Une fresque multicolore sur les quais de Seine invite les femmes à s’entraîner et à s’entraider

Actualité
Mise à jour le 05/06/2024
Un coureur foulant le sol de la fresque ASICS sur le quai de Seine.
Créer des points de ralliement dans des lieux symboliques pour inciter à la pratique sportive, c’est l’objectif du partenariat entre la Ville de Paris et Asics.

« Suivez-moi ! »

Audrey Laurençon, directrice artistique du studio de création Laméning’ère, a réalisé des fresques sur de nombreuses surfaces : des murs, des plafonds, des sols… et maintenant sur les quais de Seine ! Une œuvre originale aux couleurs chatoyantes à découvrir au niveau de la rampe du Châtelet, rive droite (Paris Centre). Elle représente une sportive chaussée de baskets tendance et porte un message : il faut remettre le sport au cœur de l’activité des Parisiennes.
Audrey Laurençon pose la fresque Asics qu'elle a créée sur le quai de Seine.
C’est dans le cadre du partenariat de la Ville « Paris, bouge ton esprit ! », avec l’équipementier sportif Asics, que cette fresque gigantesque a vu le jour : tous les jeudis soir, une session de course à pied réservée aux femmes débute à hauteur des mains qui s’unissent et représentent le soutien entre sportives. « Cela symbolise la ligne de départ, avant que le groupe de coureuses et leurs coaches s’élancent sur les quais, précise Audrey Laurençon. La figure féminine que j’ai dessinée leur dit en quelque sorte : “Suivez-moi !” »
.

Créer des étincelles

Des cyclistes passant sur la fresque ASICS sur le quai de Seine.
Depuis son lancement, « Paris, bouge ton esprit ! » a fait courir plus 4 500 personnes de tous niveaux, certaines déjà sportives, d’autres se (re)mettant progressivement en mouvement. L’objectif de la Ville est de faire tomber progressivement les barrières de la pratique et créer des étincelles pour que le sport intègre de plus en plus la vie des habitants de la capitale. Cela participe à leur bien-être physique, mais aussi mental.
Une étude menée par Asics a montré que la population féminine était l’une des plus affectées par les troubles de santé mentale. C’est pourquoi, dans le cadre du partenariat, a été développé le programme « On s’entraîne, on s’entraide », sessions sportives conçues pour être inclusives. Elles offrent, aussi et surtout, un esprit d’entraide et de soutien ainsi que l’opportunité de tisser des liens avec d’autres femmes qui partagent des objectifs et des défis.

Une ambassadrice d’exception

Marine Lorphelin, Miss France 2013, médecin généraliste et porteuse de la flamme olympique, soutient et participe régulièrement à ces courses entre femmes. Elle était présente à l’occasion de l’inauguration de la fresque, le 28 mai dernier : « L’activité physique est un traitement complémentaire de la dépression, mais ce n’est pas toujours évident de pratiquer en ville et les femmes ont du mal à trouver le temps et la motivation. En se retrouvant à ce point de départ une fois par semaine, avec comme seul équipement nécessaire une paire de baskets, les Parisiennes vont trouver l’énergie du collectif. La capitale est un magnifique terrain de sport à ciel ouvert, il ne manquait plus qu’à baliser des circuits dans des endroits agréables pour pratiquer, comme sur les quais de Seine. Ajouter une fresque à tout cela, c’est ajouter encore un peu de gaité et susciter la curiosité. »

Paris Info Jeux

Votre newsletter personnalisée pour faciliter vos déplacements et vos sorties pendant les Jeux !

Recevoir les informations