Ouvrir la recherche
Actualité

Des Jeux olympiques et paralympiques au service des Parisiens

Mise à jour le 09/09/2020
La Ville s'est dotée d'un plan d'actions pour mobiliser les savoir-faire locaux et construire un héritage matériel, social et solidaire en lien avec la Seine-Saint-Denis et les partenaires internationaux de Paris.

Le programme Transformations olympiques

Paris, alors ville candidate, s’est dotée d’un plan d’actions avant même sa désignation pour les Jeux de 2024 : 43 mesures visant à accélérer et amplifier les politiques publiques ainsi qu’à mobiliser les savoir faire du territoire.

Une stratégie mise en oeuvre sur les grands événements sportifs

Héritage matériel

Pendant l’Euro 2016 par exemple, la Ville a mis en place le “Paris Sports Parc” : un dispositif innovant de promotion de l’accueil des grands événements sportifs internationaux (GESI) organisés à Paris entre 2016 et 2019. Gratuit et accessible à tous, ce village sportif itinérant est déployé dans l’espace public. Il a été conçu de façon éco-responsable puisqu’il est entièrement modulable et réutilisable. Pouvant accueillir jusqu’à 500 personnes en simultanée, il a été réutilisé pour le Championnat du Monde Masculin de Handball et le Mondial de Hockey sur glace l’année suivante, ainsi que pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA en 2019.
Autre héritage tangible de l’accueil des grands événements sportifs internationaux à Paris, la création de nouveaux équipements sportifs pour la Ville. Ce fût le cas en 2017 après l’accueil du Championnat du Monde de Lutte avec la création de la Salle Lino Ventura dans le 11e arrondissement pour faire renaître ce sport dans la capitale. Après les Gay Games de 2018, un nouveau terrain de beach-volley a également vu le jour au Centre Sportif Jules Ladoumègue (19e), tandis que l'héritage de la Coupe du monde féminine de la FIFA 2019 est composé de quatre terrains d’éducation physique dédiés à la pratique féminine du football.

Héritage social et solidaire

Pendant l’Euro 2016 de football, 100 parcours de formation ont été créés spécialement pour l’événement et la Ville de Paris a participé à plus de 1000 recrutements. Sur la FIFA Fan Experience de la Coupe du Monde Féminine 2019 aux Halles, 175 heures générées par le marché de la Ville étaient des heures d’insertion pour les publics éloignés de l’emploi. De plus, une journée de recrutement dédiée a été organisée dans un quartier populaire par Proman, le recruteur officiel de la Coupe du Monde pour des postes d’accueil lors des matchs.
Enfin, l’organisation d’une journée de recrutement le 2 juillet 2019 réunissant 200 candidates sur la FIFA Fan Experience et dédiée à certains métiers de la RATP ainsi qu’aux métiers de la sécurité et leurs besoins en féminisation. Ces dispositifs s’appuient sur le sport et ses valeurs pour remobiliser les publics les plus éloignés de l’emploi.
Dernier exemple avec le Tournoi solidaire organisé le 28 juin 2019 avec des femmes de différents centres d’hébergement d’urgence parisiens en partenariat avec l’association SOS Solidarité : la Ville s’est engagée par ailleurs à couvrir les licences sportives des participantes souhaitant s'inscrire dans un club parisien pour la saison 2019-2020. Un bon moyen de développer la pratique sportive féminine pour les publics traditionnellement éloignés de celle-ci.

Un héritage construit avec les partenaires nationaux et internationaux de Paris

Convention avec la Seine-Saint Denis

Les collectivités de Paris et de la Seine-Saint-Denis se sont engagées ensemble dès la phase de candidature pour contribuer à la mobilisation des habitants, tout en dessinant une proposition forte et cohérente en matière d’héritage pour les territoires et en faire un levier de rapprochement entre les deux territoires. Après une première convention signée en 2016 entre les collectivités dans le cadre de la candidature olympique, les Jeux sont l’occasion d’écrire une nouvelle page historique. Elle prévoit la mise en œuvre d'actions sur la période 2019-2024 qui seront partagées avec les autres acteurs publics engagés autour du Comité d’organisation des Jeux olympiques (COJO) de Paris 2024.
L’ambition est que cette dynamique positive de collaboration entre Paris et la Seine-Saint-Denis permette aux collectivités signataires de saisir les opportunités liées à l’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques. Cette convention prévoit 18 actions articulées autour de 4 axes : transition écologique, continuité urbaine, inclusion, participation. Elle vise notamment à réduire les inégalités et les fractures territoriales, améliorer les mobilités et les échanges et construire un destin commun en particulier pour les nouvelles générations.

Mémorandum de coopération avec Tokyo et Los Angeles

Rencontre avec Yuriko Koike, gouveneure de Tokyo
Anne Hidalgo et Yuriko Koike, gouverneure de Tokyo
Joséphine Brueder / Ville de Paris
En juillet 2017, lors de sa 130e session, le Comité international olympique réuni à Lausanne a approuvé l’idée d’un accord tripartite ouvrant la possibilité d’une double attribution des Jeux olympiques de 2024 et 2028. Cet accord a été rendu possible par l’amitié qui unit les villes de Paris et de Los Angeles, par leurs engagements communs et par les valeurs qu’elles partagent. C’est pourquoi, dans le prolongement de cet accord, les deux villes ont décidé de signer un mémorandum de coopération (MOU) pour renforcer les liens privilégiés déjà existants entre Los Angeles et Paris et améliorer la qualité de vie de leurs populations.
Signé le 23 octobre 2017, ce MOU se concentre sur trois domaines : le développement durable, l’inclusion et l’innovation.
Dans une démarche similaire, la maire de Paris a également signé un mémorandum de coopération avec la Gouverneure de Tokyo qui accueillera les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2021. Dans le cadre de cet accord, les deux villes s’engagent à partager leurs expériences, leurs expertises et leurs bonnes pratiques dans de nombreux domaines tels que le sport, l’environnement, la culture et le tourisme. Ces deux coopérations bilatérales ont pour but de préparer l’accueil des Jeux, d’optimiser leurs retombées économiques et de construire un héritage tangible et durable pour la Ville.
Vous ne savez pas comment trouver l’information que vous cherchez ?
Posez votre question

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.