Ouvrir la recherche
Série

« Le judo permet d'inculquer des valeurs de civisme et de savoir vivre ensemble »

Mise à jour le 10/08/2020
Ils et elles font le sport à Paris. Nouvel épisode de notre série qui met en valeur les clubs et les sportifs parisiens. Alexandre Borderieux, ancien champion de France de judo, a fondé l'Amicale judo associatif (AJA) Paris 20e. Son espoir : amener l'un de ses athlètes aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.
Il est la cheville ouvrière de l'Amicale judo associatif (AJA) Paris 20e. A 49 ans, Alexandre Borderieux s'investit avec passion pour le club qu'il a fondé en 2003 au cœur du 20e arrondissement. L'ancien judoka de haut niveau -champion de France en 1992- défend les valeurs de ce sport auprès des plus jeunes.
Alexandre Borderieux
Le judoka Nicolas Pavlovski et Alexandre Borderieux (à droite).
AJA Paris 20e

Comment est né l'AJA Paris 20e ?

En 2003, j'ai participé aux Championnats du monde à Osaka (Japon). J'ai créé le club quelques mois auparavant. Je voulais mettre compétences au service de la formation et je cherchais une reconversion comme entraîneur. Je voulais aussi travailler dans un quartier populaire. Je travaillais comme éducateur sportif pour la Ville au gymnase des Orteaux (20e). Petit à petit, j'ai créé des liens avec les jeunes du quartier de Saint Blaise. Puis, je me suis dit : "Pourquoi ne pas créer mon propre club ?".
Après plusieurs années d'efforts, on a eu nos premières médailles nationales en 2008, avec un titre de champion de France.

Quel palmarès a acquis votre club?

Depuis 2008, on a récolté 49 médailles nationales dans les premières divisions, dont 16 en or, 12 en argent et 21 en bronze. Nous avons eu notamment 12 judokas sélectionnés en championnat d'Europe, avec 7 médailles individuelles et 3 par équipes. Notre club compte 300 licenciés.

Au delà des médailles, quelles valeurs le judo peut il apporter aux plus jeunes ?

Jeunes pratiquant le judo à l'AJA Paris 20e
"Le judoka doit toujours se relever malgré les difficultés"
AJA Paris 20e
Le judo permet d'inculquer des valeurs de civisme et de savoir vivre ensemble. Cela passe parfois par des actions très concrètes. Au gymnase des Orteaux, par exemple, il y a 150 tapis à installer puis à débarrasser après chaque entraînement. Tout le monde doit aider : cela fait comprendre aux jeunes que les difficultés et les efforts se vivent ensemble.

Tous nos judokas ne deviendront pas forcément des champions, mais ils auront acquis des valeurs humaines qui leur seront utiles toute leur vie.

Alexandre Borderieux
Fondateur de l'AJA Paris 20e

Le judo permet aussi de véhiculer des valeurs humaines et de respect mutuel et de faire rentrer chacun dans une communauté qui a ses règles.
Au judo, on trouvera toujours plus fort que soi, mais le judoka doit toujours se relever malgré les difficultés. Tous nos judokas ne deviendront pas forcément des champions, mais ils auront acquis des valeurs humaines qui leur seront utiles toute leur vie.

Que représente la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques à Paris en 2024 pour votre sport et votre club ?

C'est énorme. Les Jeux représentent une vitrine impressionnante pour notre sport. On mettra tout en œuvre pour avoir un athlète de notre club présent aux Jeux. Si c'est un jeune issu de notre quartier, cela sera "la cerise sur le gâteau" ! Cela va nous obliger à être les meilleurs, ce qui est un beau défi pour un jeune club comme le nôtre. Je connais le chemin qui nous reste à parcourir. Je suis sûr que le public amateur de judo sera au rendez-vous en 2024 : nous sommes déjà l'un des rares sports à pouvoir remplir deux jours consécutifs l'AccorHotels Arena (12e) pour le Tournoi de Paris.
Bio express
1971 : Naissance à Bourg la Reine (Hauts-de-Seine)
1992 : Champion de France et champion du monde militaire
1993 : Champion de France
2003 : Création de l'AJA Paris 20e
2008 : premier titre national pour le club avec la médaille d'or de Laura Derai en -70kg
Vous ne savez pas comment trouver l’information que vous cherchez ?
Posez votre question

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations