Focus

L'Insep, la fabrique des champions olympiques

Mise à jour le 08/08/2023
Equipement sportif INSEP Halle Joseph Maigrot
Direction l'Institut national du sport, de l'expertise et de la performance (Insep). Pénétrez sur les terres des champions !
Il est le fleuron du sport de haut niveau en France. Au cœur du bois de Vincennes (12e), sur un immense emplacement de 28 hectares, l'Insep accompagne depuis 1965 les sportifs et des fédérations vers l'or olympique. Créé après l'échec des Jeux olympiques de Rome en 1960 (cinq médailles et aucune en or !), il se modernise en permanence et constitue un véritable village de champions, avec au nord des lieux de vie, au sud des lieux d'entraînements. 450 athlètes vivent ici à l'année, dont 150 mineurs.

Un projet sportif et éducatif

L'Insep est un centre public sous la tutelle du ministère des Sports et au service des fédérations sportives. Tous les ans, chaque fédération définit une liste de sportifs de haut niveau, en fonction de ses critères propres et du potentiel médaillable des sportifs. Elle transmet cette liste au ministère des Sports qui sélectionne alors un certain nombre d'athlètes en fonction des places à l'Insep et des priorités gouvernementales en termes de performance.
Ceux qui entrent ici sont des potentiels médaillés européens, mondiaux ou olympiques. Ils peuvent arriver dès le collège et suivre un double cursus, car l'Insep porte un double projet, à la fois éducatif et sportif. Les étudiants peuvent aussi aller au-delà du bac, grâce à des aménagements d'horaires et des partenariats passés entre le centre et les universités ou les grandes écoles. Dans une journée type, les athlètes alternent cours en classe et entraînements.

Des installations d'élite

Les infrastructures sportives permettent l'entraînement à toutes les disciplines olympiques : boxe, centre de tir à l'arc et tir sportif, badminton, basket, une immense halle dédiée à l'athlétisme avec un vélodrome intégré, un centre aquatique inauguré en 2016 avec une piscine de 50 mètres et des plongeoirs, tennis de table, judo, escrime, gym artistique, etc. Chaque salle possède aussi son propre espace de musculation.
L'Insep possède également un service médical avec 80 personnels médicalisés (des généralistes aux kinés ou podologues mais aussi gynécologues ou dentistes). Un département entier est aussi réservé à la recherche où entraîneurs et athlètes travaillent sur des projets pour améliorer les performances.
Trois cents personnes travaillent à l'administration du site, mais l'Insep a aussi tout un réseau national avec une vingtaine de centres en région où les fédérations peuvent envoyer leurs espoirs.

Pourvoyeur de médailles olympiques

Teddy Riner (judo) ou Tony Yoka (boxe) se sont entraînés ici, entre autres. Tony Parker (basket-ball), la triple championne olympique Marie-Josée Perec (course) ou encore Clarisse Agbegnenou (judo) sont aussi passés par le centre. Sur les 42 médaillés olympiques français de Rio en 2016, 21 s'entraînaient à l'Insep.
Pour Astrid Guyart, escrimeuse olympique française (fleuret), « l'Insep est clairement un centre de l'excellence et de haute performance pour les athlètes français, que l'international nous envie. C'est vraiment une chance pour nous. C'est un centre qu'il faut valoriser et faire connaître au grand public pour qu'on puisse reconnaître à un athlète qui sort de l'Insep ce parcours d'excellence qu'il a eu en étant un Insépien. »
Dans notre série sur les Jeux olympiques, lire aussi :

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations