Ouvrir la recherche
Actualité

Le 8 mars, parlons égalité femmes-hommes

Mise à jour le 10/03/2021
A l'occasion de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, la Ville de Paris, en partenariat avec les associations féministes parisiennes, organise des événements pendant tout le mois autour de l'éducation à l'égalité.
Depuis 1946, l'égalité femmes-hommes est un principe constitutionnel : les femmes ont des droits égaux à ceux des hommes, dans tous les domaines… du moins théoriquement.
Dans les faits, elles restent majoritairement victimes d'inégalités, et cela à toutes les étapes de leur vie : dans le couple, leurs relations amicales, l'espace public, leur vie professionnelle, en tant que parent, ou dans l'accès aux droits élémentaires.
Cela commence très jeune, avec la transmission de stéréotypes de genre, prédéterminés et hiérarchisés : les femmes seraient de moins bonnes meneuses que les hommes, les femmes ne sauraient pas bien s'exprimer en public, les femmes ne sauraient pas jouer au foot… D'où l'intérêt d'engager le débat avec les jeunes Parisien.ne.s pour prévenir ces inégalités et les violences de genre qui peuvent en découler.
Les filles plus exposées au harcèlement selon une étude
- Plus d’une fille sur cinq (20 %) rapporte des insultes en ligne sur son apparence physique, contre 1 garçon sur 8 (13%).
- Les filles sont 2 fois plus nombreuses que les garçons à avoir réalisé des selfies sous la contrainte.
- 1 fille sur 11 a vu des photos ou des vidéos d’elle modifiées et/ou diffusées sans son accord, c’est le cas pour 1 garçons sur 14.
- Un peu moins d’une fille sur 6 a reçu des sextos alors qu’elle n’en avait pas envie, contre 1 garçon sur 10.
Sources : étude sur le Cybersexisme chez les adolescent.es (12-15 ans), étude sociologique dans les établissements franciliens de la 5e à la 2e , Centre Hubertine Auclert, 2016. L'intégralité de l'étude est à consulter ici

#ParlonsEgalité : des ateliers et des conférences pour échanger

Ces clichés sont un frein à un développement personnel libre et épanouissant puisqu'ils assignent les personnes dans des rôles binaires, et profondément inégalitaires.
Dans cet esprit, le thème de l'éducation à l'égalité dans la vie affective a été retenu cette année par la Ville de Paris à l'occasion de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes. Diverses activités seront proposées (ateliers, conférences) pour "parler égalité" avec les jeunes Parisien.ne.s de 15 à 25 ans.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Le Respectomètre, un outil pour lutter contre les stéréotypes

La Ville de Paris met également en place un outil de sensibilisation auprès des jeunes publics, "Le Respectomètre", pour les accompagner et les aider à identifier ces stéréotypes de genre, en abordant les conditions de développement de relations humaines égalitaires dans l'espace public et numérique.
Le Respectomètre
Le Respectomètre
Ville de Paris/ CL Design

Journée interprofessionnelle

Les professionnel.le.s qui travaillent à cette question tous les jours, sur le terrain, étaient également à l'honneur avec une formation interprofessionnelle organisée le 2 mars, ouverte à toutes et tous.
D'autres dispositifs pour l'égalité
La Ville de Paris soutient et accompagne de nombreuses associations, qu'il s'agisse d'actions de sensibilisation, avec notamment un appel à projets "Collèges pour l'égalité" regroupant une quarantaine de partenaires qui interviennent en faveur de l'égalité femmes/hommes et de la lutte contre les discriminations. Elle met également en place de nombreuses actions de lutte contre les violences faites aux femmes, d'accès aux droits, ou encore d'accompagnement professionnel.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.