Ouvrir la recherche
Actualité

Dans les coulisses de l'esport

Mise à jour le 23/07/2019
Kevin "Shaunz" Ghanbarzadeh est un ancien joueur professionnel de Leagues of Legends. Après être passé par plusieurs métiers de l'esport, il est devenu enseignant de cette discipline à l'IIM (Institut de l'internet et du multimédia).

Il a commencé à jouer à ce jeu en 2011 et devient joueur professionnel en 2013. Son rythme de vie : des entraînements quotidiens d’environ 8 heures à 10 heures, en individuel mais aussi avec son équipe. Car Leagues of Legends est un jeu stratégique d’équipe. En 2015, il est devenu coach dans le top des compétitions européennes et s’est occupé de plus d’une quarantaine de joueurs en Allemagne.

Il y a une vraie hygiène de vie à acquérir

Kevin "Shaunz" Ghanbarzadeh
ancien joueur pro d'esport
«Il y a deux aspects à avoir quand on est coach, explique-t-il. L’aspect tactique, car Leagues of Legends demande beaucoup de technique et de stratégie : c’est un jeu difficile à travailler. Et il y a aussi une vraie hygiène de vie à acquérir. Il faut leur faire passer des notions collectives pour travailler en équipe et les orienter dans leurs évolutions personnelles et professionnelles. Étant donné que j’étais plus âgé qu’eux, j’avais plus d’expérience pour leur donner toutes les notions à acquérir. »
Kevin est par la suite devenu directeur sportif de l’équipe Vitality, la plus grande formation de France de Leagues of Legends. En étant directeur, il devait les aider dans leur stratégie, envoyer les joueurs dans différentes compétitions, les assister pour trouver un manager qui leur correspond et les sponsors les plus adaptés. Aujourd’hui, Kevin est fier de cette équipe qui a brillé lors des dernières compétitions européennes qui se sont déroulées en février 2018.

La découverte d'un écosystème et du management sportif

Depuis septembre 2017, Kevin a une nouvelle casquette : celle de professeur à l’école IIM et l’INSEEC. Il est professeur pour le MBA spécialisé Video Game Management et le mastère production et marketing du jeu vidéo. La matière qu'il enseigne ? « Découverte de l’écosystème de l’esport ». Il y apprend le management sportif et fait découvrir les différents acteurs concernés dans cette discipline.
« Les élèves sont différents : il y a ceux qui sont plus attirés par les jeux vidéo et qui veulent devenir des éditeurs de jeux, et ceux qui veulent devenir des joueurs professionnels », détaille-t-il.
La place de l’esport aux Jeux Olympiques ? « Beaucoup de questions se posent : quel jeu choisir ? Car tous les jeux ont leur place, mais les éditeurs de jeux voient surtout les bénéfices possibles. Et est-ce que l’esport correspond aux valeurs de l’olympisme ? C’est à voir : ce phénomène avance à grande vitesse, et d’ici 2024 j’aurai peut-être changé d’avis. »
De nouveaux métiers
L'esport ne se résume pas aux joueurs professionnels. De nombreux métiers sont apparus récemment dans le monde esportif, lié à l'événementiel, à la préparation des tournois…Pour en savoir plus sur ces pratiques professionnelles en constante évolution, consultez ce site.


Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.