Le tour de l'économie sociale et solidaire à Paris   

Reconnue par la loi du 31 juillet 2014, l’économie sociale et solidaire (ESS) regroupe l'ensemble des structures qui cherchent à concilier utilité sociale, solidarités, performance économique et gouvernance démocratique. La Ville de Paris apporte un soutien constant à cette économie. Tour d'horizon.

Pousses, la plateforme de soutien aux entrepreneurs solidaires

C'est nouveau et c'est utile !

Pousses a été créée et est gérée par Paris Initiative Entreprise (PIE), association d’intérêt général à but non lucratif. Pousses bénéficie du soutien de la Ville de Paris.

Pousses oriente et facilite l’accès des porteurs de projets à l’écosystème de l'accompagnement parisien en intégrant un moteur de mise en relation intelligent basé sur les besoins des personnes, les pratiques des structures et le retour d'expériences.

En naviguant sur Pousses.paris, vous pourrez…

  • Être accompagné : proposition de solutions d’accompagnement sur-mesure (algorithme de mise en relation des besoins exprimés avec l’offre des structures [le FLUO, le formulaire en ligne]).
  • Développer votre impact : sensibilisation à huit dimensions de l’impact (en référence aux objectifs de développement durable de l’ONU) et aux bonnes pratiques de l’ESS.
  • Rejoindre une communauté : retours d’expériences sur les parcours pour faciliter l’entraide entre entrepreneurs, événements, bons plans et le moteur de recherche de tous les acteurs recensés sur Pousses (entreprises, structures et partenaires publics et privés).
  • En trouvant l'accompagnement le plus adapté à votre situation, vous optimisez ainsi les chances de succès pour faire aboutir votre projet.

La plateforme est conçue pour des entrepreneurs de tous horizons : entreprises sociales et solidaires, jeunes pousses innovantes, artisans, commerçants, indépendants…


Les chiffres de l'économie sociale et solidaire

• 12 900 établissements employeurs de l’ESS sont implantés dans la capitale, soit 50% des établissements de l’ESS sur le territoire francilien.

• 147 600 salarié·e·s travaillent dans l’ESS à Paris, soit 38% des salarié·e·s de l’ESS en Île-de-France.

• L’ESS représente 7,3% des salarié·e·s en Île-de-France.

Cette économie est davantage représentée à Paris du fait qu’elle se déploie dans des champs d’activités et des métiers plus diversifiés :

• 24% Action sociale

• 16% Enseignement

• 14% Activités financières et assurance

• 9% Santé

• 3% Arts et spectacles

Données 2016 de la Chambre régionale de l’ESS (CRESS) Île-de-France, d’après l'Insee-Clap 2014.

La Ville de Paris mène des actions emblématiques dans ce secteur.

Action 1 : Création d'un lieu ressources pour l'ESS : Les Canaux

Impulsé par la Ville de Paris, « Les Canaux » est un lieu spécifiquement dédié aux économies solidaires et innovantes. Situé sur les bords du canal de l’Ourcq à Stalingrad (19e), ce lieu d’échange, de mutualisation et de partage d’expérience est là pour fédérer une communauté francilienne qui œuvre pour l’avenir et l’attractivité de la capitale.

Le lieu a été inauguré le 9 novembre 2017 par Anne Hidalgo en présence de Muhammad Yunus.

Action 2 : Le soutien au développement d’activités à impact

La Ville de Paris soutient le développement de la création d’activités à impact. Il s’agit des activités économiques qui comportent au moins l’une des dimensions suivantes : bénéficier à des publics socialement fragiles, concerner les quartiers prioritaires, démontrer un fort impact social et/ou environnemental. Ce soutien se traduit par le financement de nombreuses structures d’accompagnement et de financement dédiées à ce type de projets. La Ville de Paris consacre chaque année plus de 2 millions d'euros au développement de la création d’activités à impact : environ 2.100 personnes sont accompagnées, dont un tiers de bénéficiaires du RSA, et près de 800 entreprises sont créées.

Start'in ESS : un dispositif d’accompagnement spécialement dédié aux étudiants

Start'in ESS s'adresse à tous les projets d'étudiants ou de jeunes diplômés développant un projet dans l'économie sociale et solidaire. Les lauréats bénéficient d'un accompagnement par des professionnels lors d'un week-end intensif de formation, puis lors de deux ateliers par mois entre mars et juin. Ils reçoivent également des bourses financières et une place en espace de coworking.

Trois éditions ont déjà eu lieu depuis le lancement en 2017, qui ont permis d’accompagner 42 porteurs de projets .

Action 3 : Une politique active pour l'emploi et l'insertion

L’expérimentation Territoires zéro chômeur de longue durée 

La Ville de Paris fait partie des 10 collectivités habilitées pour conduire l’expérimentation territoriale contre le chômage de longue durée (ETCLD). Elle la déploie depuis 2017 dans le sud-est du 13e en s’appuyant sur un acteur d’un nouveau genre, une entreprise à but d’emploi, 13 Avenir. Cette structure a pour mission de valoriser les compétences des chercheurs d’emploi de longue durée des quartiers d’expérimentation, Bédier-Boutroux et Oudiné-Chevaleret (deux quartiers prioritaires), dans le cadre d’emplois nouveaux, créés en CDI, pour mettre en œuvre des activités nouvelles, utiles et complémentaires du tissu économique existant.

Dans le sud-est du 13e arrondissement, depuis le démarrage :

- Ce sont les compétences de 42 personnes, en recherche d’emploi depuis quatre ans en moyenne, qui ont été réactivées dans le cadre d’activités qui participent de l’amélioration de la qualité de vie et du niveau de services sur le territoire du projet. Elles ont toutes intégré 13 Avenir en CDI et sont rémunérées sur la base du SMIC horaire. Soulignons aussi que 14 autres personnes, remobilisées dans le cadre du projet, ont retrouvé un emploi dans d’autres structures.

- Dans les quartiers Bédier-Boutroux et Oudiné-Chevaleret, l’expérimentation a déjà permis de réduire le chômage de longue durée de près de 18%.

- L’ambition en 2019 est de poursuivre cette dynamique en doublant le nombre d’emplois créés.

Les structures d’insertion par l’activité économique

L'insertion par l'activité économique (IAE) permet à des personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières de bénéficier de contrats de travail afin de faciliter leur insertion sociale et professionnelle. Les structures pouvant embaucher ces personnes sont les entreprises d'insertion, les associations intermédiaires, les entreprises de travail temporaire d'insertion, les régies de quartier et les ateliers et chantiers d'insertion. Toutes ces structures produisent des biens ou des services dans des secteurs très variés, ou bien proposent la mise à disposition de leurs salarié·e·s.

La Ville de Paris soutient financièrement 86 structures de l'IAE (SIAE) en 2017 (sur les 92 du territoire parisien), pour un montant total de 4,9 millions d'euros. Elles emploient 6 700 personnes dont 2 000 bénéficiaires du RSA, parmi lesquels 27% ont bénéficié d’une sortie positive en 2017 (signature d’un nouveau contrat de travail ou entrée en formation qualifiante).

Action 4 : Promotion de l'ESS

Les Trophées de l’économie sociale et solidaire

Pour valoriser l’innovation sociale sur le territoire parisien et soutenir leur émergence, la Ville de Paris lance chaque année depuis 2009 un appel à projets destiné à distinguer des projets relevant de l’économie sociale et solidaire, ayant un impact économique, social, environnemental, et proposant un service nouveau ou original. Cette aide, qui intervient le plus souvent à un stade précoce de développement des structures, permet de les accompagner à un moment stratégique de leur croissance.

Un marché de Noël éthique et solidaire

La première édition a eu lieu en 2017, organisé par Auxilia, DreamAct et YesWeGreen, hébergée aux Canaux : 30 exposants ont participé et 3 000 visiteurs ont été accueillis. Ce marché a lieu à nouveau en décembre 2018 avec le même succès.

Le parc Rives de Seine, vitrine de l’ESS et de la consommation responsable

Sur la rive droite, sont proposés aux promeneurs et aux touristes des lieux d’alimentation durable (cafés et restaurants locavores, bio ou en circuit court), des boutiques de produits équitables, des espaces dévolus au réemploi et à la réparation, des incitations à la mobilité douce (ateliers de réparation de vélos), ainsi que des activités portées par des acteurs et actrices de l’insertion par l’activité économique (cafés en insertion).



Dernière mise à jour le vendredi 8 février 2019
Crédit photo : Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.