Ouvrir la recherche
Focus

La ressourcerie « Le Poulpe » offre une seconde vie à vos objets

Mise à jour le 16/04/2021
La ressourcerie Le Poulpe (18e) collecte, répare et revend les objets dont vous ne voulez plus. Un lieu né grâce au Budget Participatif.
Quand tri et solidarité font bon ménage. L'association La Bricolette a fait de ces deux aspects la ligne directrice de sa ressourcerie Le Poulpe, ouverte en février 2020 grâce au Budget Participatif. Au 4bis, rue d'Oran (18e), l'espace axe son travail sur la collecte d'objets de particuliers, afin de leur donner une seconde vie.
Les mesures avec le confinement
Pendant la période de confinement, la boutique de la ressourcerie Le Poulpe est fermée. Seul le vestiaire est ouvert. Les collectes se poursuivent toutefois le mardi et le mercredi entre 10h et 18h.

Comment fonctionne la ressourcerie ?

Le fonctionnement du Poulpe se fait en trois étapes : la ressourcerie collecte tous les objets dont les gens ne veulent plus, quel que soit leur état, les trie et les répare pour ensuite les revendre en boutique à des prix solidaires. À la fin du processus, ils sont soldés à environ 10 % du prix du marché, ou même à prix libres pour certains produits.
Grâce à ses huit salariés, Le Poulpe fonctionne à pleine régime. "Chacun d'entre nous touche à toutes les missions. On peut faire du tri, de la caisse, du rangement… Et nous avons des bénévoles, des services civiques ou des stagiaires qui nous aident dans nos missions du quotidien", raconte Antoine Schmitt, salarié de la ressourcerie et coordinateur chez La Bricolette. Et les missions du quotidien sont nombreuses.
Au-delà de la boutique solidaire pour la revente des objets, la ressourcerie dispose d'autres services tout aussi pertinents :
  • Le vestiaire, dispositif gratuit de don de matériel de première nécessité (vêtements, matériel de puériculture, de cuisine…) pour les plus démunis, suivis par l'une des structures d’assistance sociale partenaires de la ressourcerie, pas uniquement en provenance du 18e.
  • Des ateliers de réparation pour l'électroménager, l'informatique ou encore le textile pour lutter contre l’obsolescence programmée.
  • Des ateliers de sensibilisation ou d'apprentissage sur les savoir-faire en bricolage, les pratiques respectueuses de l'environnement ou de pistes de réflexions sur les modes de consommation.
Le Poulpe, qui fait partie de l'espace "Les Ateliers de la Goutte d'Or", cohabite avec deux autres associations : Les Marmites Volantes et SoliCycle. La première est un restaurant solidaire, le second un atelier vélo également solidaire. Le trio fait de la rue d'Oran une place forte de l'économie sociale et solidaire parisienne en agissant sur la solidarité et l'écologie.

La Bricolette ambulante

En plus de son impact local dans le 18e avec Le Poulpe, la Bricolette développe le dispositif "La Bricolette ambulante". Le concept est un projet de ressourcerie itinérante, gérée par les salariés du 4bis, rue d'Oran. Chaque semaine, lors des après-midi du mercredi et vendredi, l'association se déplace dans les quartiers prioritaires pour sensibiliser les habitants, collecter des objets, mettre en place la boutique solidaire ainsi que des ateliers de réparation.
Active dans les 18e et 19e arrondissements de Paris, la Bricolette ambulante sort de la capitale certains après-midi pour s'installer dans des villes de banlieue comme Saint-Denis, Saint-Ouen, Vitry-sur-Seine ou encore Villiers-sur-Marne.

Comment faire un don ?

Vous souhaitez donner des objets dont vous ne voulez plus ? La ressourcerie vous accueille à ses horaires d'ouverture :
  • Mercredi : 14h-19h ;
  • Jeudi : 14h-19h ;
  • Vendredi : 14h-19h ;
  • Samedi : 14h-19h.
La ressourcerie Le Poulpe ne récupère pas les matelas, les sommiers, les textiles avec des puces de lit ou encore les produits dangereux, que vous devez amener en déchèterie.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.