Ouvrir la recherche
Le saviez-vous ?

Pourquoi il ne faut pas nourrir les oiseaux sauvages

Mise à jour le 11/06/2021
Si nourrir les oiseaux est tentant et naît généralement d’un bon sentiment, cette pratique s’avère néfaste pour la santé, le comportement et l’environnement de ces animaux. On vous explique pourquoi.
Jeter du pain aux oiseaux est une habitude encore très ancrée dans les mœurs. C'est un moyen d’entrer en contact avec les animaux, pour certains ou de leur venir en aide, pour d’autres. Cette activité est pourtant contreproductive et met en danger la faune sauvage parisienne, qu’elle soit sédentaire ou de passage. Le nourrissage des oiseaux est d'ailleurs interdit par plusieurs règlements municipaux et départementaux et est passible d’une amende de 68€. Ce n'est pas sans raison.

En ville, les oiseaux trouvent tout seuls de quoi se nourrir

L’ensemble des oiseaux présents sur notre territoire (cygnes, canards, bernaches, etc.) sont des animaux sauvages. Certains d’entre eux sont migrateurs, c’est pour cette raison qu’on les observe moins en période hivernale.
S’ils s’installent à Paris, c’est qu’ils y trouvent naturellement tout ce dont ils ont besoin pour s’alimenter, se reproduire et élever leurs petits.
Héron cendré ayant attrapé un poisson
Les oiseaux sauvages trouvent naturellement les ressources nécessaires à leur alimentation
Guillaume Bontemps/Ville de Paris
Les nombreux espaces verts regorgent de nourriture variée (insectes, larves, graines, plantes diverses) et les oiseaux d’eau profitent de la richesse des plans d’eau (petits poissons, algues). Toute cette nourriture leur apporte protéines et minéraux essentiels à leur santé. Lire notre article sur le sujet.
Mais distribuer de la nourriture aux animaux sauvages est source de nombreux problèmes.

Les nourrir est dangereux pour leur santé

Le pain et ses dérivés (brioche, biscottes) ne contiennent aucun des éléments essentiels dont les oiseaux ont besoin. Ils sont principalement composés de sucre et de sel, qui rendent les oiseaux malades.
Avantages et inconvénients de nourrir les oiseaux
Yohan Minet / Ville de Paris
S’ils deviennent la principale source de nourriture des oiseaux, ils provoquent de graves problèmes intestinaux et amènent des malformations des ailes qui empêchent l’animal de voler. Cette mauvaise nourriture pour certains oiseaux des villes, notamment les moineaux peut en partie être responsable de la diminution de leur reproduction.
Par ailleurs, la distribution du pain à un endroit attire un grand nombre d’individus d’espèces différentes, ce qui favorise la transmission de maladies et de virus entre eux.

Les nourrir modifie leur comportement naturel

Le fait de nourrir des oiseaux sauvages crée une dépendance à l’être humain qui les empêche de rechercher une alimentation par eux-mêmes. Le phénomène est encore plus marqué chez les juvéniles.
Fauvette à tête noire au Parc de Bercy.
Fauvette à tête noire au Parc de Bercy.
Guillaume Bontemps / Ville de Paris
Les impacts biologiques peuvent être importants chez les oiseaux migrateurs qui perdent leur instinct de migration lorsque la nourriture est disponible toute l’année. Ils deviennent alors totalement dépendants de cette alimentation artificielle et peuvent se trouver dans une situation mortelle lors de grands froids.

Les nourrir a un impact sur l'environnement

La nourriture qui n’est pas consommée par les animaux s’accumule au fond de l’eau des bassins. Elle devient alors source de développement de maladies parfois mortelles pour la faune et d’appauvrissement de l’oxygénation de l’eau. Lors des fortes chaleurs, cela participe notamment à l’apparition du botulisme, une affection neurologique provoquée par l'ingestion d'aliments contaminés par des toxines puissantes.
Enfin, le pain peut favoriser le développement d'espèces prédatrices omnivores, comme par exemple les rats et les corneilles, qui s’attaquent également aux œufs et aux couvées des oiseaux sauvages.
Privilégiez une observation à distance, avec ou sans jumelles. En prenant le temps de vous asseoir, en observant leurs comportements, vous pourrez apprendre beaucoup sur ces animaux sauvages.
Alors, si vous aimez les oiseaux, ne les nourrissez pas.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations