Ouvrir la recherche
Actualité

Conseil de Paris : les temps forts de juin 2019

Mise à jour le 17/06/2019
Le Conseil de Paris se tient du mardi 11 au vendredi 14 juin. Découvrez les temps forts de cette séance : la métropole, le rapport sur le périphérique, la gratuité des transports pour les jeunes Parisiennes et Parisiens, le changement du plan de circulation de la place de la Bastille, l'examen du compte administratif 2018.

Paris en grand, la métropole des citoyens

Le Conseil de Paris s'ouvre sur une communication sur la métropole « Paris en Grand, la métropole des citoyens », l'occasion de faire le point sur la participation de la Ville depuis 20 ans à la construction de la métropole. Depuis ces dernières années, jamais la Ville n'a été aussi ouverte à ses voisins comme en témoigne le Plan de mobilisation pour les transports avec le Grand Paris Express, la candidature de Paris-Seine-Saint-Denis aux Jeux olympiques de 2024, les projets d'urbanisme comme « Réinventons la métropole », la coopération à la zone à faibles émissions en matière de qualité de l'air, pour ne citer que quelques projets.
Paris assume d'ailleurs pleinement son rôle de ville-centre en étant solidaire financièrement et en jouant un rôle moteur dans la coopération métropolitaine.
Cette communication sera également le temps d'imaginer la métropole de demain, ses grands enjeux et ses grandes évolutions à venir.
Paris en Grand, la métropole des citoyens CP
Sophie Robichon / ville de Paris

Le périphérique, quelles perspectives de changement ?

Le périphérique CP
Sophie Robichon / ville de Paris
Le rapport de la Mission d’information et d’évaluation (MIE) du Conseil de Paris sur le devenir du périphérique parisien sera présenté aux élus. Dans ce document, 40 mesures sont préconisées pour transformer cette autoroute urbaine en boulevard urbain.
Le "périph", né en 1973, est non seulement une voie de circulation très utilisée (1,2 million de véhicules l'empruntent chaque jour) mais aussi une source de nuisances (bruit et pollution atmosphérique) importante : 400.000 Parisiens et résidents de la métropole vivent à ses abords.
Parmi ces mesures, figurent la limitation de la vitesse à 50 km/h, le projet d'une gouvernance partagée, la proposition de réserver une voie au covoiturage, aux transports en commun et aux véhicules propres ainsi que la création d'un véritable boulevard urbain d'ici 2030.
Anne Hidalgo avait reçu le mardi 28 mai dernier le rapport de la Mission d’information et d’évaluation (MIE) des mains de Laurence Goldgrab (RGCI), présidente de la mission, et d’Éric Azière (UDI-MoDem), rapporteur.

La gratuité des transports collectifs pour les jeunes Parisien·n·es

Les mesures de gratuité des transports collectifs pour les jeunes Parisiennes et Parisiens
Emilie Chaix / ville de Paris
Plusieurs mesures pour les jeunes Parisiens vont être mises en place dès le 1er septembre 2019. Elles sont destinées à accompagner et à accélérer la transition écologique en incitant les jeunes Parisiens et leurs familles à utiliser les transports collectifs et les modes actifs pour leurs déplacements mais aussi à soutenir le pouvoir d’achat des familles parisiennes, en particulier des familles nombreuses pour lesquelles les déplacements en transports collectifs peuvent s’avérer relativement onéreux:
  • Remboursement intégral de l’abonnement Imagine R des jeunes Parisiens scolarisés en maternelle ou en primaire pour l’année 2019-2020.
  • Remboursement à 50 % de l’abonnement Imagine R des élèves du secondaire, collégiens et lycéens.
  • Accès gratuit aux transports en commun pour les jeunes Parisiens de moins de 20 ans en situation de handicap.
  • Attribution d’une aide financière équivalente au coût de l’abonnement Vélib’ « V-Plus jeune » mécanique pour les Parisiens âgés de 14 ans à 18 ans.

