le saviez-vous ?
Mise à jour le 07/06/2024
Photo représentant la rue de la Chapelle (18e).
Après l’ouverture de l’Adidas Arena, le quartier de la porte de la Chapelle (18e) poursuit sa belle métamorphose. Il est bien loin le temps des usines à charbon, des friches ferroviaires et de l’enceinte de Thiers !
Ouverture de l’Adidas Arena, végétalisation et réaménagement des rues de la Chapelle et Max-Dormoy, construction du campus Condorcet… le quartier de la porte de la Chapelle est en pleine transformation. La preuve en images !

La Chapelle a d’abord été une commune indépendante de Paris

Mais pourquoi « la Chapelle » ? Avant de devenir un quartier parisien, c’est le nom d’une ancienne commune du département de la Seine. Celle-ci a existé de 1790 à 1860, avant son intégration au territoire de la ville de Paris. L’actuel quartier de la Chapelle correspond donc au village de La Chapelle, dont l’origine remonte au Moyen Âge. Le bourg médiéval avait pour centre l’église Saint-Denys de la Chapelle, aujourd’hui située… au 16, rue de la Chapelle !

Une porte qui protégeait la capitale

"Siège de Paris - le bombardement, guerre de l'invasion, 1870-1871". Estampe anonyme.
Pourquoi y a-t-il une porte de la Chapelle ? Il s’agit de l’une des 53 portes qu’Adolphe Thiers, alors président du Conseil, a percées dans l’enceinte fortifiée qui portait son nom entre 1841 et 1844 pour protéger Paris. Édifiée sous le roi Louis-Philippe, cette structure a servi de rempart à la capitale face aux Prussiens durant la guerre de 1870-1871. Des vestiges de ces anciennes fortifications ont d’ailleurs été mis au jour avant la construction de l’Adidas Arena !

Un quartier industriel, marqué par le gaz et le charbon

La porte de la Chapelle est restée longtemps une terre industrielle. Avec très peu d’habitations. Sur le boulevard Ney, « il y avait des gazomètres, des énormes cylindres dans lesquels le gaz était stocké pour alimenter les entreprises et les usines du secteur », expliquait Claude Field-Feldschuch, habitant du quartier, dans un documentaire de 2021 réalisé par l’association Passerelle de mémoire. Sans oublier les usines à charbon, où se fournissaient les marchands de charbon de toute la capitale.

Découvrez le documentaire « La Chapelle, histoire d’un quartier » (durée : 37 minutes)

Vidéo Youtube
Une gare, appelée Chapelle-Charbon, avait même vu le jour dans un triangle formé par la rue de la Chapelle, les voies ferrées de la gare de l’Est et la ligne de la petite ceinture.

Un parc est né à l’emplacement d’un ancien site ferroviaire

Ouvert en 2020, le parc Chapelle-Charbon offre 3 hectares de verdure aux habitants. À terme, sa surface devrait atteindre les 6,5 hectares. Situé sur une ancienne friche ferroviaire, le parc a conservé l’auvent de l’ancien quai de la SNCF, un clin d’œil au passé du lieu. La création du parc s’inscrit dans la zone d’aménagement concerté Chapelle-Charbon, qui comptera d’ici quelques années des logements, des bureaux, des commerces et une école.

Suivez l’actualité parisienne

Chaque vendredi, recevez directement chez vous toute l’actualité parisienne par mail. Déplacements, transformation de la ville, nouveaux projets, Jeux olympiques, bons plans, etc., on vous dit tout des temps forts de l’info municipale.
Default Confirmation Text
Settings Text Html