Comment se déplace-t-on à Paris?

Transports  en commun, stationnement, Vélib', circulation automobile... Paris fait évoluer les déplacements pour améliorer la qualité de vie et surtout la qualité de l'air, enjeu de santé publique majeur pour tous les habitants de la métropole. Retour sur les principales données de la Ville (chiffres 2016).

L’amélioration de la qualité de l’air et la lutte contre la pollution sont des enjeux de santé publique majeurs. C’est pourquoi la Ville de Paris mène une politique volontariste d’aménagement de l’espace public, en réduisant la place de la voiture et en favorisant les mobilités douces ou non polluantes.

Thème par thème, nous vous présentons ici les chiffres clés et repères pour mieux appréhender l’action de la Ville. Ce bilan, basé sur les chiffres 2016, a été établi par l'Observatoire des déplacements à Paris.

Les chiffres clés

Dans Paris, 8 millions de déplacements sont réalisés quotidiennement, dont 88% par des Parisiens. Un peu plus de 66% de ces déplacements internes à Paris se font à pied.

Les échanges avec la banlieue représentent 4,3 millions de déplacements quotidiens, dont 26% par des Parisiens. Ce sont les transports en commun qui sont privilégiés dans ces échanges (67%) et la voiture (26%).

Limiter la circulation

Au 1er juillet 2016, la Ville a franchi une étape supplémentaire dans l’application du Plan Qualité de l’Air en adoptant de nouvelles restrictions de circulation pour limiter l’accès à Paris les jours ouvrés de 8h à 20h aux véhicules les plus polluants mis en service avant le 1er juillet 1997. En mettant en place parallèlement à ces mesures de restrictions progressives, des aides destinées aux particuliers ou professionnels pour abandonner leur véhicule thermique et éventuellement acquérir des véhicules plus propres, la Ville poursuit son objectif d’interdire les véhicules thermiques d’ici l’horizon 2030.

2016, c’est également la fin de l’autoroute urbaine qui traverse Paris, les berges sont rendues aux piétons entre Mazas et Tuileries sur 3,3km, et le Parc des Rives de Seine est créé pour profiter d’un site inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO.

Sur la plus belle avenue, les piétons investissent les Champs-Elysées, tous les premiers dimanches de chaque mois depuis mai. Cette extension du dispositif Paris Respire permet de bénéficier dans la plupart des arrondissements de zones sanctuarisées où piétons et cyclistes peuvent profiter pleinement d’un espace qui leur est dédié.

Dimanche 25 septembre s’est tenue à Paris la seconde édition de la « Journée sans voiture » qui a concerné 45 % du territoire parisien, soit 650 km de voies sans véhicules. Une baisse de 3,2 dB a été relevée en moyenne sur les axes centraux dont -10,4 dB en milieu de journée sur les Champs-Elysées.

En termes de qualité de l’air, l’indice CITEAIR a été « bon » plus de 70% du temps (soit 257 jours) à comparer aux 65,8 % de l’année précédente, montrant ainsi une amélioration à mettre en lien avec les différentes mesures prises pour diminuer la pollution liée au trafic routier.

L’amélioration de la qualité de vie passe également par la réduction des bruits liés à la circulation, ainsi, la Ville poursuit son programme de revêtement anti-bruit sur le périphérique avec deux nouveaux tronçons représentant plus de 2km entre les portes Dorée et Saint-Mandé ainsi que les portes Brancion et de la Plaine. 40 600 riverains profitent ainsi des bénéfices des enrobés phoniques.

Si les chiffres de circulation dans Paris intra-muros sont stables entre 2015 et 2016, on note une diminution du volume sur le périphérique, poursuivant ainsi la tendance des dernières années.

Evolution annuelle de la circulation dans Paris intramuros  (bilan des déplacements 2016)
Evolution annuelle de la circulation sur le boulevard périphérique (bilan des déplacements 2016)

Favoriser les circulations douces

L’objectif de passer tout le territoire parisien en zones 30 (hors grands axes) se poursuit. 12 nouvelles zones 30 sont créées, permettant la mise en place de contre-sens cyclables (+25km).

Parmi les aménagements cyclables de 2016, on peut noter la création de la piste bidirectionnelle du boulevard Bourdon, l’inauguration d’un espace de stationnement sécurisé Véligo à la gare Paris Montparnasse en septembre.

Les aménagements à destination des vélos qui sont livrés au fur et à mesure permettent l’augmentation de la pratique du vélo dans Paris. Ainsi, par rapport à l’année 2016, ce sont 13 % de cyclistes en plus qui ont été recensés sur les sites de comptages, poursuivant ainsi les objectifs d’un ambitieux plan vélo 2015-2020 .

Les transports en commun

Alors que les travaux du T3 se poursuivent entre la Porte de la Chapelle et la Porte d’Asnières, les chiffres en 2016 montrent une augmentation de 5,1% du nombre de voyageurs par rapport à l’année précédente, confirmant ainsi le succès de ce mode de transport.

La concertation pour la poursuite du T3 à l’ouest a été menée au début de l’année 2016, plébiscitant une poursuite vers l’ouest jusqu’à la Porte Dauphine, ce qui permettra de desservir l’université.

De façon générale, hormis la fréquentation du métro qui reste relativement stable (-0,1%), les autres modes de transports en Ile-de-France (réseau de surface, Transilien, RER) sont tous en progression par rapport à l’année précédente.

Afin de s’adapter à l’évolution des bassins de populations à Paris et coller au mieux aux besoins de transports en Ile-de-France, la RATP a lancé avec Ile-de-France Mobilités et la Ville de Paris une large concertation entre septembre et novembre, ligne par ligne, afin de regarder quelles évolutions mettre en œuvre sur un réseau qui n’avait pas bougé depuis près de 70 ans !

Rouler propre

La Ville de Paris encourage la mobilité électrique en mettant en place un certains nombre de mesures visant à favoriser la transition du thermique vers l’électrique.

Ainsi, le premier réseau de bornes de recharge public, Belib’, s’installe sur l’espace public parisien dès le mois de janvier, avec 32 stations en service fin 2016. Sur l’ensemble de l’année, 12 450 recharges ont été effectuées sur le réseau de bornes publiques Belib’, correspondant à une consommation de 114 029 kWh.

En outre, la municipalité encourage, par le biais d’un appel à projets, des innovations en faveur d’une logistique urbaine durable.

Dernière mise à jour le lundi 30 juillet 2018
Crédit photo : © Henri Garat / Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.