Des mesures de la qualité de l'air dans les écoles à la rentrée

Michael Bloomberg, envoyé spécial des Nations unies pour le climat et ambassadeur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour les maladies non transmissibles et Anne Hidalgo, maire de Paris, lancent un programme de mesure de la qualité de l’air dans les écoles et crèches de Paris. 

Ce 26 juin 2019, Michael R. Bloomberg et Anne Hidalgo ont présenté à l’école élémentaire du 216 bis rue La Fayette (10e) un projet pilote visant à expérimenter de nouveaux outils de mesure de la qualité de l’air, notamment une technologie innovante dans la détection des polluants. Ce projet est le fruit de la collaboration entre Bloomberg Philanthropies, et la Ville de Paris, en partenariat avec Airparif, l’association indépendante chargée de la surveillance et de l’information sur la qualité de l’air à Paris et en Île-de-France.


Mesurer la qualité de l'air 

150 micro-capteurs de différents polluants atmosphériques seront installés dans plusieurs crèches, écoles et collèges parisiens à partir de la rentrée de septembre 2019, afin de recueillir des informations nouvelles sur la qualité de l’air et d’évaluer leur capacité à renforcer le système de cartographies d’Airparif. 

À partir de septembre 2019, les familles pourront consulter en temps réel des données précises sur la qualité de l’air au sein des établissements accueillant leurs enfants, via une cartographie publiée sur Paris.fr à partir des données Airparif.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que la pollution de l’air est responsable d’environ 4,2 millions de décès prématurés chaque année dans le monde et que 91% de la population mondiale vit dans des zones où les seuils de pollution préconisés par l’OMS sont dépassés. En France, une étude menée par l’Agence française de la santé a établi que la pollution de l’air est responsable de 48 000 décès chaque année, 6 00 pour la seule métropole du Grand Paris.

Par ailleurs Airparif, Bloomberg Philanthropies et la Ville de Paris mobiliseront des partenaires internationaux : une équipe d’experts de la pollution de l’air appartenant au groupe de recherche sur l’environnement du King’s College à Londres et Clarity, une entreprise californienne choisie par Bloomberg Philanthropies, spécialisée dans la technologie de pointe du contrôle de la qualité de l’air.

Ce projet vient s’ajouter aux actions menées par Paris pour améliorer la qualité de l’air : fin des véhicules polluants d’ici 2030, avec l’interdiction des diesels dès 2024, développement d'alternatives à la voiture individuelle polluante pour les Parisiens et pour les Franciliens. 

En savoir plus

Bloomberg Philanthropies est actif dans 510 Villes et 129 pays autour du monde. L’organisation met l’accent sur cinq domaines clefs : les arts, l’éducation, l’environnement, les innovations gouvernementales et la santé publique, avec pour objectif de favoriser des changements durables. Bloomberg Philanthropies englobe toutes les activités philanthropiques de Michael R. Bloomberg, dont sa fondation et son activité philanthropique personnelle, ainsi que son cabinet de conseil pro Bono, Bloomberg Associates, qui œuvrent dans de nombreuses villes autour du monde. En 2018, Bloomberg Philanthropies a soutenu des projets et initiatives à hauteur de 767 millions de dollars. 


Dernière mise à jour le lundi 1er juillet 2019
Crédit photo : Josephine brueder / ville de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.