Ville de Paris

Actualité

La façade sud de l’église Saint-Nicolas-des-Champs restaurée

Mise à jour le 06/01/2022
Après 15 mois de travaux, la façade sud de l’église St-Nicolas-des-Champs (3e) révèle de nouveau sa beauté architecturale et la splendeur de son portail Renaissance. Cette façade originale est à découvrir dans le quartier des Arts et Métiers en empruntant la charmante rue Cunin-Gridaine.
Les travaux, débutés en septembre 2020, offrent un nouveau visage à cette façade construite principalement entre le XVe et le XVIIe siècle. Le magnifique portail Renaissance a été réalisé en 1581 et inspiré d’un dessin de porte de Philibert de l’Orme pour l’Hôtel des Tournelles dans le Marais.
Cette opération a permis de nettoyer et consolider la façade et de restituer certains éléments de son décor sculpté.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Une façade complexe qui a retrouvé sa splendeur

La façade sud de l’église, qui longe la petite rue Cunin-Gridaine, est composée de plusieurs éléments : à gauche subsistent les vestiges d'un premier édifice dont les parties les plus anciennes remontaient aux environs de 1200. Au centre se trouve le « vieux logis », un rare exemple de bâtiment civil médiéval, et enfin une longue façade classique avec le portail renaissance.
Cet ensemble a subi les avaries du temps et présentait de nombreux désordres : sculptures lacunaires, encrassement, desquamations de la pierre.
Les vitraux ont également fait partie de la campagne de restauration qui a concerné l’ensemble de ces ouvrages de l’extrémité gauche de la façade, côté rue Saint-Martin, jusqu’au déambulatoire du chœur, à l’arrière de l’édifice.

Les grandes étapes de la restauration

Tout d’abord, les pierres de la façade ont été nettoyées et remplacées lorsqu’elles étaient trop dégradées. Les parements qui contenaient du plomb issu de la pollution ont été décontaminés par la même occasion.
Les restaurateurs se sont ensuite attelés aux décors sculptés, notamment ceux du portail et de la partie médiévale, sur le côté gauche. Ce travail méticuleux a permis de révéler la finesse exceptionnelle des sculptures anciennes.
Enfin, le remarquable décor sculpté en bois des vantaux du portail Renaissance a également été restauré. Ces vantaux, remaniés à différentes époques, offrent aujourd’hui un résultat harmonieux et très détaillé. Les menuiseries en bois du vieux logis et du bas-côté sud de la nef ont elles aussi été restaurées.

Une nouvelle découverte

Un des trois cadrans solaires de la façade, daté de 1666
© Ville de Paris
La façade sud de l’église présentait déjà deux cadrans solaires, sur la face orientale du vieux logis et sur le déambulatoire. Un troisième a été mis à jour au cours de cette opération et a pu être retracé par un cadranier-gnomoniste, un spécialiste des cadrans solaires. Il se situe au droit de la première baie sud et date du XVIIe ou du XVIIIe siècles. Ces trois cadrans permettaient aux passants de lire l'heure à différents moments de la journée.

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations