Ouvrir la recherche
Actualité

Les lauréats 2019 des Trophées parisiens de l'économie sociale et solidaire

Suite à l'appel à projets pour le développement de l’économie sociale et solidaire (ESS) à Paris, lancé début 2019, les lauréats de la dixième édition des « Trophées Parisiens de l’économie sociale et solidaire (ESS) » de la Ville de Paris, ont été dévoilés, le 12 novembre 2019 à l'Hôtel de Ville.
Ces lauréats 2019 succèdent aux lauréats des années passées qui ont fait, depuis, un beau chemin dans l'économie Sociale et Solidaire (ESS) comme, par exemple, Les Talents D'Alphonse, la Louve, le Carillon, le Social Bar, Les Alchimistes, O'potager de menil, Fleurs d'ici ou encore la Fabrique Nomade
Cette année, 67 projets ont été déposés avec une diversité intéressante des projets candidats qui ont le point commun de présenter un impact social et/ou environnemental positif. Au programme : emploi et formation, santé et social, consommation responsable, alimentation et restauration, lutte contre l’exclusion, culture, média, éducation, lien social, vie étudiante, mode éthique.
Le jury de l’appel à projets composé d’un ensemble d’acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS), intervenant en particulier dans l’accompagnement et le financement des structures s’est prononcé pour l’attribution de 12 Trophées de l’ESS, 10 assortis d’un soutien financier de 10 000 euros et 2 à titre honorifique. La subvention au démarrage ou au changement d’échelle est le principal soutien offert aux lauréats et permet d’encourager des initiatives prises par des structures existantes et, d’autre part, de soutenir l’émergence de nouvelles structures dans le secteur.

Les lauréats 2019

A Table Citoyens

L'association, créée en 2012, mène des actions de sensibilisation à l'alimentation durable et accompagne des porteurs de projet culinaire à dimension sociale et environnementale. L'association a participé notamment à la création de la foncière SOCO avec le Crédit Coopératif et Cogedim, qui permet d'aider à l'installation de projets ESS, et a participé au montage du projet "Bouillon Club" (13e arrondissement) avec la SEMAPA. Le projet proposé est un incubateur d'entreprises dans le secteur culinaire. A Table Citoyens propose un accompagnement métier par immersion dans les structures membres du pôle territorial de coopération économique (PTCE) Resto Passerelle, en Seine-Saint-Denis et à Paris. Cet accompagnement s'adresse à tous les porteurs de projet d'activité de restauration, aux créateurs très éloignés de l'emploi, aux jeunes créateurs, aux personnes en quartier prioritaire, tout comme aux professionnels avec une expérience partielle. Ce dispositif permet de tester les projets en conditions réelles, tout en limitant les risques.

Ce que mes yeux ont vu

Cette société par actions simplifiées, créée en 2016, a pour objet de créer du lien social, notamment grâce à l’art et à la culture, en vue d’apporter un soutien à des personnes en situation de fragilité. Dans son programme "l'œil est la voix", elle organise des ateliers artistiques où des personnes en grande précarité et des collaborateurs d'entreprises enregistrent des commentaires d'œuvres d'art destinés au public d'institutions culturelles. Ces ateliers de lecture peuvent être réalisés dans des monuments pour renforcer la sensibilisation à la culture des participants. Ils permettent d'une part l'accès à la culture de publics empêchés et contribuent d'autre part à favoriser la mixité sociale et le croisement des regards sur les œuvres.

Collectif Café Culture Cuisine (Collectif 4C)

Cette association est un collectif d'habitants du quartier de la Goutte d'or (18e) qui développe un lieu géré et inventé par les habitants. L'association dispose d'un local Paris Habitat situé rue de la Charbonnière de 120 m² sur trois niveaux et une cour-jardin. Il comprend une cuisine partagée destinée aux personnes qui ne peuvent pas cuisiner à leur domicile, en particulier celles qui résident dans les hôtels sociaux, et d'une cuisine professionnelle mise à disposition de porteurs de projets culinaires en émergence, qui peuvent ainsi accéder à des espaces aux normes et à du matériel professionnel. Le lieu dispose aussi d'un bureau d'accueil et d'un espace de vie-bibliothèque et proposera une cuisinothèque pour le prêt de matériel de cuisine. L'ensemble de ces activités seront encadrées par un médiateur et un cuisinier qui assureront des ateliers pédagogiques pour sensibiliser à la nutrition et à l'alimentation durable. Les plats préparés le midi par les habitants encadrés par un cuisinier dans la cuisine professionnelle seront vendus à prix abordable et la cuisine grand public est mise gratuitement à la disposition des adhérents cinq jours par semaine.

Descodeuses

L’association créée par des développeuses informatique en 2017 et implantée dans le quartier Belleville-Amandiers, a pour objet de favoriser l’accès des femmes aux métiers du numérique. Elle a développé une formation complète de cinq mois permettant de devenir développeuse web, suivie par un stage en milieu professionnel. Cette formation propose seize places à des femmes, habitant en quartier prioritaire, ou orientées par des partenaires. Cette formation, qui ne nécessite aucun prérequis, permet aux femmes d'accéder à un emploi valorisant, bien rémunéré et adapté à leurs contraintes personnelles.

Ecole de la transition écologique (ETRE)

L’association, créée en 2018, a pour objet de développer la formation aux métiers de la transition écologique, en particulier pour les jeunes en situation de décrochage scolaire. Le projet consiste à créer, sur le modèle de la structure identique développée à Toulouse et en partenariat avec elle, une école des métiers de la transition écologique dans le 13e. L’association développe une formation pré-qualifiante à la pédagogie adaptée et organisée avec des structures de l’économie sociale et solidaire. Cette formation, d’une durée de six mois, composée de trois mois de formation et trois mois de stage, est destinée à 125 élèves de 18 à 25 ans, et doit leur permettre de s’orienter vers des centres de formation spécialisés dans les métiers liés à la transition écologique.

Ethi’Kdo

Société coopérative d’intérêt collectif, créée en 2019, a pour objet de favoriser la consommation responsable et de la rendre accessible à tous. Elle porte un projet de carte cadeau éthique et solidaire. Cette société a été créée en partenariat avec 14 structures de l’ESS de la consommation responsable. La carte cadeau, fabriquée en papier et à Paris, pourra être utilisée dans les boutiques responsables et la différence entre le montant des achats et le montant de la carte pourra être versé à une association. Ethi'Kdo a également bénéficié d'un financement au titre de soutien à l'économie circulaire voté au budget participatif.

La Table de Cana Paris Nord-Ouest

L'association, créée en 1991, œuvre pour l’insertion de personnes marginalisées par des activités salariées liées aux métiers du secteur culinaire. La structure souhaite développer à Paris le projet Des Etoiles et des Femmes. Il a pour objectif de permettre à des femmes éloignées de l’emploi, issues des quartiers prioritaires des 18e, 19e et 20e arrondissements, de suivre un CAP cuisine en alternance auprès de chef.fe.s reconnu.e.s de la gastronomie, tout en leur fournissant un accompagnement socio-professionnel renforcé pour lever les freins périphériques à l’emploi et un suivi destiné à favoriser leur retour à l'emploi (soutien scolaire, coaching personnalisé, techniques de recherche d'emploi, ateliers, visites). Cette formation, d’une durée d’un an, ne requiert au préalable aucun diplôme, ni expérience professionnelle.

Latitudes

L'association, créée en 2017, a pour objet de mettre les nouvelles technologies au service de l’intérêt général. Le projet proposé vise à contribuer à changer la formation des étudiants en réalisant des modules de cours et des ateliers sur le développement durable pour montrer aux étudiants que leurs compétences techniques peuvent être utiles pour le bien commun. L'association souhaite développer son modèle et essaimer sa méthodologie dans les établissements d'enseignement supérieur grâce à un programme d' "ambassadeurs". Il s'agit d'organiser la formation d'étudiants relais, qui seront accompagnés, suivis et outillés par des salariés de l'association pour plaider en faveur de l'introduction du sujet de la transition écologique et solidaire dans les cursus de leur établissement. Le programme ambassadeurs a été lancé en septembre 2019.

Le Producteur Local Paris 20

La société coopérative d’intérêt collectif, créée en 2018, est la première coopérative parisienne de producteurs, d'agriculteurs et d'éleveurs. L'objectif est de permettre aux Parisien.ne.s de faire leurs courses dans un magasin qui ne propose que des produits fermiers, cultivés, élevés ou transformés dans un rayon maximal de 150 km et au bon prix. La moitié des produits vendus sont bios, l'autre moitié est issue d'une agriculture conventionnelle modérant le recours aux intrants chimiques. La totalité du produit des ventes sont reversés aux producteurs, qui payent ensuite une quote-part pour les charges du magasin. Le magasin a ouvert ses portes le 26 janvier 2019 dans le 20e arrondissement, au 168, boulevard de Charonne, dans un local de la RIVP.

Le Récho

L’association, créée en 2016, a pour objet d’accompagner les publics en situation précaire vers une réinsertion professionnelle en les formant aux techniques culinaires à fort impact environnemental. Elle porte, en partenariat avec l’association Aurore, un projet de restaurant (« La Table du Récho ») situé au cœur du centre d’accueil ouvert sur le site de l’ancienne caserne de gendarmerie Chalvidan (boulevard Exelmans), où sont hébergées depuis septembre 2018 des personnes précaires ou exilées, mais aussi une quarantaine d’acteurs culturels et de l’économie sociale et solidaire, qui occupent des locaux de bureaux. L’association souhaite également s’engager contre le gaspillage alimentaire, en revalorisant dans sa cuisine des invendus livrés par des structures spécialistes de la ramasse alimentaire. Par ailleurs, le restaurant emploiera des personnes, principalement réfugiées, en insertion (contrat d’insertion ou en Dispositif premières heures) et des élèves des lycées hôteliers partenaires, qui seront encadrés par des professionnels. Des ateliers de cuisine mixtes, favorisant la rencontre entre les personnes hébergées et les habitants du quartier, seront également organisés chaque samedi dans le but de sensibiliser les participants à la mixité sociale et à une cuisine à faible impact écologique. Enfin, des missions de portage de repas gratuits aux séniors du quartier seront réalisées quotidiennement par les résidents du centre.

Les nommés à titre honorifiques

Le jury a aussi souhaité distinguer le projet présenté par l’association Les Hôtels Solidaires créée en février 2018. Elle a pour objet de collecter dans les hôtels de Paris des produits alimentaires non consommés et des produits d'hygiène, qui sont redistribués dans des centres d’hébergement d’urgence. Cette action permet de valoriser de manière solidaire une source importante de gaspillage de produits de qualité. L’association a bénéficié en 2019, au titre du projet «Alimentation pour tous, l’alimentation et les cuisines en partage », voté au Budget participatif 2017, d’une subvention d’investissement de 25.300 euros pour l'acquisition d'un véhicule 100% électrique et du matériel nécessaire à la ramasse des produits. L’association pouvant en outre bénéficier d’un financement par le Fonds de confiance - Paris Amorçage ESS de Paris Initiative Entreprise, le jury a estimé que cette action disposera ainsi de moyens suffisants pour développer son action et il n’est pas proposé de lui accorder une subvention supplémentaire.
Enfin, le jury a également souhaité décerner un prix spécial, honorifique, donc dépourvu de soutien financier, à la société à responsabilité limitée Les Bouffesquetaires/Les Marmites volantes, créée en 2011, qui, dans ses activités de restauration, met en œuvre un projet qui associe l’engagement environnemental et l’engagements social : les repas sont préparés à base de produits de saison, en circuits courts et biologiques, la livraison est effectuée en vélo cargo, les bio-déchets sont valorisés ; l'entreprise est aussi particulièrement attentive à l'embauche de personnes en situation de fragilité sociale ou en reconversion professionnelle, et les salariés sont systématiquement embauchés en CDI.
Toutes les vidéos ont été faites en partenariat avec Médiatico "Le média qui redonne du sens à l'économie" Lien vers le site Médiatico

Zoom et reportages sur quelques lauréats des années passées

Trophées 2018

Trophées 2017

Trophées 2016

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.