Réinventons Nation!

Depuis le 10 avril 2017, la place de la Nation se transforme afin de tester grandeur nature les nouveaux principes de la future place: l’anneau central est élargi, des voies sont réservées aux piétons et aux cyclistes, les arrêts de bus réorganisés.

Le renouveau de la place de la Nation

Paris a engagé le réaménagement de sept grandes places parisiennes: Bastille, Fêtes, Gambetta, Italie, Madeleine, Nation et Panthéon.

Quels sont les objectifs communs à tous ces projets ?

• Rééquilibrer l'espace au profit des piétons et des cyclistes

• Sécuriser et faciliter les cheminements cyclables

• Diversifier et intensifier les usages

Et place de la Nation ?

Depuis avril 2017, la Nation teste grandeur nature les nouveaux principes de la future place: l’anneau central est élargi, des voies sont réservées aux piétons et aux cyclistes et les arrêts de bus réorganisés. À l’issue du réaménagement (prévu pour l’été 2019), de l’espace public sera gagné au profit des piétons (+52%) et la végétalisation sera plus présente (+4285 m2 supplémentaires).

Infographie sur l'aménagement de la Nation

À l’issue de la concertation, plusieurs objectifs ont été définis :

• Renforcer l’attractivité du terre-plein central par les usages, la présence du

végétal et de l’eau et la mise en valeur patrimoniale

• Apaiser les contre-allées

• Relier les terre-pleins et diversifier les usages en renforçant la végétation

• Créer une liaison nord-sud et est-ouest

• Optimiser l'intermodalité entre métro, bus, RER, Vélib'...

Vue du futur square central de la place de la Nation

Un projet citoyen

La participation citoyenne est au cœur du projet depuis les prémices de la concertation. La transformation a été pensée et construite avec les habitants et les usagers, en collaboration avec le collectif Coloco&co, présent sur la place. Plus de 2000 personnes ont ainsi participé à une vingtaine d’actions, dont une « Demolition Party » pour retirer l’asphalte de l’anneau central et y installer des plantations.

Par exemple, dans le cadre de la préfiguration du futur aménagement de la place de la Nation, Paris teste depuis le 25 septembre 2017 la piétonnisation de la contre-allée entre l’avenue Philippe Auguste et la rue de Tunis.

Toujours dans le cadre de la préfiguration, les nouveaux usages sur l’anneau central ont démontré que la bande de bitume circulaire était très utilisée, notamment par les apprentis cyclistes. À l’origine, le projet prévoyait de végétaliser l’anneau central : l’expérimentation a montré la nécessité de maintenir cet espace, mais de le séparer de la circulation par une lisière végétalisée. Cette lisière, qui borde le terre-plein central, a donc été testée.

Le calendrier de l’aménagement

  • Juin 2015 : concertation
  • Février 2016 : études de faisabilité
  • 1er semestre 2017 : conception de l'avant-projet avec le collectif Coloco&co
  • Mars 2017 : présence du collectif Coloco&co sur la place de la Nation
  • Avril 2017 : aménagement progressif
  • Juin 2017 : études détaillées du projet et consultation des entreprises
  • Mi-2018 à mi-2019 : travaux

Récit des premiers coups de pioche avec les Parisiens

Avant le début des grands travaux, Coloco&co invitait les Parisiens à venir participer à une «Demolition Party» le week-end du 14-15 avril. Un événement symbolique qui met en œuvre la participation citoyenne au cœur du projet depuis les prémices des concertations. La place de la Nation transformée aura été pensée et construite avec les habitants et les usagers.

Ce sont plus d'une quinzaine de Parisiens, enfants compris, qui se sont retrouvés munis de pelles et de pioches sur la place de la Nation avec comme mission de détruire 1000m2 de trottoir en mauvais état puis de replanter fleurs et arbustes. C'est avec un certain plaisir que la démolition a commencé, première étape d'une transformation complète en faveur des riverains et de l'environnement.

Expérimentez une nouvelle répartition des espaces

Apaiser l’espace public, rééquilibrer les usages au profit des piétons, des cyclistes et des transports en commun, valoriser et développer les espaces naturels, telles sont nos grandes ambitions pour faire de notre capitale une ville bienveillante, harmonieuse, durable et accessible à tous.

Imaginer de nouveaux usages, remettre en question nos habitudes… C’est à partir de votre envie de vivre la ville que nous construisons ensemble les places de demain.


Sur le terrain, une concertation constructive

Habitants et usagers de la capitale ont ainsi été associés très en amont au projet de réaménagement et d’embellissement de plusieurs places parisiennes. Côté Nation, les réunions de concertation, les marches exploratoires et les ateliers participatifs organisés en juin et octobre 2015 ont réuni les élus d’arrondissements, les habitants, des acteurs plus spécifiques tels que les commerçants, les représentants associatifs, la communauté éducative et les conseils de quartier des 11e, 12e et 20e arrondissements.


