Ville de Paris

Grand format

Armistice du 11 novembre 1918

Mise à jour le 07/11/2022
Le 11 novembre 1918, la Première Guerre mondiale prend fin avec la signature de l'Armistice. Quatre années de conflits et des millions de morts. La Ville de Paris se souvient et commémore avec la volonté de transmettre et expliquer cette page d'histoire.

Paris et la guerre, hier et aujourd'hui

Paris pendant le conflit

En photos

Dès 1914 puis en 1915 et 1916, Paris est la cible de différents bombardements depuis des avions ou des zeppelins allemands. Au printemps 1918, alors que les armées allemandes se rapprochent encore de Paris, des obus pleuvent dans le ciel. C'est un gigantesque canon qui tire sur les Parisiens, depuis la forêt de Saint-Gobain à des kilomètres de là. Voir le diaporama.
Taxis de la Marne à Paris, 1916
Crédit photo : Maurice-Louis Branger / Roger-Viollet

Les traces de la guerre

Balade interactive

Que reste-t-il de la Première Guerre mondiale dans Paris aujourd'hui ? Suivez notre balade patrimoniale, découvrez les bâtiments qui portent encore des impacts d'obus, lisez l'histoire des lieux dont l'affectation a changé temporairement. Et saluez les statues et les monuments que la Ville de Paris a érigés, au fil du temps, pour honorer la mémoire des hommes connus ou inconnus qui ont combattu pour rendre libres Paris et la France.
Suivre la balade
Grande guerre NL 9 nov 2019
Statue de Clémenceau dans le 8e
Crédit photo : Jean-Baptiste Gurliat / Ville de Paris
La guerre à Paris dans les dossiers de la Commission du Vieux Paris
Le Département d'Histoire de l'Architecture et d'Archéologie de la Ville de Paris (DHAAP) a mis en lumière les dossiers constitués par les architectes et les archéologues de la Commission du Vieux Paris (CVP) durant les années 1914-1918. C'est un véritable « recueil documentaire […] sur l’état de Paris pendant la guerre ». Il réunit des documents officiels, des articles de presse, des pièces iconographiques « se rapportant aux choses de la guerre concernant la ville de Paris, sa population, ses monuments, etc. » Découvrez ce document.

Un trait d'union intemporel

Un monument aux 94 415 Parisiens morts pour la France

Depuis le 11 novembre 2018, Paris a son Monument aux Parisiens morts pendant la Première Guerre mondiale. Sur le mur d'enceinte du Père-Lachaise, le long du boulevard de Ménilmontant, il mesure 280 mètres de long pour 1,30 mètre de haut. Il est le symbole de l'ampleur du conflit et du nombre de victimes, 94 415 Parisiens morts au combat. Son horizontalité évoque un trait d'union intemporel entre les générations passées et celles à venir. Sa couleur bleu horizon rappelle la France et la teinte de l'uniforme des Poilus.
En savoir plus
Centenaire de l'Armistice : Monument aux Morts de la Première Guerre Mondiale
Crédit photo : Guillaume Bontemps / Mairie de Paris

À l'origine, le Monument aux morts virtuel

Paris dispose depuis 2016 d'un Monument aux morts virtuel, hébergé sur un site internet. Chaque nom des Parisiens morts est enrichi de l'acte de décès et d'informations historiques. On doit la réalisation de ce site à Jean-Louis Robert, professeur émérite à l'université Paris-1. Aidé de ses étudiants, il a mené un long travail pour rassembler les noms, vérifier les identités, supprimer les doublons et rendre accessible cet impressionnant travail de mémoire.
Jean-Louis Robert nous raconte ce travail : lire l'interview
Monuments aux morts virtuel
Crédit photo : Jean-Louis Robert
Interview
11 novembre 1918 : « Une leçon pour l'avenir »
L'Armistice, le 11 novembre 1918, a provoqué des scènes de liesse dans la capitale française. Mais la guerre s'est poursuivie sur le front oriental de l'Europe, rappelle l'historien Alain Bergounioux. Lire l'interview.

En guerre

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations