La place de la Bastille poursuit sa métamorphose

Depuis le 17 septembre, la place de la Bastille a entamé sa métamorphose, dans le cadre du réaménagement de sept places parisiennes. Fin des travaux prévus en novembre 2019 avec une place plus accessible et accueillante. 

La future place de la Bastille en 6 points clés

  1. De vastes espaces piétons et de nouvelles traversées piétonnes, une presqu’île entièrement dédiée aux piétons et aux mobilités douces s’étend sur plus de 11 000m2, de la colonne de juillet jusqu’à l’esplanade du port de l’Arsenal. Les trottoirs qui bordent la nouvelle place sont plus larges afin de rendre les déplacements à pied plus agréables. Une nouvelle liaison piétonne est-ouest est aménagée, et la promenade végétalisée du boulevard Richard-Lenoir est prolongée vers le port de l’Arsenal. De nouvelles traversées piétonnes, raccourcies et élargies, répondent aux besoins des piétons et des différentes situations de handicap.
  2. Une place plus accessible aux personnes en situation de handicap. La création d’un « fil d’Ariane » guide les personnes malvoyantes et leur permet de se déplacer plus facilement. Le sol de la place est repris en pentes douces pour le confort des personnes à mobilité réduite.
  3. Une place à vocations multiples. La nouvelle presqu’île, végétalisée grâce à des arbres plantés en bosquets, est dotée de nombreuses assises. Elle offre ainsi des espaces ombragés confortables, propices à la détente, à la lecture, au jeu… un dispositif de brumisation permet de se rafraîchir en cas de forte chaleur et les plus sportifs peuvent profiter d’un espace de glisse urbaine adapté aux débutants comme aux confirmés.
  4. La présence du patrimoine historique. La place, associée à la prise de la Bastille, est porteuse de l’un des symboles les plus forts de l’histoire nationale. Les délimitations de l’ancienne forteresse et de la porte Saint-Antoine sont matérialisées au sol et témoignent de l’histoire des lieux. L’aménagement de la place met également en valeur la colonne de Juillet et ses ornements par des motifs insérés dans le sol. Mémoire de la révolution de 1830 puis de 1848, les cryptes de ce monument peuvent être visitées grâce au centre des musées nationaux.
  5. Place au vélo : une piste cyclable à double sens est aménagée sur le pourtour de la presqu’île. Elle permet de relier facilement les pistes des boulevards Bourdon, de la Bastille et Richard-Lenoir, ainsi que celles en cours de réalisation rue Saint-Antoine et rue du Faubourg-Saint-Antoine. En outre, cinq traversées cyclables permettent la continuité des itinéraires cyclistes.
  6. Une place ouverte sur le canal. Les travaux d’ouverture de la place sur le canal Saint-Martin se dérouleront de l’été 2019 à l’été 2020. Ceci permettra aux piétons de rejoindre directement le port de l’arsenal depuis la place en passant sous la ligne du métro ligne 1. Parallèlement, la rampe d’accès au port de l’Arsenal sera rendue accessible aux personnes à mobilité réduite.
Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter
Les chiffres clés de la nouvelle place de la Bastille

15 mois de travaux (hors liaison avec la canal)

40 % d'espace piéton supplémentaire

6 934 m2 d'espace gagné sur l'automobile

48 nouveaux arbres

Les travaux se poursuivent

L’aménagement de la place de la Bastille a démarré en septembre et se poursuivra jusqu’à l’automne 2019.

À l’ouest et au nord de la place, la première phase de travaux avance conformément au planning : les trottoirs ont été réaménagés entre la rue de la Roquette et le boulevard Richard-Lenoir, ainsi que sur le terre-plein du boulevard Richard-Lenoir. Le fil d’Ariane permettant aux personnes à mobilité réduite de se déplacer plus facilement a été aménagé sur cette partie. Le réaménagement se poursuit au niveau de la rue de la Bastille et de ses abords.

D’ici la fin du mois de mars, ces travaux seront terminés, les feux tricolores et l’éclairage définitif seront posés et le revêtement de sol sera ensuite réalisé.

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Le calendrier de phasage des travaux

Phase 1 : 3e trimestre 2018-1er trimestre 2019

Zone nord de la place, débouchés de la rue Saint-Antoine, du boulevard Beaumarchais, du boulevard Richard-Lenoir et de la rue de la Roquette.

Phase 2 : 1er trimestre 2019-2e trimestre 2019 (fin mai)

Zone à l'ouest, débouchés de la rue Saint-Antoine et du boulevard Henri-IV.

À l'est, rue de la Roquette, débouchés de la rue du Faubourg-Saint-Antoine et de la rue de Charenton, parvis et trottoirs de l'Opéra Bastille, rue de Lyon.

Phase 3 : 2e trimestre 2019-3e trimestre 2019

Zone nord de l'anneau central de la place, au sud-ouest, boulevard Beaumarchais, au sud-est, boulevard de la Bastille.

Phase 4 : 3e trimestre 2019-4e trimestre 2019

Zone sud de l'anneau central de la place, esplanade du port de l'Arsenal.

Phase 5 : 3e trimestre 2019-3e trimestre 2020

Zone esplanade du port de l'Arsenal (ouverture vers le bassin de l'Arsenal).


Que fait-on de mi-janvier à fin mai 2019 ?

Travaux de voirie : les trottoirs situés face à l’opéra Bastille et entre la rue Saint-Antoine et le boulevard Henri IV sont repris pour offrir plus de confort aux piétons.

Des ilots piétons sont créés sur le boulevard Henri IV et au débouché de la rue de la Roquette afin de faciliter les traversées piétonnes.

Les feux de circulation sont déplacés.

L’éclairage public est réorganisé.

L’aménagement du fil d’Ariane permettant aux personnes à mobilité réduite de se déplacer plus facilement sur la place et ses abords se poursuit.

Les travaux de désamiantage de la rue du Faubourg Saint-Antoine se poursuivent.
Une zone située sur l’actuel terminus du bus 91 sera également traitée au printemps.

Les impacts des travaux


Côté piétons et cyclistes

Jusqu’à fin mars, les itinéraires sont modifiés au niveau des carrefours de la place avec les boulevards Beaumarchais et Richard-Lenoir, et avec la rue de la Bastille.

Jusqu’à fin mai, les itinéraires sont modifiés au niveau des carrefours de la place avec les rues de la Roquette, du Faubourg-Saint-Antoine et de Charenton.


Côté bus

À partir de mi-janvier :

  • Bus 86 et 87 en direction de la rive gauche (arrêt actuel : face au 3 place de la Bastille). Ces bus s’arrêteront à proximité de leur nouvel arrêt sur le boulevard Henri-IV.

Au printemps :

Dans le cadre de la restructuration du réseau bus :

  • Bus 29, 87 et 91 en direction de la gare de Lyon (arrêt actuel : sur le terre-plein de l’Arsenal). L’arrêt de ces bus sera rue de Lyon, à l’angle de la rue Biscornet.
  • Bus 69 en direction de la mairie du 11e arrondissement (arrêt actuel : sur le terre-plein de l’Arsenal). L’arrêt de ce bus sera implanté rue de la Roquette.


Côté automobilistes

Au printemps, la réalisation d’importants travaux d’infrastructures nécessiteront la fermeture ponctuelle de certaines voies. Vous serez informés des dates et modalités de ces fermetures par la diffusion de flashs d’information et sur paris.fr.

Le chantier entraînera également des réductions temporaires des voies de circulation sur la place.


Une transformation issue d’une démarche participative et de co-construction innovante

En 2015 et 2016, une vaste concertation a étroitement associé les Parisien·ne·s et les usagers à la transformation de la place. Elle a permis d’établir avec eux un diagnostic partagé, d’identifier les attentes du plus grand nombre et enfin, de définir les grands objectifs du futur aménagement. La participation des Parisien·ne·s s’est poursuivie grâce à la démarche novatrice du collectif "Bastille" (mandataire : Julien Beller, architecte) installé sur la place en 2017. 

Avec les usagers, de nouveaux espaces de convivialité innovants et économes ont été élaborés. Plus de 350 personnes ont participé à une quinzaine d’actions du collectif. L’installation d’assises, la création d’un espace ludique, la mise en valeur de l’histoire et les cheminements pour les personnes malvoyantes ont été décidés de concert avec les Parisien·ne·s.

Dernière mise à jour le jeudi 7 février 2019

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.