Ouvrir la recherche
Actualité

L'église Saint-Louis-en-l'Île va retrouver sa splendeur

Mise à jour le 02/04/2019
Saint-louis-en-l'Île, l’une des plus belles églises nichée au cœur de Paris, va connaître plusieurs importantes phases de rénovation qui vont s'échelonner sur trois années.
Ce chantier d'envergure est l’une des plus importantes opérations de restauration menée par la Ville de Paris, dans le cadre de son engagement en faveur du patrimoine cultuel de la capitale à hauteur de 80 millions d'euros.

Le chantier de restauration

Intérieur de l'église Saint-Louis-en-l’Île
Emilie Chaix / Ville de Paris
Orientée est ouest, en parallèle à la rue Saint-Louis-en-l'Île, l'église Saint-Louis-en-l'Île, exemple d'église baroque à Paris, est à peine visible lorsque l'on marche dans la rue principale de Île-Saint-Louis. Ces dernières années, l'édifice a connu des opérations ponctuelles liées à des chutes de pierres et à des infiltrations, mais l’état avancé de délabrement du bâtiment et plus particulièrement du clocher en forme d'obélisque, nécessitait la mise en œuvre d'importants travaux de restauration.
Étalé sur trois années, l'important chantier de restauration qui démarre comprendra :

  • la restauration du clocher en pierre et de l’ensemble des couvertures en ardoise et des charpentes ;
  • la reprise du système de récupération des eaux pluviales et du paratonnerre ;
  • l'amélioration des dispositifs d’accès et de surveillance des combles et des toits ;
  • la restauration de l’ensemble des façades en pierre et des murs boutants (à l’exception de la façade basse sud côté cour) y compris les vitraux des baies hautes et leurs ferronneries, ainsi que les menuiseries de portes et de fenêtres.

Découverte en images de la dépose de la croix de l'église Saint-Louis-en-l’Île

Calendrier des travaux
13 mois pour la nef9 mois pour le transept5 autres mois sur le chevet 11 mois pour la restauration des façades

L'église Saint-Louis-en-l’Île

Entre 1620 et 1622, une première chapelle du nom de Notre-Dame-de-l’Île est édifiée perpendiculairement à la rue Saint-Louis-en-l’Île. Cette chapelle devient rapidement trop petite en raison du nombre croissant de paroissiens. La construction d’une nouvelle église devient alors indispensable. Louis XIII intervint par arrêté royal en 1634 et prescrit la construction d’une église consacrée à saint Louis sur une parcelle d’angle plus vaste. Les travaux commencent en 1664 quand la première pierre du chœur est posée par l’archevêque de Paris, Hardouin de Péréfixe de Beaumont.

Le nouvel édifice est réalisé sur les dessins de François Le Vau (frère de l’architecte de Versailles), continué par Gabriel Le Duc (ancien architecte du Val-de-Grâce) et terminé par Jacques Doucet. À la mort de Le Vau en 1670, les travaux sont poursuivis par Gabriel Le Duc qui, en 1676, en termine le chœur, le reliant par un transept inachevé à l’ancienne église pour lui servir de nef provisoire. Mais en 1701 un ouragan détruit la toiture de l’ancienne église et endommage la nef nouvellement créée.
L’achèvement de la nouvelle église devient impératif. Ainsi, en 1702 Pierre Bullet reprend les plans en suivant la logique architecturale du chœur. Nicolas Liévain réalise les plans de la voûte et construit la chapelle de la Communion. Jacques Doucet termine la nef en 1723 et donne les plans définitifs du transept et de la coupole (achevée en 1725).
Un projet de façade à l’ouest a existé, il n’a jamais été réalisé car il aurait fallu ouvrir une place devant elle et démolir plusieurs maisons déjà construites. Le 14 juillet 1726 Jean de Collet, évêque de Grenoble, consacre l’église. À la Révolution, en 1791, l’église est menacée de destruction pour l’établissement d’un marché, elle devient par la suite un dépôt et est vendue comme bien national en 1798.

Rendue au culte par la Ville de Paris qui la rachète en 1817, l'église voit son intérieur embelli par l’application de dorures, de peintures murales, de sculptures en stuc et de vitraux.
Dotée de prestigieuses œuvres d'art, l'église a été classée au titre des Monuments historiques par arrêté en date du 20 mai 1915.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.