Ouvrir la recherche
Focus

Le changement climatique au cœur du Budget Participatif

Mise à jour le 27/11/2020
Plus de 40% des projets votés au Budget Participatif 2019, soit près de 40 millions d’euros, sont consacrés à l’environnement. Signe que le défi climatique est au cœur des préoccupations citoyennes. Zoom sur quatre projets emblématiques.

Paris, championne du climat

Projet lauréat de l'édition 2018 du Budget Participatif / 29 988 votes / 4 500 000 €
Produire de l’énergie propre et réduire la consommation sont les deux axes de ce projet. Dans sa lutte contre le réchauffement climatique, la Ville a pour objectif de devenir neutre en carbone à l’horizon 2050. Cet objectif est mis en œuvre à travers diverses actions dont :
  • L'installation de panneaux solaires sur un toit haussmannien, en tenant compte de l’intégration paysagère et patrimoniale de cette installation ;
  • L’amélioration de l’isolation de bâtiments municipaux afin d'accroître leur efficacité énergétique.
A ce jour, 3 bâtiments sont concernés :
  • Le Pavillon de l'Arsenal (4e) ;
  • La Maison du Lac (12e) ;
    Pour ces deux bâtiments, l'entreprise assurant la maîtrise d'ouvrage sera sélectionnée dans les mois à venir .
  • Le groupe scolaire Ivry-Levassor (13e), dont l’extension comprend deux salles de bibliothèques, une salle de classe avec sa terrasse pédagogique et une cour « îlot de fraicheur ». Ce projet de construction écoresponsable et performante a permis de proposer aux enfants des ateliers de sensibilisation aux enjeux du changement climatique, animés par le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’environnement de la Ville. Ce nouvel espace sera accessible par ses usagers dès décembre 2020 (retrouvez l'article complet sur Paris.fr).
Toit d'une école
Le groupe scolaire Ivry-Levassor (13e).
Ville de Paris

Pour une gestion de l'eau améliorée

Projet lauréat de l'édition 2018 du Budget participatif / 20 891 votes / 4 000 000 €
L'objectif : valoriser et protéger l'eau de Paris. Le projet se décline au travers de plusieurs opérations :
  • La récupération et le stockage de l'eau de pluie pour diverses exploitations : irrigation de jardins partagés, création d'un ilot de fraicheur dans le 20e, expérimentation d'une flaque climatique, etc.
Flaque climatique, rue Blanchat, Paris 20è
Flaque climatique, rue Blanchat, Paris 20e.
Ville de Paris
  • L'installation de brumisateurs dans une dizaine de parcs et jardins parisiens sur l'ensemble du territoire
  • L'amélioration de la gestion de l'eau dans les jardins publics par la conversion des réseaux de distribution de l'eau d'arrosage du potable vers le non potable ;
  • L'installation de radeaux végétalisés sur le canal St Martin et le canal de l'Ourcq (lire l'article complet).
Radeau végétalisé
Le radeau végétalisé sur le Canal de l'Ourcq.
Guillaume Bontemps / Ville de Paris

#Ecolederêve

Projet lauréat de l'édition 2017 du Budget participatif / 15 062 votes / 3 500 000 €
Ce projet vise à la modernisation de plusieurs établissements scolaires localisés en quartiers populaires. Il intègre un axe relatif à l'amélioration de la qualité de l'air expérimenté notamment au sein de l'école maternelle Françoise-Dorléac (18e).
Pilotée par le pôle Innovation de la Ville, l’expérimentation a permis d’équiper l’école d’un système d’aération novateur qui insuffle de l’air neuf en fonction du niveau de pollution intérieure et extérieure et s’ajuste en temps réel grâce à des capteurs, des algorithmes et à une technologie capable d'adapter finement les débits d'air entrant et sortant.
Cour d'une école
Henri Garat / Ville de Paris
Ce dispositif scientifique s'appuie également sur les connaissances relatives aux besoins physiologiques des enfants pour les activités d'apprentissage, de concentration et de récupération afin d'adapter l'aération; adaptation qui permet de remédier aux impacts négatifs de divers types d'autres nuisances telles que le bruit.

Respirons mieux dans le XXe

Projet lauréat de l'édition 2017 du Budget participatif / 2 217 votes / 115 000 €
Ce projet associant les acteurs locaux et Airparifa permis d'impliquer les citoyens dans la surveillance de la qualité de l'air et son amélioration. Pour cela, des capteurs mobiles et fixes sont distribués aux habitants volontaires depuis novembre 2018 (Lire l'article complet).
Respirons mieux dans le XXe
Airparif

Et beaucoup d'autres projets…

Vous souhaitez agir, vous aussi ?


Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations