Ouvrir la recherche
Actualité

Ce banc met K.-O les îlots de chaleur

Mise à jour le 28/07/2021
Ce dispositif innovant, installé sur un banc en pierre du 13e arrondissement, capte et diffuse l’air naturellement rafraîchi dans les carrières de la capitale. Un outil efficace pour lutter contre les îlots de chaleur.
En cas de canicule, cette invention va vous rafraîchir ! Si vous passez par la place Jeanne-d’Arc (13e), faites une pause sur le banc insolite installé au numéro 30 : ce banc « climatique » en pierre, en test jusqu’au 15 septembre, a été posé par l’équipe « Air des Carrières ».
Les designers Emma Lelong et Rémi Nguyen et les architectes urbanistes de l’agence Alt, Frédéric Blaise, Guillaume Duranel et Julia Lenoir ont porté ce projet dans le cadre du programme FAIRE du Pavillon de l’Arsenal, avec le soutien de Climespace, Élioth, Asmod, de la mairie du 13e arrondissement et de l’Inspection générale des carrières (IGC) de la Ville.

Comment ça marche ?

Ce dispositif innovant capte et diffuse au-dessus du banc l’air naturellement rafraîchi dans les carrières de la capitale. Réinterprétant le principe du puits provençal (ou puits canadien) ce prototype exploite l’air frais disponible dans les carrières pour rafraîchir ponctuellement l’espace public en période estivale.
Le banc est fabriqué en pierre du bassin parisien. Il fonctionne grâce à un système de ventilation qui se déclenche au-delà de 25 degrés et diffuse l'air capté dans les carrières, dont la température est maintenue naturellement à 12°C. Lorsque les 25 degrés sont dépassés, une sonde active le mécanisme permettant la ventilation qui traverse les fentes visibles sur les côtés du banc.

Un outil de lutte contre les îlots de chaleur

Avec ce banc, l’IGC s’engage dans la lutte contre les îlots de chaleur. L’IGC a accompagné « Air des carrières » pour valider la faisabilité technique du projet et identifier les emplacements permettant de prélever la fraîcheur souterraine. Les carrières, très présentes notamment dans les 13e et 14e arrondissements, pourraient ainsi devenir des atouts pour rafraichir l’espace public.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations