Ouvrir la recherche
Actualité

La navette autonome du bois de Vincennes entre en ville

Mise à jour le 05/03/2021
Une nouvelle phase a débuté pour l’expérimentation de la navette autonome et électrique du bois de Vincennes : l’extension du parcours sur 6km de la Porte jaune à la mairie de Vincennes (Val-de-Marne). Vous pouvez la tester gratuitement tous les samedis et dimanches.
Nouvelle étape pour la navette autonome du bois de Vincennes. Depuis quelques jours, ce transport en commun expérimental parcourt désormais une distance de 6 km entre la Porte jaune et la mairie de Vincennes (Val-de-Marne). Huit arrêts sont proposés aux voyageurs : Porte jaune, Lac des Minimes, Tremblay, Sabotiers, Parc floral, Fort Neuf, Château de Vincennes et Mairie de Vincennes.
Tracé du parcours de la navette autonome Bois de Vincennes
Plan du parcours de la navette autonome Bois de Vincennes
RATP
A l’origine, la navette ne parcourait que 450 mètres, de la station Château de Vincennes au Parc floral (12e). Depuis son lancement en 2017, 40 000 passagers sont montés à bord et 11 000 km ont été parcourus à une vitesse moyenne de 13km/h.

Expérimentation en environnement urbain dense

Principales nouveautés : l’expérimentation sur route ouverte, en environnement urbain dense, sur le cours Marigny et le cours des Maréchaux à Vincennes et la traversée d’un carrefour très fréquenté, l’avenue de Paris, à Vincennes également.
Les voyageurs peuvent emprunter gratuitement ce moyen de transport tous les samedis et dimanches, de 14h à 17h30 (pendant le couvre-feu), à bord de trois véhicules : deux navettes EZ10 du fournisseur de technologie autonome EasyMile et une navette Autonom® Shuttle du constructeur Navya. Ces modèles, 100% électriques et autonomes, peuvent accueillir jusqu’à quatre voyageurs, conformément aux mesures sanitaires liées à la Covid-19. Hors pandémie, elles transporteront jusqu’à onze passagers.
A bord de la navette, pas de conducteur mais un « safety driver » (opérateur de sécurité) présent, comme le prévoit la règlementation en vigueur. Son rôle est d’accueillir les voyageurs et de s’assurer du bon fonctionnement du véhicule.

Evaluation des retours des voyageurs et partage des données

Cette nouvelle phase d’expérimentation permettra à la Ville de Paris, à la ville de Vincennes et à la RATP d’évaluer les retours des voyageurs sur une ligne régulière, de partager les données avec les instituts de recherche, mais aussi de tester :
  • l’interopérabilité avec les deux constructeurs de navette autonome, Navya et EasyMile ;
  • l’intégration des véhicules autonomes à la circulation urbaine dense (centre-ville) et la circulation douce (bois de Vincennes) ;
  • l’augmentation de la vitesse commerciale à 20 km/h.

Relier trois gares par navette autonome

La navette du bois de Vincennes s’inscrit dans un programme global : le projet SAM (Sécurité et acceptabilité de la conduite et de la mobilité autonome), porté par un consortium issu du programme France véhicules autonomes en réponse à l’appel à projet de l’Ademe EVRA « Expérimentation de véhicules autonomes ».
D'ici la fin 2021, le groupe RATP expérimentera un second service dans le cadre de ce consortium : relier trois gares (gare de Lyon, gare d’Austerlitz et gare de Bercy) entre elles par véhicule autonome. À terme, deux navettes circuleront entre la gare d’Austerlitz et la gare de Lyon, via le ministère de l’Économie et des Finances, la gare de Bercy, le quai de la Gare et la Cité de la Mode.

Infrastructures connectées avec Paris2connect

La RATP est aussi associée à Paris2connect, dans le cadre du projet Quartier d’innovation urbaine pour Paris-Rive Gauche lancé par la Ville de Paris. Paris2connect, piloté par ATC France, est organisé autour d’un groupement associant Aximum, Nokia, le groupe RATP et Signify (ex Philips Lighting), en partenariat avec la Ville de Paris et en collaboration avec des opérateurs de services (Orange, Audiospot, Parking Map…).
Ce projet vise à démontrer comment une infrastructure numérique urbaine mutualisée, utilisant par exemple des lampadaires et des feux de signalisation, peut répondre aux besoins croissants de la Smart City (ville intelligente), de la connectivité et de la mobilité autonome.
Le 28 janvier dernier, le groupement Paris2connect et la Ville de Paris inauguraient ainsi la première infrastructure numérique mutualisée à Paris-Rive Gauche. Elle permettra aux véhicules autonomes de communiquer avec leur environnement en s’appuyant sur une infrastructure intelligente et connectée via un réseau de télécommunication privé.

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations