Ouvrir la recherche
Actualité

Incendie de Notre-Dame : les actions conduites par la Ville

Mise à jour le 06/08/2019
Après l’incendie de Notre-Dame le 15 avril 2019, de nombreuses mesures et opérations de nettoyage ont été réalisées dans les écoles, crèches et logements d’assistantes maternelles du secteur de Notre-Dame, conformément aux règles en vigueur. La Ville de Paris a scrupuleusement suivi les recommandations du ministère de la Santé, par l'intermédiaire de l’Agence régionale de santé (ARS) d’Île-de-France.
Le 18 juillet, le ministère de la Santé (Agence Régionale de Santé d'Ile-de-France) a élargi le périmètre des établissements accueillant des enfants de moins de 7 ans devant faire l’objet de mesures de contrôle. Depuis cette date, la Ville mobilise tous les moyens nécessaires à la réalisation de ces prélèvements et à la mise en œuvre des mesures de traitement s’il y a lieu.
L’ensemble des informations sur les actions conduites par la Ville et les résultats des prélèvements sont diffusés au fur et à mesure sur cette page.

1. Le point sur les crèches et les écoles

Dans le périmètre « 500 mètres Notre-Dame », les prélèvements dans les crèches et écoles contrôlées sont conformes :
  • Ecole maternelle rue Sommerard (5ème)
  • Ecole élémentaire rue Saint Jacques (5ème)
  • Crèche municipale rue Lobau (4ème)
  • Crèche municipale rue des Barres (4ème)
  • Crèche municipale rue des Prêtres Saint-Séverin (5ème)
  • Deux crèches agréées par la Ville (« Sainte Lucie » et « Miron »)
Par ailleurs, des mesures aux domiciles des assistantes maternelles de la ville ont été réalisées. Les mesures effectuées dans ces domiciles sont inférieures à 70 microgrammes/m².
Ces résultats sont calculés sur la base d’une moyenne de différents échantillons prélevés dans chaque établissement. Si pour un prélèvement isolé, un niveau supérieur à 70µg/m² est constaté, le lieu concerné fait l’objet d’un traitement ad hoc et d’une nouvelle mesure avant ouverture.
Dans le second périmètre défini par le ministère de la Santé (ARS) le 18 juillet, la situation est la suivante, sachant qu’aucun de ces établissements n’accueille actuellement d’enfants :
  • École élémentaire de la rue Saint André des Arts (6e). Les concentrations intérieures sont en moyenne inférieures à 70 µg/m². Toutefois, une courette présente un taux de contamination supérieur à 1000 microgrammes/m2. Elle fera l’objet d’un traitement spécifique avant réouverture en cours de définition.
  • École maternelle rue Saint Germain de l'Auxerrois (1er). Les taux sont conformes.
  • École maternelle et école primaire rue Saint-Benoît (6e). Les taux sont conformes à l’intérieur des établissements. Des taux supérieurs à 1 000 microgrammes/m² ont été mesurés dans les cours. Le protocole de traitement a été défini vendredi 2 août et a été mis en œuvre. Le revêtement des cours de récréation a été totalement enlevé pour être remplacé.
  • École élémentaire de la rue de Verneuil (7e). Les taux sont conformes à l’intérieur de l’établissement. Pour trois points de prélèvements en extérieur, les niveaux mesurés sont supérieurs au taux 1000 microgrammes/m². Ils feront l’objet d’un traitement d’ici la réouverture de l’école. À cette occasion, des mesures seront prises pour garantir l’interdiction d’accès des enfants à un balcon recouvert d’une feuille de plomb.
  • École élémentaire Pontoise (5e). Travaux en cours pour réfection de la cour. Les prélèvements seront réalisés dans la foulée et les mesures éventuelles prises avant la rentrée.
  • Crèche municipale Lobineau (6e). Les taux sont conformes.
  • École maternelle rue de Poissy (5e). 6 points dépassaient 70 µg/m² lors de l’intervention début août et ont donc fait l’objet de nouveaux prélèvements le 20 août. Les niveaux mesurés sur les 6 points ont diminué et sont tous inférieurs à 70 µg/m².
  • École élémentaire Jardinet (6e). A l’intérieur des locaux (18 points de prélèvement), les niveaux sont inférieurs à 70 µg/m² pour 11 points de prélèvements. Sept points présentent des niveaux supérieurs à 70 µg/m², dont un dessus d’armoire (a priori peu accessible aux enfants sans que cela ne soit totalement exclu). La moyenne des niveaux mesurés dans les locaux intérieurs accessibles aux enfants est inférieure à 70 µg/m². Les niveaux mesurés (3 prélèvements) à l’extérieur sont compris entre 55 et 333 µg/m².Un nettoyage va être effectué, suivi de nouveaux prélèvements.
  • École maternelle rue de Verneuil (7e). Les taux sont conformes à l’intérieur de l’établissement. Pour trois points de prélèvements en extérieur, les niveaux mesurés sont supérieurs au taux 1 000 microgrammes/m². Ils feront l’objet d’un traitement d’ici la réouverture de l’école. À cette occasion, des mesures seront prises pour garantir l’interdiction d’accès des enfants à un balcon recouvert d’une feuille de plomb.
  • Ecole maternelle rue Poulletier (4e) : un point en intérieur et un point à l’extérieur ont fait l’objet de nouveaux prélèvements (3ème intervention) le 12/08 car ils présentaient des niveaux supérieurs à 70 µg/m² lors des prélèvements réalisés en juillet. Les niveaux ont diminué en chacun des points (< 70 µg/m² à l’intérieur, 73 µg/m² dans la cour).
  • Ecole élémentaire, 21 rue Saint-Louis (4e) : Trois points dépassaient 70 µg/m² lors de l’intervention précédente et ont donc fait l’objet de nouveaux prélèvements le 20 août.Les niveaux mesurés sur les 3 points ont diminué : les niveaux des deux points à l’intérieur sont inférieurs à 70 µg/m² et celui du point extérieur (cour) est passé de 158 µg/m² à 93 µg/m².
  • Ecole élémentaire rue du Cardinal Lemoine (5e) : (2 classes d’élémentaire du « collège Rognoni ») : première intervention le 12/08. Tous les niveaux mesurés sont inférieurs à 50 µg/m².
  • Deux crèches municipales (« Visconti » et « Felibien ») et une crèche associative agrée par la Ville (« Saint-Simon »). Prélèvements programmés d’ici fin août.
La Ville adressera un courrier à tous les parents concernés par ces prélèvements, quel qu’en soit le résultat. Ce courrier précisera, le cas échéant, les plombémies (examen mesurant la présence de plomb) recommandées par l’Agence régionale de santé d’Île-de-France. La Ville invite les familles dont les enfants fréquentent les établissements concernés à réaliser ces examens afin de lever tout doute.