Changement du plan de circulation de la place de la Bastille

Colone de Juillet de la place de la Bastille CP
Emilie Chaix / ville de Paris
Dans le cadre du réaménagement de la place de la Bastille qui s’achèvera à l’automne 2019, le plan de circulation de la place change définitivement à partir du 18 juin.
Il sera fait à cette occasion un point sur les nombreux chantiers dans la capitale. Les élus communiqueront sur le projet de création d'un outil numérique partagé qui permettra aux Parisiens de géolocaliser l'ensemble des chantiers de la ville.

Le compte administratif 2018 de la collectivité parisienne

Hotel de Ville.jpg
Sophie Robichon / Ville de Paris
Le compte administratif 2018 conforte la stratégie budgétaire mise en place depuis 2014 par la Ville de Paris. Malgré un contexte financier contraint pour les collectivités, la Ville a maintenu un niveau très élevé d'épargne brute de 631 millions d'euros, qui associée à des recettes d'investissement importantes, permet d'assurer le financement du programme d'investissement de la mandature. A cet égard, la dette bancaire ne progresse que de 176 millions d'euros et la dette totale de 202 millions d'euros.
Maîtrise des dépenses de fonctionnement courant, optimisation des recettes sans augmenter la fiscalité directe locale, ambition forte en matière d'investissements caractérisent ce compte administratif 2018. Cette qualité de gestion a encore cette année été saluée par les agences de notation qui ont confirmé la note de Paris "AA" avec perspective stable.

Et aussi

Social

« Des abris pour les sans-abris »

Dernière étape du projet élaboré par les Parisien·ne·s dans le cadre du budget participatif (2016). Deux associations, l'AMLI (Association pour l’accompagnement, le mieux-être et le logement des Isolés) et Un Toit pour toi, ont été retenues dans le cadre de cet appel à projet pour mettre en œuvre deux nouvelles modalités de mise à l’abri de personnes en situation de grande exclusion refusant les solutions d’hébergement de droit commun, sous forme d’expérimentation.

La « Fabrique de la Solidarité »

Maison des réfugiés

Subvention de fonctionnement et à signer une convention tripartite avec les associations Emmaüs Solidarité (255.736 euros) et Singa France (40.000 euros) pour la préfiguration de la Maison des réfugiés au rez-de-chaussée du centre d’hébergement d’urgence provisoire géré par Emmaüs Solidarité au 50-62 boulevard Jourdan dans le 14e.

Création d’un accueil humanitaire de jour

Économie sociale et solidaire

Deux délibérations issues du Budget participatif et qui concernent le 18e :

Subventions pour l’ouverture d’un grand pôle du réemploi solidaire

Ces subventions permettront à deux associations (Études et chantiers et la Bricolette) d’ouvrir rue d’Oran, à la Goutte d’Or, un pôle de réemploi avec atelier vélo, une ressourcerie et un café solidaire (entre 15 et 20 emplois), dans un arrondissement qui n’avait par ailleurs plus de ressourcerie.

Subvention et convention avec les frigos solidaires

Environnement

Convention tripartite entre la Fondation Bloomberg, la Ville de Paris et Airparif

Cette délibération propose la pose d’un réseau de 100 micro-capteurs dans la ville (pour une valeur estimée à 250 000 United USD). Partenariat tripartite avec Airparif.

Cadre de vie

Embellir Paris

La délibération propose de valider la liste des lauréats et d’autoriser à signer les conventions d’occupation du domaine public avec les porteurs de projets et les propriétaires publics concernés. A noter : moins d’un an après le lancement de l’appel à projets, 16 projets sur les 20 seront réalisés – 12 cet été et 4 à l’automne.

Mémoire:

Dénomination place Diana (16e)

Cette délibération vise à rapporter la dénomination "place Maria Callas" à Paris (16e) et d’attribuer à son emprise étendue la dénomination "place Diana", en hommage à Diana, princesse de Galles.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.