Projet 06e - 14e - 15e Maine-Montparnasse

L’organisation actuelle du quartier Maine-Montparnasse résulte d’une vaste opération immobilière lancée dans les années 60. Essentiel à l’attractivité de Paris, le quartier Maine-Montparnasse nécessite d’être repensé et adapté aux usages contemporains.

Actualité et questionnaire

Lancement de la concertation

Participez à la concertation, donnez votre avis en remplissant le questionnaire sur le quartier Maine-Montparnasse :

Accédez au questionnaire

Registre électronique :

Un avis, une question, une observation sur Maine-Montparnasse, écrivez à mainemontparnasse@imaginons.paris.

Le projet urbain

Situé au carrefour des 6ème, 14ème et 15ème arrondissements, entre la place du 18 juin 1940 et la gare Montparnasse, le secteur Maine-Montparnasse est l’une des principales polarités parisiennes. Il représente un des territoires les mieux desservis de la capitale grâce à une offre très dense de transports. On y retrouve également toutes les différentes thématiques de la vie urbaine : emploi, tourisme, échanges, loisirs, culture, commerces. Ces différentes activités, imbriquées spatialement et temporellement, les unes avec les autres créent un quartier vivant au public diversifié.

Pour fédérer les initiatives privées et publiques déjà engagées, pour organiser l’action collective sur le reste du secteur et pour répondre de manière cohérente et proportionnée aux dysfonctionnements identifiés ainsi qu’aux attentes des résidents et usagers, le projet urbain sera mené en partenariat avec les différentes parties prenantes.

La Tour Montparnasse et la Tour CIT

La Tour Montparnasse a fait l’objet en 2017 d’un concours international d’architecture lancé par la copropriété de la Tour et remporté par l’agence Nouvelle AOM (association des agences Franklin Azzi Architecture, Chartier-Dalix et Hardel-Le Bihan). Le projet prévoit une métamorphose complète de la Tour, qui deviendra claire, bas-carbone, économe et capable d’offrir de nouveaux usages. L’objectif est de rendre l’immeuble plus accueillant pour tous, et de développer une ville verticale au travers d’une programmation mixte. Le pied de tour sera repensé pour accueillir commerces et services. Pour valoriser le sous-sol, des patios seront créés et agrémenteront les nouveaux programmes souterrains. Un hôtel sera créé entre les 42ème et 45ème étages, alors que le sommet de la Tour accueillera une serre agricole, un espace évènementiel, le restaurant 56 et l’observatoire panoramique. Ces travaux de rénovation devraient s’achever en 2024.

Les copropriétaires de la Tour CIT ont lancé en 2017 un concours d’architecture dont les résultats seront connus au second semestre 2018. L’objectif est de renouveler l’image de la Tour, et de l’adapter aux nouveaux usages tertiaires tout en conservant son caractère si particulier de ruche d’entreprises (130 accueillies).

Site dédié Tour Montparnasse

Site dédié Tour CIT

La gare Montparnasse

La SNCF porte un projet de modernisation de la gare dont les travaux ont démarré en 2017 et s’achèveront en 2020. Il trouve sa justification dans l’augmentation attendue des flux de voyageurs (de 200 000 à 300 000 voyageurs/jour à la suite notamment de la mise en service de la LGV Sud Europe Atlantique), prévoit la restructuration des liaisons verticales du bâtiment et la création de 6 000 m2 de commerces. L’ouverture de la gare sur la ville se manifestera par une façade transformée donnant davantage à voir les usages intérieurs, et par des commerces accessibles depuis la rue.

Site dédié gare Montparnasse

Le musée de la Libération

La Ville de Paris a également lancé en 2017 un appel à projets innovants « Réinventer Paris – les dessous de Paris », dont l’un des sites retenus est l’ancien musée de la Libération, situé sur la dalle du jardin Atlantique.

Site Réinventer Paris

Le quartier Maine-Montparnasse vue du ciel

Au XVIIème siècle, le nom du quartier avait été donné par les étudiants qui venaient déclamer des vers sur une butte formée par des remblais, en référence au mont Parnasse où les Grecs de l’Antiquité vénéraient le dieu des arts Apollon et les Muses.

La colline fut en partie arasée pour tracer le boulevard du Montparnasse au XVIIIème siècle, lieu de promenade alors à la périphérie de la ville.

A la fin du XIXème siècle, de nombreux artistes vont choisir ce quartier populaire au centre de Paris encore relativement en friche qui leur offre des ateliers à des loyers modiques. Les cafés, bars et bistrots étaient des lieux de rencontre où les artistes venaient à la fois rencontrer leurs homologues et négocier. Montparnasse allait connaître son apogée dans les années 1920, les Années folles. Il était alors le cœur de la vie intellectuelle et artistique à Paris, avec ses cafés qui entreront dans l'histoire de l'art.

La gare Montparnasse, qui dessert la façade atlantique du pays, a fait de ce quartier le « fief » des Bretons de Paris.

