Ville de Paris

Actualité

Vers un nouveau droit de l'enfant pour le climat

Mise à jour le 28/11/2022
À l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant, des enfants de pays différents sont accueillis à Paris pour échanger avec des petits Parisiens. Les droits de l'enfant et la question du climat sont au cœur des échanges.
Depuis 1996, la Journée mondiale de défense et de promotion des droits de l'enfant se tient le 20 novembre. Cette journée internationale est un moment privilégié pour une meilleure communication sur les droits de l’enfant. C'est aussi l'occasion de mieux faire connaître la Convention internationale des droits de l'enfant.

Les enjeux climatiques pour thématique

Une « bibliothèque humaine » est prévue dans la bibliothèque de l’Hôtel de Ville le mercredi 23 novembre après-midi : une vingtaine d'enfants partageront leurs histoires et leurs expériences de vie, dans leurs différents pays, en lien avec les droits de l'enfant et le climat. De plus, les enfants présenteront un plaidoyer pour inscrire un nouveau droit sur le climat dans la Convention internationale des droits de l’enfant.
Avec le soutien du Secours populaire, 30 enfants de 15 pays différents ont été accueillis à Paris à l'occasion de cette journée internationale.
Au programme :
  • une visite de la tour Eiffel et d'autres lieux emblématiques de la capitale,
  • des échanges et ateliers avec les jeunes Parisiens autour des questions des droits de l’enfant et du climat à l’Académie du Climat. Pendant deux journées, les enfants ont été sensibilisés à leurs droits et aux enjeux climatiques.

Tous les enfants ont des droits

Le 20 novembre 1989, l’ONU adoptait à l’unanimité la Convention relative aux droits de l’enfant. En 54 articles, cette convention affirme qu'un enfant n'est pas seulement un être fragile qu'il faut protéger, mais aussi une personne qui a le droit d'être éduquée, soignée, protégée, quel que soit l'endroit du monde où il est né. La Convention des droits de l'enfant a été ratifiée par 191 pays sur 193. Seuls la Somalie et les États-Unis ont refusé de s'engager.
La promotion et le respect des droits de l'enfant ne doivent pas rester un simple idéal, mais devenir une réalité au quotidien afin que soient reconnus les droits essentiels de l'enfant, parmi lesquels :
  • avoir le droit d’avoir un nom, une nationalité, une identité
  • avoir le droit d’être soigné, protégé des maladies, d’avoir une alimentation suffisante et équilibrée
  • avoir le droit d’aller à l’école
  • avoir le droit d’être protégé de la violence, de la maltraitance et de toute forme d’abus et d’exploitation
  • avoir le droit d’être protégé contre toutes les formes de discrimination
  • avoir le droit de ne pas faire la guerre, ni la subir
  • avoir le droit d’avoir un refuge, d’être secouru, et d’avoir des conditions de vie décentes
  • avoir le droit de jouer et d’avoir des loisirs
  • avoir le droit à la liberté d’information, d’expression et de participation
  • avoir le droit d’avoir une famille, d’être entouré et aimé
La mission « Droits de l'Enfant » de la Ville de Paris a pour objectif de diffuser une large culture des droits de l'enfant auprès des 400 000 enfants parisiens, mais aussi auprès des adultes qui participent à leur éducation. Afin de remplir pleinement cet objectif de sensibilisation, elle s’appuie au quotidien sur une équipe de Jeunes Volontaires qui effectuent leur service civique pour défendre cette cause.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations