Ouvrir la recherche
Actualité

De la paille pour l’isolation d’un immeuble de Paris Habitat

Mise à jour le 08/10/2020
Paris Habitat, bailleur social de la ville de Paris, utilise de la paille pour isoler par l’extérieur une résidence de 14 logements sociaux située dans le 15e. Une solution écologique qui pourrait faire des adeptes.
C'est un chantier qui ouvre la voie. Le bailleur Paris Habitat a recours à la paille pour isoler, par l'extérieur, deux murs pignons de la résidence comprenant 14 logements sociaux, 132 rue de la Convention (15e). Si la paille, matériau durable et écologique, est utilisée dans les constructions neuves ou dans les maisons individuelles, elle l’est un peu moins souvent dans le cadre de rénovations, à plus forte raison en plein Paris.

La plus faible « énergie grise »

La paille est un matériau biosourcé (lire l'encadré en bas de page) et écologique qui possède un excellent pouvoir isolant. Elle permet de réguler l’humidité grâce à sa perméabilité à la vapeur d’eau. Elle aide à diminuer la consommation de chauffage en hiver et garde la fraîcheur en été. Par ailleurs, elle émet très peu de composés organiques volatiles (COV) et a la plus faible énergie grise (l’énergie consommée durant sa production et son transport).
C’est un matériau présent en grande quantité en France, ce qui permet de favoriser les circuits courts. Pour ce chantier, la paille a d'ailleurs été achetée à un agriculteur de Seine-et- Marne (77).

Le chantier en images

La vidéo a été réalisée par le groupe Apave, qui est intervenu sur le chantier. Le métier d'Apave est d'aider les entreprises et collectivités à améliorer la sécurité des hommes et des biens, à protéger l'environnement et à optimiser la performance des installations, équipements et bâtiments.

Technique de pose

Techniquement, au niveau des étages inférieurs, une méthode dite d’accroche par bretelles est utilisée : les bottes de paille sont posées horizontalement à l’aide de bretelles, des sortes de sangles qui sont normalement utilisées sur les palettes pour fixer les marchandises. Aucune ossature en bois n’est nécessaire, et la pose est rapide. Un enduit recouvrant est ensuite appliqué. Pour les étages supérieurs, les professionnels utilisent la pose en épine : les bottes de paille sont insérées verticalement dans une ossature en bois, puis là encore recouvertes d’enduit.
Remplissage isolant, la paille sert aussi de support à la réalisation de l’enduit dont la pose démarre cette semaine, pour une session de deux fois dix jours. Après la période de séchage viendra la pose d’un enduit de finition, dans un mois environ.
Isolation paille
Au total, 486 bottes de paille sont utilisées pour rénover les deux faces du pignon de la résidence.
Paris Habitat

Un chantier qui allie formation et insertion

La formation et l'insertion sont au cœur du chantier, ce qui en fait son autre exemplarité. En partenariat avec le Collect’IF Paille, promoteur du développement de l’usage de la paille dans la construction en Île-de-France, des séances de formation et d'éducation ont été menées avec des élèves architectes ou artisans. Un autre partenariat avec le groupement Apij Bat/Depuis1920, spécialisé dans l’éco-construction et l’insertion autour des métiers techniques du bâtiment, a permis d'inclure dans le chantier plusieurs jeunes en insertion.

Paris Habitat, un acteur fort contre le changement climatique

Paris Habitat a la certification environnementale ISO 50001 pour ses actions en faveur de la performance énergétique de sa production et de sa gestion du patrimoine. Il a été le premier bailleur social français à l'obtenir, en 2016. Signataire également de la charte Paris action climat (2018), Paris Habitat s’est engagé à soutenir la vision d’une ville neutre en carbone et 100 % énergies renouvelables d’ici 2050.
De nombreuses opérations illustrent cet engagement. Certaines déjà réalisées, comme la mutation de la caserne de Reuilly (12e), la construction d’une tour de 50 mètres en structure bois dans la ZAC Paris Rive Gauche. D’autres sont en cours de réalisation, à l’image de la future résidence étudiante Avia (15e) qui tiendra elle aussi son isolation de l’introduction de la paille.
Vous avez dit biosourcé ?
Un matériau biosourcé est un matériau issu du vivant, d’origine animale ou végétale. Dans le bâtiment, les matériaux biosourcés les plus utilisés sont le bois, la paille, la chènevotte (chanvre), la ouate de cellulose, le liège, le lin et la laine de mouton. On parle parfois aussi de biomatériaux ou d’agro-ressources. Sources : bâtir pour la planète
Les matériaux et leur utilisation dans la construction sont définis et encadrés depuis 2012.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.