Ouvrir la recherche
Entretien

« Montrer aux jeunes filles qu’elles peuvent accéder aux terrains de sport »

Mise à jour le 20/01/2021
Dans le cadre de l'appel à projets « Paris Sportives », la Ville de Paris et Paris 2024 ont choisi 14 lauréats. Objectif : favoriser la pratique sportive féminine dans l’espace public, notamment sur les « city stades ». Interview d'Alix Chosson, secrétaire du club PanamBoyz & Girlz United, à l'occasion de la Journée internationale du sport féminin organisée le 24 janvier.
A Paris, les femmes représentent 53 % de la population. Pourtant, des inégalités se manifestent encore dans tous les aspects de la vie courante, y compris dans le sport. Les « city stades », ou terrains multisports, sont par exemple occupés entre 85 et 100 % du temps par des hommes. D'où la volonté de la Ville de Paris de favoriser la mixité dans ces lieux, qui contribuent également à augmenter la mixité dans la ville.
Cofinancé à hauteur de 100 000 € par la Ville de Paris et Paris 2024 dans le cadre de l’héritage des Jeux olympiques et paralympiques, « Paris Sportives » a pour but d’engager les femmes à réutiliser les terrains de sport en accès libre. Cet appel à projets est né dans le cadre du programme « Transformations olympiques ».
Deux disciplines ont été privilégiées : le basketball et le football, deux sports majoritairement pratiqués sur les terrains. Tous les projets sélectionnés sont portés par un club de sport, une association locale ou un consortium.

3 questions à Alix Chosson, secrétaire du club PanamBoyz & Girlz United

Joueuses de football
Les joueuses du PanamBoyz and Girlz United. En haut, dernière joueuse sur la droite, Alix Chosson, secrétaire du club.
Panamboyz & Girlz United

Vous êtes lauréat de l’appel à projets « Paris sportives ». En quoi consiste votre projet ?

Nous allons mettre en place des ateliers de football féminin pour une cinquantaine de jeunes filles de 6 à 14 ans sur le terrain d'éducation physique Luquet (20e) situé au-dessus du parc de Belleville. Le projet a été créé en partenariat avec le centre socio-culturel Archipelia. Les séances devraient avoir lieu à partir d’avril prochain, le samedi après-midi, et les activités seront encadrées par des bénévoles de notre club. Nous espérons aussi organiser une grande fête du football en juin prochain, ouverte aux filles et aux garçons, en présence d’Inès Jaurena, notre marraine, joueuse professionnelle aux Girondins de Bordeaux, qui a fondé la section féminine de notre club.

Quels sont vos constats sur la pratique féminine du football ?

Nous avons constaté que de nombreuses jeunes filles arrêtaient le sport vers l’âge de 11 ans et que la pratique sportive était essentiellement masculine sur les « city stades ». Pourtant, il y a une forte demande d’activités sportives de la part des jeunes filles. Certaines craignent de "ne pas être au niveau". De manière inconsciente, elles ont intégré qu’elles ne pouvaient pas jouer au football, alors que c’est un sport universel qui a l’avantage de rassembler de nombreuses personnes.

Que peuvent apporter ces ateliers de football aux jeunes filles concernées ?

Avec ces ateliers, nous souhaitons leur montrer qu’elles peuvent aussi accéder aux terrains de sport et rééquilibrer la pratique sur les terrains de sport. Puis, sur le long terme, nous voulons qu'une réelle mixité se mette en place sur les terrains.

Qui sont les lauréats de « Paris Sportives » ?

Les lauréats pour des projets mis en œuvre d’avril à novembre 2021 sont :
  • Panamboyz United pour l’organisation d’ateliers de football hebdomadaires à destination de 50 jeunes filles (6-14 ans) sur le terrain d'éducation physique (TEP) Luquet (20e).
  • Paris Lady Basket pour des animations hebdomadaires basket-ball sur le TEP Paul Meurice (20e) et des ateliers éducatifs autour de l’égalité femmes/hommes pour 150 adolescentes et jeunes adultes.
  • La Domremy Basket 13 pour 3 séances hebdomadaires de basket-ball à destination de 40 adolescentes sur le TEP Bourneville (13e).
  • Maison 13 Solidaire pour 3 séances hebdomadaires de football et basket-ball pour 50 jeunes filles et femmes du centre social sur les TEP Charles Trenet et Robert-Bajac (13e).
  • Amunanti pour des cours collectifs et de la boxe sur les TEP Chapelle Charbon et Chapelle International (18e) pour 140 femmes pendant les vacances scolaires.
  • Cultures sur Cour pour une séance hebdomadaire de football/basket-ball sur le TEP Poissonniers (18e) et des tournois pendant les vacances scolaires pour 30 jeunes filles de 11 à 18 ans.
  • Socios Solidaires pour des nouveaux jeux hebdomadaires autour du football et du basket-ball à destination de 100 jeunes filles et femmes sur le TEP Marcel Sembat (18e).
  • Ladies & Basketball pour deux sessions de basket-ball par semaine sur 4 TEPs (Grange aux Belles 10e, Goutte d’or 18e, Curial 19e et Alphonse Allais 20e), une exposition itinérante et une finale l’été pour 400 femmes au total.
  • Sport dans la Ville pour une session mensuelle de handball sur le TEP Archereau (19e) et deux journées découvertes avec des sportives de haut niveau pour 40 filles et jeunes femmes de 6 à 18 ans.
  • Tu Vis Tu Dis pour des séances hebdomadaires et un tournoi mixte sur 6 TEPs parisiens pour plusieurs centaines de jeunes filles et adolescentes.
  • Union Sportive de Charonne pour une séance de basket-ball hebdomadaire et 4 tournois l’été aux TEPs des Haies (20e) et Philippe Auguste (11e).
  • Paris Basket 15 et le Basket Paris 14 pour une séance hebdomadaire l’année et deux l’été autour de 4 sports (basket 3x3, boxe, danse et double dutch) au Playground Paris 14 (14e) et TEP du docteur Calmette (15e) et une expo photo pour 50 jeunes filles.
  • Paris 13 Atletico pour 5 séances hebdomadaires de football sur les TEPs Charles Moureu, Dunois et Docteur Laurent (13e) pour 60 filles.
  • Eiffel Basket Club pour des séances de basket-ball le samedi matin pour une centaine de jeunes filles et adultes aux TEP Croix Nivert (15e) et Mourlon (15e).

Quel accompagnement pour les lauréats ?

Après cette sélection, les lauréats participeront à des workshops en janvier et février 2021. Les activités sportives débuteront à partir d’avril 2021.

En vidéo : paroles de footballeuses à l'occasion de la Coupe du monde féminine (2019)

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Vous ne savez pas comment trouver l’information que vous cherchez ?
Posez votre question

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.