Ouvrir la recherche
Actualité

Incendie de Notre-Dame : du devoir de mémoire à l'hommage aux soldats du feu

Mise à jour le 25/04/2019
Après l'incendie qui a ravagé la toiture de Notre-Dame de Paris le 15 avril dernier, détruisant la flèche de Viollet-le-Duc et l'intégralité de la charpente en bois, un travail de mémoire et de reconstruction s'est engagé dans la capitale. La catastrophe a également suscité une vive émotion à travers le monde, et le courage des Pompiers de Paris, qui ont pu éviter le pire, a été largement salué par l'ensemble des Parisiens et des pouvoirs publics
Le temps s'est arrêté ce lundi 15 avril dans la capitale, un peu avant dix-neuf heures. L'un des plus beaux monuments parisiens, et sans doute l'un des plus emblématiques de la Ville à travers le monde, s'est embrasé au niveau de la toiture, sans que l'on connaisse encore les raisons de ce départ de feu.
Si le courage et la témérité des pompiers de Paris ont permis de préserver la structure et les deux tours, sans oublier les nombreuses reliques et autres trésors d'histoire, la flèche de l'architecte Eugène Viollet-le-Duc, construite tout en bois au XIXe siècle, s'est effondrée, et la charpente, surnommée "la forêt", n'a pas non plus résisté aux flammes.
Flèche de Notre Dame en feu
Henri Garat / Ville de Paris
Point sur la qualité de l'air à la suite de l'incendie

L’Agence régionale de santé a indiqué qu'Airparif n’a pas relevé de dépassement de seuil de pollution de l'air après l'incendie de Notre-Dame, ce qui suggère une pollution très localisée. Par ailleurs, les conditions météorologiques "particulièrement dispersives avec un vent de est-sud-est de 3m/s" ont permis d'éviter une stagnation de la pollution.

Les résultats des stations d’Airparif sont disponibles en temps réel sur son site internet avec une mise à jour tous les quarts d’heure. Cinq stations quadrillent la zone pour mesurer et informer sur les niveaux ambiants de pollution à Paris et en Île-de-France : à Beaubourg, quai des Célestins, rue Bonaparte, boulevard Haussmann et place de l’Opéra.

L’engagement exemplaire des pompiers

Durant douze heures, l'engagement exemplaire des pompiers a permis de maîtriser l’incendie, éteint mardi à dix heures, et de sauvegarder les tours ainsi que la structure du bâtiment. Le public présent a été évacué très rapidement et dans le calme par les équipes de Notre-Dame, permettant qu'il n'y ait aucun blessé au sein de la population. La Police a mis en place un périmètre de sécurité autour de l'Île de la Cité. Tous les axes de l’île sont fermés. Les riverains de l’Île de la Cité ont pu être accueillis lundi soir, pour la nuit, par la Protection civile à la Halle des Blancs-Manteaux. Des lits et plateaux-repas ont été fournis par la Ville et la SNCF.
Sapeurs Pompiers de Paris au lendemain de l'incendie de la Cathédrale Notre-Dame de Paris
Joséphine Brueder / Ville de Paris
Les pompiers, les policiers et les agents municipaux immédiatement envoyés sur place ont formé une chaîne humaine pour sortir les reliques et les objets qui pouvaient l'être. Ces objets de notre patrimoine, de notre Histoire commune, ont été mis cette nuit en sécurité à l'Hôtel de Ville et transférés mardi vers le musée du Louvre. Ont notamment été sauvées la couronne d'épines et la tunique de Saint Louis. L'enquête tentera de déterminer l'origine de ce drame.

Notre-Dame avant l'incendie (en vidéo)

Il y a quatre ans, les services de la Ville avaient pu filmer la charpente et les toits de la cathédrale. Voici la vidéo :

Incendie de Notre-Dame en images

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.