Des aménagements provisoires

Depuis le 10 avril 2017, la place de la Nation s'est transformée afin de préfigurer en partie son futur aménagement :

  • L’anneau central a été agrandi et en partie végétalisé afin que chacun puisse profiter du square et du vaste espace rendu aux piétons.
  • Les sections des avenues de Bouvines, Dorian et du Bel-Air débouchant sur la place sont devenues piétonnes.
  • Certaines contre-allées ont été apaisées afin de favoriser les circulations piétonnes : seuls les piétons, les cyclistes et les véhicules d’urgence peuvent y accéder.
  • Des traversées piétonnes plus courtes, plus simples et accessibles permettent de traverser en une seule fois, sans avoir à s’arrêter sur un îlot en milieu de chaussée.


La mise en place de l'aménagement

Afin de préparer la mise en place de l'aménagement, des travaux préliminaires ont été effectués fin mars-début avril 2017. Ils comprenaient notamment les travaux de mise en accessibilité des nouveaux arrêts de bus.

Pour agrandir l’anneau central et fermer les voies à la circulation, un dispositif provisoire a été mis en place du 10 au 13 avril 2017 :

  • Des blocs et des potelets ont été installés sur la place et les contre-allées. Ces opérations ont été effectuées de nuit, entre le 10 et le 13 avril.
  • Des panneaux de signalisation ont également été installés pour les automobilistes (sens de circulation, déviations…).
  • Les potelets disposés pour fermer les contre-allées à la circulation permettent de garantir l’accès aux véhicules de secours.
  • Un arrêt de bus provisoire a été construit avenue du Trône pour les lignes no26 et no351.


Réorganisation des arrêts de bus

Afin d'améliorer l'intermodalité, les arrêts de bus int été réorganisés. Ils sont installés en vis-à-vis sur les voies radiales.

Les lignes concernées

57 : Report de l’arrêt situé avenue de Bouvines sur l’avenue de Taillebourg.

26 : Le terminus situé sur la place à hauteur du cours de Vincennes, a été déplacé sur l’avenue  du Trône. Un quai provisoire a spécifiquement été créé pour accueillir ce terminus.

56 et 86 : Les arrêts situés sur l’anneau central ont été déplacés sur les voies radiales.

351 : Un quai provisoire a été créé avenue du Trône, face à l'arrêt actuel.

Côté circulation


La circulation automobile autour du jardin central a été réduite à quatre files.
La circulation est interdite dans les contre-allées entre les avenues Philippe-Auguste et Dorian.
Dans la contre-allée entre la rue Jaucourt et l’avenue Dorian, la circulation se fait à double sens.


La préfiguration de l'aménagement en image


L'installation des blocs béton de nuit, pour la préfiguration de l'aménagement

Le principe d'aménagement testé grandeur nature

La place de la Nation: un peu d'histoire...

Hier: de l’entrée royale à l’héritage haussmannien

Initialement dénommée place du Trône, une première place fut créée pour célébrer l’entrée de Louis XIV après son mariage avec Marie-Thérèse d’Espagne en 1660. À partir de 1787, la place est intégrée dans l’enceinte des Fermiers Généraux, et dotée de pavillons dessinés par l’architecte Claude-Nicolas Ledoux.

Durant la seconde moitié du XIXe siècle, les grands travaux d’Haussmann intègrent la place au nouveau réseau de voirie complétant ainsi la géométrie rayonnante de la place actuelle.

Aujourd’hui: une place peu adaptée aux usagers

L’encombrement des surfaces dédiées aux piétons rend les cheminements inconfortables. Les revêtements de sol dégradés et hétérogènes, les mobiliers urbains disparates, les grilles d’aération et les talus plantés empêchent une lecture rapide et fonctionnelle du site, et nuisent à une vision paysagère cohérente de la place. Le square central autour de la statue demeure peu fréquenté.

Avec les huit files de circulation sur l’anneau central et celles de la contre-allée, les espaces dédiés à la circulation automobile sont surdimensionnés. Les traversées piétonnes restent difficiles, notamment pour accéder au jardin central, et les trottoirs côté façades sont trop étroits pour assurer un cheminement confortable.

Et demain? Mettre en valeur l’espace et les usages

La répartition des espaces est à penser en adéquation avec les usages : l’espace de la place, généreux, peut davantage profiter aux usagers, à la fluidité des circulations douces, à l’animation et à la détente à travers son jardin central. La place est actuellement très peu animée et n’accueille pas d’événements particuliers en dehors des rassemblements lors des manifestations. Seuls un boulodrome et un kiosque à musique en rénovation sont présents, il n’y a pas d’aires de jeux.

Une grande place de la Nation ouverte à tous avec un jardin central, agrandi.

Une couronne désencombrée transformée peu à peu avec les riverains, les habitants, les étudiants et les lycéens.

Les différentes étapes de l'aménagement

Déplacements : Paris se transforme

Paris.fr vous détaille dans un Grand format comme la ville se transforme à travers de nombreux chantiers : zones 30, pistes cyclables, grandes places...

Dernière mise à jour le mardi 24 avril 2018
Crédit photo : APUR

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.