Ouvrir la recherche
Actualité

Cinéma et séries : la capitale plus que jamais en haut de l’affiche

Mise à jour le 15/01/2020
Paris a connu une année 2019 prolifique en termes de productions cinématographiques et audiovisuelles. En cinq ans, la ville a ainsi doublé son nombre de jours de tournage dans ses rues.
La ville lumière n’est pas seulement courtisée par les touristes. Elle l’est aussi par les réalisateurs du monde entier qui viennent y trouver leur inspiration et des décors pour leur production. Au total, Paris a accueilli 1066 productions cette année (films, clips musicaux, fictions TV…) avec 103 longs-métrages comme « Comédie Humaine » de Xavier Giannoli, « The Hunting », film chinois tourné en trois mois au cours de l'été 2019, ou encore le très féministe film d'espionnage « 355 », tourné également en juillet dernier, avec Jessica Chastain et Penélope Cruz en tête d'affiche.

L’avènement des séries

Le nombre de jours de tournage dans la capitale a ainsi presque doublé en cinq ans (+ 84%), a annoncé le salon des tournages The Production Forum, qui se tient le 16 et le 17 janvier au Parc floral de Paris dans le cadre de l'événement Paris Images Trade Show (PITS). Des productions comme le très attendu « The Eddy » du réalisateur franco-américain Damien Chazelle qui retrace le quotidien d'un club de jazz à Paris (vingt semaines de tournage), ou le « Bazar de la Charité », carton d'audience sur TF1 désormais diffusé sur Netflix, ont contribué à cette hausse rapide.
«Le nombre de jours de tournage […] augmente de façon substantielle du fait du développement des séries produites par des acteurs nationaux (Canal +, TF1, France Télévisions) ou internationaux (Netflix, Amazon)», précise Michel Gomez, délégué de la Mission Cinéma de la mairie de Paris. La production de séries à destination des télévisions et des plateformes vidéo en ligne rallonge en effet considérablement leur durée, avec un total de 5465 jours en 2019 contre 2970 en 2015.

Des « zones de respiration » pour les riverains

Avec plusieurs milliers de jours de tournage par an, quid des riverains et de leur tranquillité ? C’est un des rôles majeurs de la Mission Cinéma, qui travaille en collaboration étroite avec les mairies d’arrondissement et la Préfecture de Police pour définir les périmètres et les périodes les plus adaptés, afin que tout le monde y trouve son compte, notamment en ce qui concerne le stationnement résidentiel.
« Lorsqu’un tournage a été particulièrement intense dans un quartier, nous instaurons des «Zones de respiration», c’est-à-dire qu’aucun tournage ne pourra s’y dérouler avant plusieurs mois », détaille Michel Gomez, qui relativise aussi les éventuels désagréments pour les habitants du quartier : «Il arrive que des riverains se plaignent un jour des désagréments engendrés sur la voie publique, puis le jour d’après, sont surpris de retrouver un site impeccable, comme si rien ne s’était passé». Des riverains qui, bien souvent également, ne boudent pas leur plaisir lorsqu’ils découvrent sur grand écran un bout de leur quartier consacré par le 7e art.
The Production Forum, un salon très « green »
Le salon des tournages The Production Forum aura lieu le 16 et le 17 janvier au Parc Floral de Paris, dans le cadre de l'événement Paris Images Trade Show (PITS). Il permettra aux régions et aux studios de présenter leurs décors et leur politique de tournage auprès des professionnels de l'audiovisuel, avec un accent mis sur les solutions de production écologiques.
Plus d'infos sur le site de l'organisateur

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.