Ouvrir la recherche
Service

État civil

Mise à jour le 03/12/2020
Retrouvez toutes les formalités liées à l'état civil : modifications d'un acte d'état civil, demande de changement de prénom…

Changement de prénom

Toute personne peut demander à changer de prénom si elle justifie d'un intérêt légitime.
La procédure de changement de prénom est désormais simplifiée.
En effet, depuis la loi du 18 novembre 2016, vous pouvez déposer à la mairie de votre domicile ou de votre lieu de naissance une demande de changement de prénom. L’officier d’état civil, s’il estime que votre demande de changement de prénom est légitime l’enregistre sur le registre d’état civil.

Qui est concerné ?

Toute personne qui justifie d’un intérêt légitime peut demander à changer de prénom. Quand le prénom, seul ou associé au nom, s’avère ridicule ou porte préjudice, le titulaire peut demander à en changer. Il est possible de demander l’adjonction, la suppression ou la modification de l’ordre des prénoms.

Quelles sont les démarches ?

L’intéressé dépose personnellement sa demande de changement de prénom, en précisant les motifs, à sa mairie de domicile ou à sa mairie de naissance. L’officier d’état civil devient compétent pour apprécier la recevabilité de la demande. Il lui revient de saisir le procureur de la République s’il estime que celle-ci ne revêt pas un intérêt légitime. Si le procureur s’oppose au changement, le demandeur peut saisir le juge aux affaires familiales.

Téléchargements

Les formulaires de demande de changement de prénom :
- pour une personne seule
- pour une personne majeure sous tutelle
- pour un mineur de moins de 13 ans
- pour un mineur de plus de 13 ans
- notice d'information

Qui peut faire la démarche ?

L’intéressé dépose personnellement sa demande de changement de prénom à sa mairie de domicile ou à sa mairie de naissance. Si le demandeur est un mineur ou un majeur en tutelle, la demande doit être faite par son représentant légal. Lorsque la demande est faite pour un enfant mineur de plus de 13 ans, le consentement de l'enfant est nécessaire.

Téléchargement

- Le consentement du mineur de plus de 13 ans

L’enregistrement du nouveau prénom

La décision est inscrite sur le registre de l’état civil. L’acte de naissance est mis à jour. L’intéressé peut produire son acte de naissance pour justifier de ce changement de prénom auprès des différentes administrations.

Changement de nom de famille

Changement de nom de l’enfant après sa naissance

Lors de l’enregistrement d’une naissance, l’enfant dont l’acte de naissance n’indique qu’un seul parent se voit attribuer le nom de famille de ce dernier.
Lorsque le deuxième parent reconnait l’enfant, le changement de nom de l’enfant est alors, sous certaines conditions, possible (article 311-23 du code civil).

Qui est concerné ?

Seul l’enfant de moins de 18 ans (qui est donc mineur) peut bénéficier de cette procédure de changement de nom de famille.

Si, à la naissance de l’enfant, les parents de l’enfant sont mariés ensemble, cette procédure de changement de nom de famille ne peut pas s’appliquer à l’enfant.

Les conditions pour bénéficier de cette procédure de changement de nom de famille dépendent également de la date de naissance de l’enfant :
- Lorsque l’enfant est né avant le 1er juillet 2006, il faut deux conditions : les liens de filiation des père et mère avec l’enfant doivent avoir été établis séparément et l’une des reconnaissances (du père ou de la mère de l’enfant) doit avoir été établie après l’établissement de l’acte de naissance de l’enfant.
- Lorsque l’enfant est né après le 1er juillet 2006, il faut une condition : le lien de filiation du père avec l’enfant (l’acte de reconnaissance) doit avoir été établi après l’établissement de l’acte de naissance de l’enfant

Quelles possibilités de changement de nom de famille ?

Les parents décident en commun de :
- remplacer le nom de naissance par le nom du parent qui a reconnu l’enfant après la déclaration de naissance
- transmettre les noms des deux parents accolés, dans l’ordre choisi par eux

Quelles sont les démarches ?

Les parents se présentent ensemble devant l’officier d’état civil de leur choix.

Ils fournissent :
- La déclaration de changement de nom de famille pour un enfant mineur
Téléchargement
> déclaration de changement de nom pour un mineur de – 13 ans
> déclaration de changement de nom pour un mineur de + 13 ans
- l’acte de naissance de leur enfant mineur
- le livret de famille
- le consentement de l’enfant de plus de 13 ans (l’enfant peut accompagner ses parents et donner oralement son consentement)
Téléchargement
> consentement écrit du mineur de plus de 13 ans

La déclaration conjointe de changement de nom de famille fait l’objet d’une inscription sur le registre d’état civil de la mairie, elle est signée par les parents et l’officier d’état civil.

Si un motif grave empêche l’un des parents de se déplacer en mairie, il(elle) pourra se faire représenter par une/la personne chargée de le(la) représenter.
La personne mandatée pour représenter le parent qui ne peut pas se déplacer, devra produire, lors de la démarche à la mairie de changement de nom de famille de l’enfant, une procuration spéciale et authentique (établie par huissier ou notaire).

Conséquences du changement de nom de famille

Le changement de nom de famille est mentionné en marge de l’acte de naissance de l’enfant.

Le nom de famille choisi pour l’enfant s’appliquera aux enfants suivants s’ils ont les mêmes parents.

Changement de nom de famille pour motif légitime

Toute personne qui justifie d’un intérêt légitime peut demander à changer de nom de famille (article 61 du code civil).
Vous pouvez demander à changer votre nom de famille si vous avez un motif légitime. Par exemple, un nom difficile à porter car perçu comme ridicule ou péjoratif. La démarche se fait en 2 étapes. Vous devez d'abord publier votre demande au Journal officiel (JO) et dans un journal d'annonces légales (Jal). Les frais sont à votre charge. Vous devez ensuite adresser votre demande au Ministre de la Justice.

Qu'est-ce qu'une mention marginale sur un acte d'état civil ?

La mention marginale est une information écrite retranscrite sur un acte d'état civil afin de le modifier ou de le compléter.

Rectification d’un acte d’état civil

Certains actes d'état civil peuvent comporter des erreurs matérielles. Il peut s'agir, par exemple, d'un prénom oublié ou d'un nom de famille mal orthographié. Dans ce cas, il convient de demander la rectification de cet acte.

A qui transmettre la demande de rectification ?

La loi du 18 novembre 2016 de modernisation de la justice a renforcé les pouvoirs des officiers d’état civil dans les communes et leur permet désormais d’être compétent pour procéder à la rectification de certaines erreurs matérielles dans les actes d’état civil (article 1047 du code de procédure civile).
Dans les cas énoncés ci-dessous, votre demande de rectification doit être effectuée auprès de la mairie d’arrondissement qui détient l’acte d’état civil à rectifier :
- La suppression du double tiret dans le nom de famille ;
- La correction d’une erreur dans un acte d’état civil, lorsque l’erreur peut être prouvée par la présentation d’un acte de naissance français (de l'intéressé ou de son parent).

En revanche, la mairie d’arrondissement n’est pas compétente pour procéder à toutes les rectifications d’erreurs matérielles dans les actes d’état civil. En effet, lorsqu’une erreur dans un acte d’état civil est prouvée par la présentation d’un acte de naissance étranger (de l'intéressé ou de son parent), la rectification ne peut être réalisée que sur instruction du Procureur de la République du Tribunal judiciaire de Paris. Le dossier doit alors être adressé, par courrier à l’adresse suivante :

Monsieur le Procureur de la République,
Tribunal judiciaire de Paris,
Section civile du Parquet (AC1),
Parvis du Tribunal de Paris,
75859 PARIS CEDEX 17.

Comment faire la demande ?

La demande de rectification doit comporter :

- l'objet de la demande : en utilisant le formulaire de rectification d’une erreur matérielle ou sur papier libre ;
- la copie intégrale de l'acte à rectifier ;
- Les documents indiqués en page 2 du formulaire de rectification d’une erreur matérielle (par exemple : si le nom de famille de l'époux est erroné sur son acte de mariage célébré à Paris, il faudra également fournir son acte de naissance qui indique l'orthographe exacte), - la photocopie de votre pièce d'identité (carte nationale d'identité, passeport…).

Faire une demande d'acte d'Etat civil

Acte de naissance, de mariage, de décès, consultation des registres… Retrouvez toutes les formalités liées à une demande d'acte d'état civil en cliquant ici.
Vous ne trouvez pas l’information que vous cherchez ?
Posez votre question

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.