2. Les mesures prises pour le personnel de la Ville

Une action conjointe a été menée entre les médecins, la mission inspection santé sécurité au travail et les bureaux de prévention des directions concernées, c’est-à-dire dont certains agents sont amenés à travailler dans des zones potentiellement exposées (en particulier la Direction de la Propreté et de l’Eau et la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement). Un protocole de santé harmonisé a été établi.
Plusieurs visites sur sites ont été effectuées par des médecins du service de médecine préventive. Lors de ces visites sur place, une information a été faite aux agents sur le risque associé au plomb. Un document écrit a été remis individuellement avec une prescription de bilan sanguin spécifique. Pour les agents qui n’étaient pas présents le jour de la visite du médecin, les mêmes documents ont été remis au responsable des ateliers.
À ce jour, la prescription d’un bilan sanguin concerne 145 agents municipaux. Aucun résultat anormal n’a été noté jusqu’à présent.

3. Les mesures concernant le parvis de Notre-Dame

Le parvis de Notre-Dame fait l’objet d’un traitement spécifique, placé sous la responsabilité de l’État et plus particulièrement du ministère de la Culture, au regard des fortes concentrations en plomb qui y ont été mesurées. Comme prévu, les rues adjacentes au parvis bénéficieront du même protocole de traitement, dont le mode opératoire a pu être défini la semaine dernière.
L’État apportera toutes les précisions utiles sur ce sujet, les travaux de dépollution ont commencé mardi 13 août. À l’issue de ces travaux, de nouveaux prélèvements seront réalisés pour évaluer leur efficacité.

4. L’accès à l’information

La transparence de l’information est essentielle, tant pour garantir que les mesures les plus pertinentes soient décidées dans les meilleurs délais que pour préserver la confiance des habitants envers les autorités.
C’est la raison pour laquelle la Ville met en ligne depuis l’incendie l’ensemble des relevés qu’elle effectue dans les sites dont elle a la responsabilité, ainsi que s’il y a lieu, les protocoles de traitement ad hoc préconisés par le ministère de la Santé.
Enfin, les familles et habitants du périmètre défini par le ministère de la Santé seront destinataires d’une information et d’une invitation à réaliser une plombémie.
Prélèvements et analyses dans le 1er arrondissement
Prélèvements et analyses dans le 4e arrondissement
Prélèvements et analyses dans le 5e arrondissement
Prélèvements et analyses dans le 6e arrondissement
Prélèvements et analyses dans le 7e arrondissement
Analyses et prélèvements dans les aires de jeux des squares et jardins municipaux
Analyses et prélèvements dans divers équipements de la Ville de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.