Ouvrir la recherche
Série

A la découverte du plus grand club de gymnastique de Paris

Mise à jour le 20/07/2020
Ils et elles font le sport à Paris. Nouvel épisode de notre série qui met en valeur les clubs et les sportifs parisiens avec En Avant de Paris, le principal club résident du gymnase Huyghens (14e), monument historique doté d'une verrière de type Eiffel. Il est le plus grand club de la capitale et rassemble quelque 1200 passionnés de gymnastique.

Des origines belliqueuses

« "Remuscler" la jeunesse de France après la défaite de 1870 face à la Prusse. » Tel était le premier objectif du club En Avant de Paris lors de sa création en 1881, nous explique Jean Fournier, actuel président du club. Les premières disciplines pratiquées étaient ainsi très variées : athlétisme, escrime, sports d’équipe, sports de combat… Puis la dimension militaire a progressivement disparu pour laisser place, à partir de 1946, à l'association sportive de gymnastique qui perdure encore aujourd'hui. Elle ne cesse de grandir pour devenir l'un des plus grands clubs de France, le plus grand de Paris, avec quelque 1200 membres, qui pratiquent pour la compétition ou pour le loisir.

Un gymnase classé « monument historique »

Intérieur du gymnase avec ses tapis et sa structure en métal
Le gymnase Huyghens a été bâti en 1892.
Gérard Sanz / Ville de Paris
En Avant de Paris est aussi le principal club résident du gymnase Huyghens (14e) : un monument historique, avec une verrière spectaculaire de type Eiffel, construit par la Ville de Paris en 1892 avec des portiques métalliques provenant de l’exposition universelle de 1889. Par le passé, les lieux ont accueilli aussi un manège pour de l'équitation et même un stand de tir. La rénovation globale du gymnase a été achevée en 2019.

GAF, GAM, GR… les différentes formes de gymnastique

En Avant ! de Paris
Le club comprend 1200 adhérents qui pratiquent aussi bien pour la compétition que pour le loisir.
DR
Voici quelques clés pour décoder des pratiques parfois méconnues du grand public.
- La gymnastique artistique féminine (GAF) est la section la plus connue du club. Les gymnastes évoluent sur leurs quatre agrès : le saut, les barres asymétriques, la poutre et le sol.
- La gymnastique artistique masculine (GAM) est une discipline mêlant force, puissance, souplesse et agilité. Elle se pratique sur six agrès : le sol, les arçons, les anneaux, le saut, les barres parallèles et la barre fixe.
- La gymnastique rythmique (GR) est principalement pratiquée par des filles en France, même si elle commence à intéresser un public masculin en Amérique du Sud et en Asie. Ce sport est étroitement lié à la danse, et allie performance sportive et travail corporel.
Toutes ces disciplines seront bien sûr présentes aux Jeux olympiques et paralympiques de Paris en 2024.

Qu'est-ce-que le « tricks » ?

« C'est de la free style gym [gym libre, ndlr], explique Jean Fournier. On peut y pratiquer tous types d'acrobaties sans esprit de compétition. On s'amuse avec son corps sans règles strictes et sans juges ». Cette gym se pratique au sol et attire de nombreux pratiquants « qui veulent apprendre des figures sans passer par les codes classiques de la gymnastique artistique traditionnelle », ajoute le président du club.

Et si vous passiez une « Nuit au gymnase » ?

Clin d’œil au film américain La Nuit au musée, « La Nuit au gymnase » permet d'arpenter le gymnase trois nuits par semaine de 22 h à minuit. Dans des conditions de sécurité optimales, vous pouvez y pratiquer le parkour, mais aussi le fitness et la gymnastique, avec des profs spécialisés.
La gym semble d'ailleurs une bonne école de formation pour des amateurs de sports urbains. « On accueille, par exemple, des skateurs, remarque Jean Fournier, qui cherchent à perfectionner leur équilibre ou leurs sauts en pratiquant de la gymnastique. » D'autres, adeptes de « street workout », un loisir mêlant la gymnastique et la musculation, viennent au club pour acquérir de nouvelles compétences, notamment en pratiquant de la barre fixe.
Lutter contre le décrochage scolaire
Le club lance à la rentrée scolaire 2020 un projet innovant avec le collège Paul Bert (14e). Objectif : utiliser les valeurs éducatives de la gymnastique pour lutter contre le décrochage scolaire. Des élèves « décrocheurs » pourraient ainsi être intégrés à des cours de gym afin de renforcer leur concentration et leur motivation.
Vous ne savez pas comment trouver l’information que vous cherchez ?
Posez votre question

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.