La place de la Bastille poursuit sa métamorphose

Les travaux d’aménagement de la place de la Bastille avancent à grands pas. Au terme des travaux, au mois de novembre 2019, la place sera métamorphosée : plus accessible et plus accueillante, elle offrira notamment une presqu’île piétonne de plus d’un hectare, davantage de végétalisation, ainsi que du mobilier pour y faire une pause, se rencontrer, jouer...

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Les objectifs

Redécouvrir le panorama du point de rencontre des 4ème, 11ème et 12ème arrondissements :

  • Créer une liaison piétonne Est/Ouest
  • Renforcer la liaison piétonne et paysagère Nord/Sud et vers le port de l’Arsenal
  • Faciliter les traversées piétonnes et vélos
  • Renforcer la présence végétale et notamment les trames vertes en lien avec la promenade plantée
  • Intensifier les usages du parvis de l’Arsenal et le lien visuel vers le port
  • Révéler l’histoire et le patrimoine
  • Faire sortir l’Opéra de ses murs

Les points clés de la nouvelle place de la Bastille

Passez votre curseur sur les pastille de couleur pour voir le principe et le détail des aménagements.

En plan

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

1. De vastes espaces piétons et de nouvelles traversées piétonnes

Une presqu’île entièrement dédiée aux piétons et aux mobilités douces s’étend sur plus de 11 000m2, de la colonne de juillet jusqu’à l’esplanade du port de l’Arsenal. Les trottoirs qui bordent la nouvelle place sont plus larges afin de rendre les déplacements à pied plus agréables. Une nouvelle liaison piétonne est-ouest est aménagée, et la promenade végétalisée du boulevard Richard-Lenoir est prolongée vers le port de l’Arsenal. De nouvelles traversées piétonnes, raccourcies et élargies, répondent aux besoins des piétons et des différentes situations de handicap.

2. Une place plus accessible aux personnes en situation de handicap

La création d’un « fil d’Ariane » guide les personnes malvoyantes et leur permet de se déplacer plus facilement. Le sol de la place est repris en pentes douces pour le confort des personnes à mobilité réduite.

3. Une place à vocations multiples

La nouvelle presqu’île, végétalisée grâce à des arbres plantés en bosquets, est dotée de nombreuses assises. Elle offre ainsi des espaces ombragés confortables, propices à la détente, à la lecture, au jeu… un dispositif de brumisation permet de se rafraîchir en cas de forte chaleur et les plus sportifs peuvent profiter d’un espace de glisse urbaine adapté aux débutants comme aux confirmés.

4. La présence du patrimoine historique

La place, associée à la prise de la Bastille, est porteuse de l’un des symboles les plus forts de l’histoire nationale. Les délimitations de l’ancienne forteresse et de la porte Saint-Antoine sont matérialisées au sol et témoignent de l’histoire des lieux. L’aménagement de la place met également en valeur la colonne de Juillet et ses ornements par des motifs insérés dans le sol. Mémoire de la révolution de 1830 puis de 1848, les cryptes de ce monument peuvent être visitées grâce au Centre des monuments nationaux.

5. Place au vélo : une piste cyclable à double sens est aménagée sur le pourtour de la presqu’île

Elle permet de relier facilement les pistes des boulevards Bourdon, de la Bastille et Richard-Lenoir, ainsi que celles en cours de réalisation rue Saint-Antoine et rue du Faubourg Saint-Antoine. En outre, cinq traversées cyclables permettent la continuité des itinéraires cyclistes.

6. Une place ouverte sur le canal

Les travaux d’ouverture de la place sur le canal Saint-Martin se dérouleront de l’été 2019 à l’été 2020. Ceci permettra aux piétons de rejoindre directement le port de l’Arsenal depuis la place en passant sous la ligne du métro ligne 1. Parallèlement, la rampe d’accès au port de l’Arsenal sera rendue accessible aux personnes à mobilité réduite.


En image

Les pastilles de couleurs chiffrées correspondent à un type d'aménagement, consultez la légende numérotée ci-dessous pour connaîre le détail.

1. Une presqu’île végétalisée de plus d’un hectare dédiée aux piétons.

2. Un espace de glisse pour tous les niveaux de pratique.

3. Les délimitations de l’ancienne forteresse de la Bastille matérialisées au sol.

4. Une piste cyclable à double-sens autour de la presqu’île.

5. Une ouverture sur le canal pour rejoindre directement le port de l’Arsenal et son jardin. Au 1er trimestre 2020, cette ouverture offrira une nouvelle perspective sur le canal.

6. De nouvelles traversées piétonnes, plus larges et plus courtes répondent aux besoins des piétons et des personnes en situation de handicap. Un fil d’Ariane permet aux personnes malvoyantes de se déplacer plus facilement

La place à terme

Vous trouverez ci-dessous le plan définitif de la place, telle qu'elle sera lorsque les travaux seront terminés


EN CHIFFRES

15 mois de travaux (hors liaison avec la canal)

40 % d'espace piéton supplémentaire

6 934 m2 d'espace gagné sur l'automobile

48 nouveaux arbres

Le déroulé des travaux


Le phasage

Consultez le plan ci-dessous pour voir les différentes phases de travaux

Où en est-on ?

La presqu’île prend forme

Depuis le 18 juin 2019, une nouvelle étape a débuté : la presqu’ile qui s’étend de la colonne de juillet au port de l’Arsenal a été matérialisée grâce à la pose de blocs en béton qui marquent le périmètre des travaux.

Le sol est démoli afin de poser le nouveau revêtement en dalles recyclées, d’installer les éclairages, le fil d’Ariane pour les personnes malvoyantes, la brumisation et de mettre en place les nouvelles plantations, le nouveau mobilier… 50 arbres supplémentaires seront notamment plantés.

Les travaux pour ouvrir la place vers le port de l’Arsenal ont débuté !

Parallèlement au chantier d’aménagement de la place, les travaux d’ouverture sur le port de l’Arsenal ont commencé. Au 1er trimestre 2020, un escalier permettra aux piétons de rejoindre directement le port et son jardin depuis la place et off rira une nouvelle perspective sur le port de l’Arsenal.
Consultez le chapitre dédié pour en savoir plus

Quel travaux ?


Sur la presqu’île

La pose du nouveau revêtement constituera une nouvelle étape de l’aménagement de la presqu’île : de grandes dalles issues du recyclage (d’anciennes bordures de trottoirs), sont installées. Les couleurs de ces anciennes bordures vont du gris au rosé. Ponctuellement, les joints des dalles sont enherbés. 

8 modèles de carreaux sont insérés sur le sol afin d’évoquer l’histoire de la place : « 1789 » (prise de la Bastille), « 1830 » (trois Glorieuses et création de la Monarchie de Juillet), « 1848 » (Révolution qui renversa Louis-Philippe), «1871 » (combats de la commune), le bonnet phrygien, l’éléphant de la Bastille, la forteresse et le motif de la fête.

L’aménagement de la presqu’île se poursuivra jusqu’en novembre : le fil d’Ariane, qui guide les personnes malvoyantes sera installé, le mobilier posé, la zone de glisse aménagée, la piste cyclable finalisée…

Enfin, le nouvel éclairage est posé sur toute la place.


Sur les trottoirs périphériques

Pose de l’asphalte sur les trottoirs périphériques dès la réalisation de la totalité du mobilier urbain. Ces trottoirs sont en bleu sur le plan de phasage ci-dessous.

Installation d’une sanisette et d’une fontaine à boire entre la rue de la Roquette et le boulevard Richard Lenoir.

À l’automne, l’histoire des lieux sera remise en valeur : les délimitations de l’ancienne forteresse seront matérialisées au sol grandeur nature, sur la chaussée et les espaces piétons. Le dessin de ses murs de plus d’un mètre d’épaisseur s’étendra sur le sol entre le boulevard Henri IV et la rue Saint-Antoine.


Sur la chaussée

Du 3 au 17 juillet, la chaussée de la place et de ses carrefours est refaite. Une lettre spécifique a été diffusée afin de vous informer sur les fermetures à la circulation de nuit.

Les cheminements des piétons seront maintenus et sécurisés en permanence.

Les travaux pour ouvrir la place vers le port de l’Arsenal ont débuté !

Parallèlement au chantier d’aménagement de la place, les travaux d’ouverture sur le port de l’Arsenal ont commencé. Au 1er trimestre 2020, un escalier permettra aux piétons de rejoindre directement le port et son jardin depuis la place et off rira une nouvelle perspective sur le port de l’Arsenal.

Quoi ?

Création d’un escalier reliant la place de la Bastille au Port de l’Arsenal et son jardin.

Quand ?

Jusqu’au 1er trimestre 2020.

Que fait-on ?

Au mois de septembre, une grande grue arrivera sur le chantier. Elle permettra d’enlever cinq poutres de la structure du pont qui se trouve au-dessus du canal, à proximité de la station «Bastille» de la ligne 1 du métro qui se situe en haut du port.
Une fois ces poutres enlevées, l’ouverture créée permettra alors d’élargir le quai bas situé au niveau du canal et du port de l’Arsenal et de construire un escalier permettant de rejoindre le port depuis la place de la Bastille.
Afin de préparer son arrivée, des travaux préparatoires sont déjà en cours afin de répartir le poids de la grue sur le sol. La grue restera sur la place jusque fin septembredébut octobre

En octobre, des murets et une première volée de marches sont réalisés.
Ces dernières, qui surplomberont le canal, permettront de descendre vers le futur escalier, ou de s’y arrêter pour profiter de la nouvelle perspective offerte vers le port.

À la même période, le quai bas au niveau du canal et du port de l’Arsenal commencera à être élargi.  Cela permettra de créer un espace plus vaste et plus confortable pour la circulation des piétons. Les fondations de l’escalier seront également réalisées.

D’ici au 1er trimestre 2020, l’escalier sera construit, le sol de la place où est située l’emprise du chantier, sera aménagé afin d’accéder à l’escalier et les rampes d’accès existantes sur le boulevard de la Bastille seront adaptées afin de permettre aux personnes à mobilité réduite d’accéder au port de l’Arsenal.

Côté riverains

La gestion du ponton ouest du Port de l’Arsenal reste avec la même gestion «privative».

L’escalier, qui débouchera côté jardin, sera ouvert et fermé aux mêmes horaires que ceux du jardin. Les plaisanciers du port de

l’Arsenal pourront être gênés par des travaux bruyants qui seront réalisés notamment de nuit. Une information spécifique leur sera faite au préalable. Aussi, la navigation pourra être ponctuellement restreinte dans le canal, sous la place de la Bastille.

Les nouveaux plans de circulation

Retrouvez ci-dessous les nouveaux plans de circulation, qui sont en vigueur depuis le 18 juin 2019 sur la place de la Bastille. Ces deniers sont orientés Est / Nord-Est.

Les travaux d'ouverture vers le port de l'arsenal

Au 1er trimestre 2020, un escalier permettra aux piétons de rejoindre directement le port de l’Arsenal et son jardin depuis la place de la Bastille. Cette ouverture, qui offrira une nouvelle perspective sur le canal, complètera l’aménagement de la place de la Bastille.

Boulevard Beaumarchais et boulevard Richard Lenoir

Attention : les automobilistes arrivant sur la place de la Bastille depuis le boulevard Beaumarchais ou le boulevard Richard Lenoir ne pourront plus aller directement dans l’Est-Parisien depuis la place. Adaptez votre itinéraire en amont. Seuls les bus pourront se rendre directement dans l’Est parisien depuis la place.

Rue de Lyon

Attention : le sens de circulation de la rue de Lyon est modifié : les automobilistes ne pourront plus l’emprunter pour sortir de la place de la Bastille en direction de la gare de Lyon.

Nouveaux itinéraires

Pour se rendre à la gare de Lyon, à Nation ou à l’hôpital Saint-Antoine :

  • Depuis la place de la République : privilégiez le boulevard Voltaire en amont (pour Nation ou l’hôpital Saint-Antoine) puis le boulevard Ledru-Rollin (pour la gare de Lyon).
  • Depuis les boulevards Beaumarchais et Richard Lenoir : empruntez la voie Mazas par le boulevard Bourdon, puis le tunnel Van Gogh (pour la gare de Lyon). et le boulevard Diderot (pour Nation ou l’hôpital Saint-Antoine).

Pour se rendre à l’hôpital des Quinze-Vingts

Depuis les boulevards Beaumarchais et Richard Lenoir : empruntez l’avenue Ledru-Rollin par le boulevard Voltaire puis la rue de Lyon afin de rejoindre la rue de Charenton.

Une démarche participative innovante

En 2015 et 2016, une vaste concertation a étroitement associé les Parisien·ne·s et les usagers à la transformation de la place. Elle a permis d’établir avec eux un diagnostic partagé, d’identifier les attentes du plus grand nombre et enfin, de définir les grands objectifs du futur aménagement. La participation des Parisien·ne·s s’est poursuivie grâce à la démarche novatrice du collectif "Bastille" (mandataire : Julien Beller, architecte) installé sur la place en 2017. 

Avec les usagers, de nouveaux espaces de convivialité innovants et économes ont été élaborés. Plus de 350 personnes ont participé à une quinzaine d’actions du collectif. L’installation d’assises, la création d’un espace ludique, la mise en valeur de l’histoire et les cheminements pour les personnes malvoyantes ont été décidés de concert avec les Parisien·ne·s.

Des transformations qui s’inscrivent dans l’Histoire

La Bastille est chargée d’histoire. Dès le Moyen Age, bien avant que ne fût élevée la colonne de Juillet, soufflait sur le quartier un vent de création. Le courant de la Seine et l'arrivée du bois flotté dans le port fluvial du quai de la Râpée attiraient artistes et artisans, ébénistes et menuisiers notamment.

En 1805, sous l’Empire, on projeta d’agrémenter la place d’une grande fontaine, alimentée par le canal de l’Ourcq, au cœur des grands travaux entrepris alors pour alimenter Paris en eau potable. La première pierre du socle de la fontaine fut posée par le ministre de l’Intérieur le 2 décembre 1808. Le projet est entériné le 9 février 1810 par décret : « Il sera élevé, sur la place de la Bastille, une fontaine sous la forme d’un éléphant en bronze, fondu avec les canons pris sur les Espagnols insurgés ; cet éléphant sera chargé d’une tour et sera tel que s’en servaient les anciens ; l’eau jaillira de sa trompe. Les mesures seront prises de manière que cet éléphant soit terminé et découvert au plus tard le 2 décembre 1811.

Pourtant, le 4 juillet 1815, le ministre de l’Intérieur ordonna à l’architecte Alavoine de suspendre les travaux à peine commencés. Seuls le bassin et le socle étaient achevés et sont encore visibles aujourd’hui : ils constituent l’actuelle base de la Colonne de Juillet. Le 1833, une loi ordonna d’ériger sur la place de la Bastille une colonne commémorative des immortelles journées. Alavoine qui en était toujours l’architecte, exécuta les plans mais mourut 6 ans avant l’inauguration de la colonne le 28 juillet 1840.

La Troisième République, en officialisant la fête nationale française en 1880, transforme la Bastille en un lieu de manifestation républicaine. Elle est devenue le point de départ, de passage ou d'arrivée de nombreuses manifestations sociales, politiques ou syndicales. Celle que la jeunesse du Grand Paris apprécie aujourd’hui pour ses nombreux cafés, restaurants, cinémas et boîtes de nuits.

Pour la première fois depuis des décennies, il sera possible de tutoyer la colonne de Juillet, classée monument historique depuis le 29 septembre 1995. Cette colonne que les communards tentèrent de détruire le 24 mai 1871 comme ils avaient réussi à mettre à bas la colonne Vendôme, qui a enfilé son habit de lumière le 10 mai 1981, et que certains ont même entrepris d’escalader le 6 mai 2012.

C’est un morceau d’Histoire qui est aujourd’hui rendu aux Parisiens. 

Dernière mise à jour le lundi 22 juillet 2019

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.