Le visage du site, tel qu’il apparait aujourd’hui, résulte de l’opération de rénovation urbaine « Maine-Montparnasse » conduite à partir des années 1960 pour créer un pôle d’attractivité sur la rive gauche. Elle a consisté à créer une série d’immeubles entourant et ceinturant la nouvelle gare, déplacée vers le sud depuis le boulevard du Montparnasse vers l’avenue du Maine ; le terrain libéré a permis de construire la Tour Maine-Montparnasse qui, avec ses 210 mètres de hauteur, est le deuxième édifice le plus haut de Paris après la Tour Eiffel. Conçu en pleine période d’urbanisme sur dalle, cet ensemble d’architecture moderne s’organise sur différents niveaux autour de plusieurs programmes imbriqués, bureaux, centre commercial, centre sportif, logements, hôtels. L’avenue du Maine, enfouie en tunnel a libéré un parvis entre la gare et la Tour Montparnasse alors que les voies de circulation périphériques ont conservé leurs très larges dimensions dans la perspective du prolongement de l’autoroute A10 qui devait aller jusqu’à la gare. Quelques années plus tard, cette idée a été abandonnée au profit d’une continuité verte le long de la rue Vercingétorix et l’aménagement de la place de Catalogne.

Plus tard, dans les années 1990, les voies de chemin de fer furent couvertes dans le cadre de la ZAC « Pasteur-Montparnasse » jusqu’au pont des Cinq Martyrs du lycée Buffon. Cette opération d’aménagement dota la gare de nouveaux accès, les halls Pasteur et Vaugirard, et permit la réalisation du jardin Atlantique sur la dalle de couverture des voies ainsi que de programmes de bureaux. La porte Océane côté place Raoul Dautry fut également réaménagée à l’occasion de la mise en service du TGV Atlantique.

Les objectifs


Le secteur Maine-Montparnasse a été réalisé dans les années 60-70. L’urbanisme sur dalle et la conception architecturale qui le caractérisent, tout comme la place accordée aux véhicules particuliers, ne sont plus en phase avec les usages actuels et les enjeux de politiques publiques en matière de mobilité, de climat et de santé. Ce diagnostic a permis de définir les objectifs suivants :

  • Renforcer l’urbanité du site et réaliser un quartier mixte d’activités économiques, de logements dont des logements sociaux et équipements d’intérêt général ;
  • Renforcer la lisibilité et améliorer l’accès aux différents programmes ;
  • Accompagner les métamorphoses des tours Montparnasse et CIT ;
  • Dynamiser l’activité commerciale en pacifiant la traversée depuis la rue de Rennes et en développant du commerce sur rue ;
  • Renforcer l’attractivité artisanale et industrielle du quartier ;
  • Diversifier l’attractivité culturelle déjà importante du quartier ;
  • Valoriser les sous-sols en y installant des programmes au service du projet urbain et d’une ville attractive, durable et résiliente, notamment un espace de logistique urbaine répondant aux caractéristique du quartier ;
  • Améliorer l’accès au jardin Atlantique ;
  • Equilibrer flux et usages, et améliorer les échanges intermodaux pour un meilleur fonctionnement du quartier autour de la gare ;
  • Développer la végétalisation et assurer la continuité de la trame verte.

Le calendrier

  • Printemps 2018 : lancement de la consultation d’urbanisme
  • 2ème semestre 2018 –1er semestre 2019 : dialogue compétitif et études de maîtrise d’œuvre urbaine
  • 2019 -2021 : montage de l’opération et études opérationnelles
  • 2022 – 2030 : travaux

La concertation

Une délibération a été adoptée en mars 2018 par le Conseil de Paris afin de préciser le lancement du projet urbain, de déterminer les objectifs poursuivis et les modalités de concertation préalable.

Téléchargez la délibération (format PDF : 144 Ko)

L’information et la participation du public s'organisent notamment autour d'une réunion publique de lancement, de marches exploratoires, d’ateliers mais également d’un registre électronique ouvert à tous et à toutes pour recueillir les observations et les propositions sur le projet.

Lancement de la concertation

Participez à la concertation, donnez votre avis en remplissant le questionnaire sur le quartier Maine-Montparnasse :

Accédez au questionnaire

Réunion publique :

- le vendredi 25 mai 2018 à 18h00 à L'Europe Campus Paris/Montparnasse (ESCP), 3, rue Armand Moisant 75015 Paris.

Téléchargez l'invitation (format PDF : 9,44 Mo)

Téléchargez le document présenté (format PDF : 8,91 Mo)

Téléchargez le compte rendu (format PDF : 352 Ko)

Marches exploratoires :

- le samedi 9 juin 2018 de 10h00 à 12h00 ; rendez-vous au carrefour entre la rue de Rennes et la rue Littré 75006 Paris;

- le mercredi 20 juin 2018 de 18h30 à 20h30 ; rendez-vous place Bienvenüe 75015 Paris.

Téléchargez l'invitation (format PDF : 9,95 Mo)

Téléchargez le compte rendu (format PDF : 572 Ko)

Atelier participatif :

- le jeudi 5 juillet de 18h30 à 21h00 au Consulat de la Gaité, espace festif éphémère installé dans les anciens locaux du Point, 2, rue Vercingétorix 75014 Paris.

Téléchargez l'invitation (format PDF : 9,95 Mo)

Registre électronique :

Un avis, une question, une observation sur Maine-Montparnasse, écrivez à mainemontparnasse@imaginons.paris.

Une consultation d’urbanisme inédite

La consultation d’urbanisme sera lancée au printemps 2018 ; elle prévoit la sélection d’un maximum de quatre équipes pluridisciplinaires aux compétences en matière d’aménagement urbain et d’architecture, de paysage, d’études techniques, de programmation et de financement de projet. Ces équipes travailleront plusieurs mois dans le cadre d’un dialogue compétitif, qui s’achèvera au premier trimestre 2019 avec la révélation d’un projet lauréat.


Vous avez une demande ?

Contactez le service concerné en utilisant ce formulaire :

Accéder
Dernière mise à jour le jeudi 12 juillet 2018
Crédit photo : @ Jacques Leroy

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.