Le bateau-vanne reprend son chemin dans les égouts

Un bateau-vanne a été remis à l'eau dans les égouts de la capitale. Jusqu'au printemps 2018, il cure un tronçon de collecteur, avant de ressortir rue de Solférino (7e). Explications et vidéo sur cet étonnant dispositif, unique en Europe.

Il a repris sa route dans les égouts parisiens. L'un des onze bateaux-vanne de la Ville de Paris a été mis à l'eau le 26 octobre à l'angle de la rue des Ecoles et de la rue Cardinal Lemoine (5e). Une opération spectaculaire et nécessaire pour curer une portion de l'immense réseau de 2484 km construit par Eugène Belgrand au XIXe siècle.

Le bateau-vanne dans les égouts

Les explications d'Olivier Fraisseix, directeur de la Direction de la propreté et de l'eau de la Ville.

Quel est le parcours du bateau-vanne ?

Il va suivre une portion de collecteur entre la rue des Écoles (5e) et la rue de Solférino (7e). Cela représente un parcours de 2940 mètres. La sortie est prévue au printemps, à la fin avril ou début mai.

Comment fonctionne-t-il ?

Le réseau des égouts parisiens est atypique en Europe puisqu'il est construit à taille humaine. Le type de machine est donc également atypique, et Paris est la seule ville à utiliser le bateau-vanne. C'est une sorte de barrage, posé au fond de l'égout, qui bloque l'eau. Il progresse, mètre par mètre, et les lames chassent les eaux, les boues et autres déchets accumulés, ce qui permet de curer le collecteur.

Combien de personnes faut-il mobiliser pour une telle opération ?

Chaque jour, il y a au minimum six personnes qui manœuvrent le bateau : une grande partie du travail est réalisée manuellement pour faire progresser l'engin. Des mises à l'eau d'autres bateaux-vanne ont lieu tous les trois ou quatre mois à Paris.

Le bateau-vanne dans les égouts (vidéo réalisée en 2016)

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Et avant la mise à l'eau?

Le bateau-vanne est d'abord révisé dans les ateliers de la Villette (19e). Divers travaux d’entretien, de maintenance et de vérification ont eu lieu tout au long de cette période.

Avec ses 6 tonnes, une longueur de 9,80 m et une largeur de 2,20 m, c'est l’un des onze bateaux opérationnels du réseau parisien. 

Il opère notamment sur deux tronçons du collecteur (ouvrage qui assure le transport des eaux provenant des égouts élémentaires) de Bièvre :

  • Le premier, de la rue Geoffroy-Saint-Hilaire angle rue Buffon à la rue des écoles angle Cardinal Lemoine (longueur 1100 m).
  • Le second, de la rue des Écoles angle Cardinal Lemoine à la rue de Solférino angle boulevard Saint-Germain (longueur 2940 m).


La remise en eau: une opération d'une grande technicité

Après sa spectaculaire remise en eau, le bateau-vanne manœuvre et cure pendant 8 à 10 semaines. Ces opérations ont lieu tous les deux ans environ, en fonction de l’ensablement de l’ouvrage.

Le déroulé d'une mise à l'eau

  • Mise en place de l’emprise à partir de 23h
  • Mise en place de la grue
  • Ouverture des trappes
  • Amenée du bateau sur le porte-char
  • Descente du bateau dans le collecteur
  • Mise en sécurité du bateau
  • Fermeture du puits
  • Réouverture de la rue concernée au petit matin

Cette opération a une forte dimension historique, car le principe d'utilisation reste le même qu’à l’époque de la création des égouts par Haussmann et Belgrand, au milieu du XIXe siècle. 

Elle met également en lumière le rôle majeur et souvent méconnu des égoutiers de Paris. Ces agents de la Ville concourent à une mission essentielle de salubrité publique pour notre capitale.

Comment fonctionne un bateau-vanne?

115 km de collecteurs principaux sont curés pour assurer le bon état général du réseau d'assainissement. 

Pour les plus grand collecteurs, cette opération de nettoyage est réalisée en exploitant la force de l'eau pour pousser les sables qui se déposent dans la partie basse de l'égout. Les égoutiers utilisent alors des bateaux-vanne qui vont flotter entre les rives sur une largeur de 2,20 à 4 mètres.

Le principe de fonctionnement est simple : l'eau est retenue à l'avant de l'engin par une vanne. La vanne s'ouvre et libère brusquement un courant qui chasse les dépôts vers l'aval.

Dernière mise à jour le lundi 6 novembre 2017
Crédit photo : © Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.