Paris mobilisée pour les réfugiés 

La situation des réfugiés à la rue reste très difficile à la porte de la Chapelle : la Ville a confié, dès le 1er août, à l’association Aurore la fourniture de petits déjeuners, qui complète le renforcement des distributions alimentaires, avec des actions pour un accès à l'eau potable et des opérations régulières de nettoyage.

Porte de la Chapelle, la situation reste très préoccupante. Le 29 juillet, le collectif solidarité migrants Wilson, qui assurait la distribution de 700 petits-déjeuners quotidiens aux réfugiés présents, a annoncé son retrait dans un contexte où les solutions d’hébergement proposées par l’État ne sont pas en nombre suffisant.

La Ville exprime sa reconnaissance envers les nombreux bénévoles actifs dans le collectif (auquel elle fournissait un local pour stocker des denrées) et souhaite construire avec eux une solution pour reprendre l'activité à la rentrée. En attendant, dès le 1er août, Paris a confié à l'association Aurore la distribution de petits déjeuners pour les réfugiés du secteur de la porte de la Chapelle.

Renforcement des distributions alimentaires

Les capacités du site de distribution alimentaire de la Villette, ouvert 7 jours sur 7, ont été renforcées : il fournit près de 1800 repas quotidiens. L’association Aurore prend notamment le relais des organisations bénévoles qui ne peuvent pas toutes poursuivre leur intervention durant l’été. Des camions des Restos du Cœur, financés par la Ville de Paris, apportent une aide alimentaire aux réfugiés situés dans les 10e, 18e et 19e arrondissements.

Ces dispositifs d’aide alimentaire complètent un réseau de plus de 120 points de distribution alimentaire, gérés pour la plupart par des associations, et pilotés et co-financés par la Ville et l’État.

Où sont situées ces distributions ?

- La Villette : La Chorba / L’Un est l’Autre / Aurore

Distribution midi et soir 7 jours sur 7 (1800 repas /jour)

7-15 avenue de la Porte de la Villette (19e)

- Camion des Restos du Cœur

Distribution les soirs du mardi au vendredi (400 repas /jour)

Jardin Anaïs Nin, Porte d’Aubervilliers (19e)

- Armée du Salut

Distribution les soirs, 7 jours sur 7 (450 repas/jour)

11 rue Léon Jouhaux (10e)

- Aurore

Distribution les matins, 7 jours sur 7 (750 repas/jour)

56 bd Ney (18e)

Accès à l'eau potable et hygiène

Outre la distribution alimentaire, la Ville de Paris renforce l’accès à l’eau :  des rampes d’eau ont été installées dans les 18e et 19e arrondissements. Cela complète le réseau des points d’eau accessibles à tous d'Eau de Paris

Pour l’accès à l’hygiène, plusieurs urinoirs et cabines de toilettes ont également été mis à proximité des campements, Cinq opérations de nettoyage sont aussi assurées chaque semaine pour garantir la salubrité des lieux.

Dix-bains douches municipaux sont également ouverts cet été, malgré plusieurs fermetures pour travaux. Accès gratuit et cabines individuelles dans tous les établissements.

Où sont situés les accès à l'eau et les sanitaires ?


Porte d’Aubervilliers (19e) :

- Eau : 1 rampe (6 robinets) au 219 boulevard Mac Donald et 2 fontaines municipales (face au 85 et face au 57 rue Emile Bollaert). 

- Sanitaires ; 1 urinoir et 1 cabine sur le trottoir de l'entrée du boulevard périphérique intérieur (Porte d’Aubervilliers), 1 urinoir et 1 cabine sur le trottoir de la sortie du boulevard périphérique intérieur (Porte d’Aubervilliers)

Porte de la Chapelle (18e) :

- Eau : 2 rampes d’eau (12 robinets) entre les 54 et 56 boulevard Ney. 

- Sanitaires : 1 urinoir au 17, Avenue de la Porte de la Chapelle et 2 urinoirs au 54, boulevard Ney, 4 urinoirs sont aussi présents au 6 avenue de la Porte de la Chapelle.

L'État doit mettre à l'abri les réfugiés

Au-delà de ces réponses aux besoins les plus fondamentaux, la Ville interpelle l’État sur la nécessité de mettre à l’abri les réfugiés. Paris est prête à contribuer aux réponses que l’État souhaitera apporter: elle le fait plusieurs fois par semaine en participant à des opérations de mise à l’abri aux côtés de la Préfecture et de France Terre d’asile. Elle le fait aussi en mettant à disposition de l’État trois gymnases parisiens pendant toute la période estivale.

La maire de Paris a saisi par courrier le Préfet de Région et le Premier Ministre afin de proposer la construction conjointe de solutions opérationnelles. Avec pour objectif : une issue durable à cette situation de crise humanitaire et sanitaire, pour éviter que  des campements géants ne se forment à nouveau dans le nord-est parisien.

Guide de la solidarité : toutes les infos

Destiné aux sans-abri et aux personnes en grande précarité, le guide Solidarité à Paris été 2018, fournit de nombreuses infos pratiques sur les lieux pour se soigner, se nourrir, se rafraîchir, se loger...

Dernière mise à jour le vendredi 3 août 2018
Crédit photo : © Henri Garat / Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.