Ville de Paris

Service

Accompagner une personne âgée en perte d'autonomie

Mise à jour le 01/06/2022
Il existe de nombreuses solutions pour vous conseiller et vous offrir des moment de répit dans l'accompagnement de vos proches.

L’hébergement temporaire

L’hébergement temporaire en établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ou dans une structure autonome ne peut dépasser 90 jours maximum sur l’année.
Ce type de solution provisoire est souvent recommandée pour des personnes âgées en perte d’autonomie vivant chez elles qui trouvent dans ces séjours courts une forme de répit. Elle est aussi recommandée en transition, après une hospitalisation ou pendant la réalisation de travaux pour adapter le logement, par exemple.
Une aide sociale à l’hébergement temporaire permettant de couvrir en partie les frais peut être accordée selon certaines conditions d’âge, de résidence, et de ressources. Le restant est la charge de la personne âgée, en fonction de ses revenus.
À noter : les enfants et petits-enfants ne sont pas tenus de participer aux frais d’hébergement au titre de leur obligation alimentaire.
Pour plus d'informations renseignez-vous auprès des maisons des aînés et des aidants

La résidence relais de la direction des Solidarités

La direction des Solidarités dispose d'une structure d’accueil pour un hébergement temporaire limité à 90 jours maximum dans l’année. Cet établissement d’une capacité de 15 chambres accueille des personnes âgées autonomes ou en perte légère d’autonomie sur de courtes périodes quand leurs proches sont absents, à la suite d’une hospitalisation, etc.
  • Les chambres sont d’environ 20 M2 et équipées d’un cabinet de toilette avec lavabo, douche et WC,
  • Les repas sont servis dans la salle à manger,
  • Le linge de maison est fourni par l’établissement et entretenu gratuitement,
En ce qui concerne les soins, les résidents peuvent faire appel à des intervenants libéraux ou à un Service de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD)
Les Cantates
133, rue Nationale, Paris 13e.

Vous pouvez vous renseigner auprès de l'espace parisien des solidarités ( ex- centre d'action sociale ) de votre arrondissement. ou la Maisons des Aînés et des Aidants (M2A) de votre arrondissement.


- Etre âgé de 60 ans et plus et ne plus exercer d’activité professionnelle, sauf dérogation expresse accordée par la directrice générale de la direction des Solidarités de la Ville de Paris.
- Etre parisien (domicile à Paris depuis 3 ans au moment de la demande). La durée de résidence et de domiciliation effective de 3 ans est appréciée dans la période de 5 ans qui précède la demande.


L’inscription se fait auprès de l'espace parisien des solidarités ( ex- centre d'action sociale ) de l'arrondissement où réside la personne âgée,
- L’accueil peut se faire à titre payant, toutefois si les ressources du candidat ne le permettent pas :
- Une demande de prise en charge au titre de l’aide sociale départementale peut être instruite auprès du Département de Paris qui fixera un barème progressif de participation des bénéficiaires en fonction de leurs ressources.
- Vous pouvez également télécharger ces documents correspondant à votre situation :
Le formulaire de demande – personne seule au format PDF
Le formulaire de demande – demande conjointe au format PDF
La liste des pièces justificatives relative à une première demande au format PDF
Le questionnaire à compléter pour une demande de résidence relais au format PDF

Prise en charge de la maladie d'Alzheimer

La maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées sont des maladies neuro-dégénératives qui affectent la mémoire immédiate et génèrent des troubles psycho-comportementaux.

Les consultations mémoire

Les consultations mémoire permettent d’évaluer les troubles de la mémoire repérés par le médecin traitant. Un bilan complet, comportant notamment des tests de mémoire, est réalisé. Il permet de poser un diagnostic et de proposer un traitement et un accompagnement personnalisés.
Le suivi est organisé en partenariat avec le médecin traitant et les professionnels de l’aide et du soin à domicile. Un soutien psychologique, individuel ou en groupe, de la personne malade et de son aidant principal peut également être proposé.
Si vous avez le sentiment d’être sujet à des troubles de la mémoire, le mieux est de consulter votre médecin généraliste. Il vous orientera ensuite, si nécessaire, vers une consultation mémoire.
  • 5
  • 6
  • 8
  • 9
  • 11
  • 17
  • 19
  • 20

7e arrondissement

Hôpital des Invalides
6, bd des Invalides
Tél. : 01 40 63 22 43

10e arrondissement

Hôpital Fernand-Widal
200, rue du Faubourg-Saint-Denis
Tél. : 01 40 05 41 92

12e arrondissement

Centre de santé Elio Habib
25, boulevard de Picpus 75012 Paris
Tel : 01 48 87 87 85
Fax : 01 48 87 76 13
Mail : pzf@bfr-senapr.bet[cms puis ose-france.org après le signe @]
Hôpital Rothschild APHP
5 rue Santerre
Tél: 01 40 19 30 31

13e arrondissement

Hôpital de la Pitié Salpétrière - Centre de neuropsychologie
47, boulevard de l’Hôpital
Tél. : 01 42 16 19 59 et 01 42 16 17 77
Hôpital Broca
54-56 rue Pascal
Tél. : 01 44 08 35 03
Société Parisienne d’aide à la santé mentale
49 rue Bobillot
Tél. : 01 45 88 88 14

14e arrondissement

Hôpital Notre Dame de Bon Secours
66-68 rue des Plantes
Tél. : 01 40 52 46 68
Hôpital Paris Saint-Joseph
185, rue Raymond-Losserand
Tél. : 01 44 12 33 88

15e arrondissement

Réseau mémoire ALOIS
83, rue de la Convention 75015 Paris
Tél. : 01 48 87 87 85
Hôpital européen Georges Pompidou
20, rue Leblanc
Tél. : 01 56 09 33 13
Hôpital Vaugirard-Gabriel Pallez
10, rue Vaugelas
Tél. : 01 40 05 41 92

16e arrondissement

Centre d’évaluation gérontologique
7, rue de l’Yvette
Tél. : 01 42 88 89 54
Hôpital Sainte-Périne - Chardon Lagache
49, rue Mirabeau
Tél. : 01 44 96 32 17

18e arrondissement

Hôpital Bichat
46, rue Henri-Huchard
Tél. : 01 40 25 70 89
Hôpital Bretonneau
23, rue Joseph-de-Maistre.
Tél. : 01 53 11 17 00

Paris Centre

.

Cliquez sur un arrondissement pour voir les informations.

Les équipes Spécialisées Alzheimer (ESA)

Les personnes qui sont au stade précoce de la maladie d’Alzheimer peuvent bénéficier, sur prescription de leur médecin, de séances de soins à domicile pris en charge par l’assurance maladie, à raison de 12 à 15 séances sur une durée maximale de 3 mois, renouvelables tous les ans.
Une Équipé Spécialisée Alzheimer (ESA), composée de professionnels diplômés (ergothérapeute, psychomotricien, assistants de soins en gérontologie…) intervient alors au domicile de la personne. L’objectif de ces séances est de diminuer les troubles du comportement et de stimuler les capacités du malade. C’est aussi une aide précieuse pour les proches.
Pour plus d'informations: auprès de votre médecin traitant, votre service de soins infirmiers à domicile ou auprès des Maisons des aînés et des aidants

Centres d’accueil de jour Alzheimer

Ils peuvent accueillir pour une période d’une journée à plusieurs jours par semaine des personnes âgées vivant chez elles et atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées.
Cette solution permet de maintenir un lien social avec l’extérieur et de faciliter le maintien à domicile. Le séjour en CAJ crée une forme de rupture dans le rythme quotidien qui soulage grandement les proches des malades. Ces derniers peuvent aussi bénéficier au sein des CAJ, d’ateliers spécifiques et partager les difficultés engendrées par la maladie de leur parent.
L’admission en CAJ se fait suite à un diagnostic réalisé au cours d’une consultation mémoire qui établit la gravité des troubles neuro-dégénératifs de la personne.
Afin de permettre à tous de bénéficier de cette prise en charge, le Département de Paris a mis en place une aide financière permettant aux usagers de payer un tarif adapté en fonction de leurs revenus.
Pour plus d'informations renseignez-vous auprès des maisons des aînés et des aidants

La plateforme d’accompagnement et de répit

Sous ce terme sont regroupées diverses activités et solutions pour les proches qui entourent des malades d’Alzheimer ou des personnes en perte d’autonomie. L’objectif est d’éviter qu’elles ne s’épuisent trop physiquement et psychologiquement.
Les plate-forme de répit proposent aux proches de malades d’Alzheimer :
  • un soutien psychologique individualisé
  • des rencontres conviviales
  • des groupes de paroles
  • des conférences et formations sur la maladie
  • des activités communes entre les proches et les malades (détente, séjours de vacances)
Pour plus d'informations renseignez-vous auprès des Maisons des aînés et des aidants

La maladie de Parkinson

L’association France Parkinson soutient et accueille les malades et leurs proches, en leur fournissant des informations sur la maladie, les traitements et les aides. Par ailleurs, l’association permet aux malades de sortir de leur isolement en organisant des rencontres conviviales.

Les accueils cancers

Les Accueils Cancer de la Ville de Paris (ACVP) sont des structures mises en place pour accueillir gratuitement les malades et leur famille, hors du milieu hospitalier.
Vous pourrez y bénéficier d’un soutien psychologique, mais aussi vous entretenir avec une assistante sociale. Elle pourra en toute confidentialité faire une évaluation de votre situation et celle de vos proches, vous renseigner sur vos droits et vous accompagner dans vos démarches. Cet entretien peut même être réalisé à domicile, au besoin.
ACVP Quincampoix
18, rue Quincampoix, Paris 4e
Tél. : 01 49 96 75 75
ACVP Valmy
161, quai de Valmy, Paris 10e
Tél. : 01 55 26 82 82
ACVP Convention
18, rue de la Convention, Paris 15e
Tél. : 01 56 08 55 55

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations