Lieu

Jardin de Reuilly - Paul-Pernin

le jardin sera exceptionnellement fermé du 09/04 au 12/04/2024  inclus.
Réouverture prévue : samedi 13/04/2024
le jardin sera exceptionnellement fermé du 09/04 au 12/04/2024  inclus.
Réouverture prévue : samedi 13/04/2024

Horaires

Du 01/05/2024 au 31/08/2024
Sélectionner une autre période
Mardi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Mercredi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Jeudi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Vendredi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Samedi
  • 09 h 00 – 21 h 30
Dimanche
  • 09 h 00 – 21 h 30

Sur place

Équipement
  • Points d'eau potable
  • Aire de jeux
  • Terrain de basket
Infos pratiques
  • Toilettes : non
  • WIFI : non
  • Table à langer : non
  • Distributeur de boisson : non
  • Admission animaux : non
  • Défibrillateur : non
Labels

Découvrir

En savoir plus

Se restaurer

Un châlet de ventes alimentaires "le Relais Gourmand" propose une offre de petite restauration de 10h à la fermeture du jardin.

Se promener

Situé sur le parcours de la Coulée Verte René-Dumont, vous le reconnaîtrez immédiatement à sa passerelle en bois, qui surplombe la pelouse centrale de 4 200 m² .
Les habitants du quartier viennent y prendre des couleurs aux premiers rayons du soleil.
Le jardin de Reuilly, réalisé par l'architecte Pierre Colboc et le groupe Paysage, a imprimé de sa personnalité cette étape du parcours. Créé entre 1992 et 1998 à l'emplacement de l'ancienne gare de marchandises, vous y croiserez des ribambelles d'enfants qui se précipitent dès la sortie de l'école vers les jeux.
A l'entrée du jardin, sur l'avenue Daumesnil, se trouve la 1re fontaine publique implantée en france, gérée par Eau de Paris, fournissant gratuitement outre de l'eau fraîche et à température ambiante de l'eau gazeuse toute l'année. Vous y verrez des micocouliers, des érables à l'écorce verte striée de blanc, des statues qui rendent hommage à la femme.

Un peu d'histoire

Le hameau de Rully, relié à de nombreuses autres petites bourgades, fut à l'origine de la création du quartier dit de Picpus. Des couvents et de beaux hôtels particuliers s'élevaient alentour. Une des plus luxueuses s'appelait la folie de Rambouillet (1663), entre les n°160 et 176 de la rue de Charenton. Elle possédait déjà un jardin appelé le « jardin de Reuilly », qui débouchait sur l'actuelle place du colonel Bourgoin. De sa terrasse, on dominait le fleuve. A la même époque, la Manufacture Royale des Glaces faisait la renommée du hameau de Reuilly. Elle était aux miroirs ce que les Gobelins et la Savonnerie étaient aux tapisseries.