Mieux trier avec le Paris du tri !

Découvrez toutes les consignes pour trier vos déchets sans vous tromper chez vous. La Ville de Paris met à votre disposition de nombreux services et équipements gratuits pour vous aider à mieux trier les déchets.

Triez où vous vivez : les consignes pour trier à domicile

le bac jaune

Carton, papier, métal, plastique propres et petit électroménager.

Les erreurs à éviter

  • Tubes (mayonnaise, dentifrice…) > Bac vert (sauf dans le 3e arrondissement qui expérimente l'extension des consignes de tri)
  • Couches, mouchoirs jetables, serviettes en papier, essuie-tout... > Bac vert
  • Vaisselle : verre à boire, assiettes, casseroles, plats en inox  > Bac vert
  • Carton souillé > Bac vert (pour des raisons d'hygiène à l'égard des agents en centre de tri)

Un doute ?

J’opte pour le bac vert. 

Pour plus d’informations téléchargez l’application Le Guide du tri.

Je n’ai pas de bac jaune dans mon immeuble, que dois-je faire ? Contacter votre gardien ou votre gestionnaire d’immeuble afin que celui-ci en fasse la demande au service de propreté de l’arrondissement.

Bouteilles, bocaux, flacons en verre vides.

Les erreurs à éviter

  • Verre à boire, miroir, vitre, pare-brise, vaisselle, pot de fleurs > Bac vert
  • Ampoules > Point de vente

Un doute ?

J'opte pour le bac vert. Pour plus d’informations téléchargez l’application Le Guide du tri.

Je n’ai pas de bac blanc dans mon immeuble que dois-je faire ? Contacter votre gardien ou votre gestion d’immeuble afin que celui-ci en fasse la demande au service de propreté de l’arrondissement. Toutefois, si l’espace disponible n’est pas suffisant pour rajouter un bac supplémentaire, plus de 1000 colonnes à verres sont à votre disposition à Paris, soit une tous les 150 mètres.

le bac vert

Ce qui reste après avoir fait le tri !

Les erreurs à éviter

Un doute ?

Où jeter les sacs plastiques ? Les sacs plastiques doivent être jetés dans le bac à couvercle vert sauf dans le 3e arrondissement qui expérimente le tri renforcé (bac jaune).

Je n’ai pas de bac jaune dans mon immeuble, que dois-je faire ? Contacter votre gardien ou votre gestionnaire d’immeuble afin que celui-ci en fasse la demande au service de propreté de l’arrondissement.

AFFICHE_TROIS BACS_LOCAL POUBELLES_CONSIGNES TRI_LEPARISDUTRI

N'hésitez pas à imprimer l'affiche récapitulant les consignes de tri pour l'apposer dans le local à poubelles de votre immeuble au-dessus des trois bacs !

=> Retrouvez toutes les affiches ici .

Trier sans vous tromper : objectif zéro erreur de tri ! 

L'appli est téléchargeable gratuitement sur l’App Store, Play Store et sur Windows,

Vous avez encore un doute sur un geste de tri ?

Des ambassadeurs du tri (ADT) rencontrent 70 000 foyers répartis sur l'ensemble du territoire parisien pour vous informer et répondre à toutes vos questions sur la prévention, le tri et le recyclage des déchets. Représentants de la collectivité parisienne, vous les reconnaîtrez facilement grâce à la mention "Mairie de Paris" sur leur tenue. Formés dans le domaine de la gestion des déchets et dotés de kits de mobilisation, les ADT ont pour mission de favoriser et améliorer la qualité du tri en menant des campagnes de sensibilisation auprès des usagers et des gardiens d'immeuble. Présents dans les écoles, sur la voie publique, les marchés alimentaires ou en porte-à-porte, les ambassadeurs du tri vous aideront à mieux comprendre les enjeux liés à la prévention et au tri des déchets, et à acquérir les réflexes simples pour réduire votre production de déchets au quotidien et faciliter vos gestes de tri. Ils vérifieront aussi la conformité du dispositif de tri dans les immeubles, en particulier la dotation de l'immeuble en bacs et l'affichage des consignes de tri. 

Triez où vous voulez : les solutions pour trier hors domicile 

Pour vous aider à mieux trier tous vos déchets, la Ville de Paris met à votre disposition de nombreux services et équipements. Grâce à l'outil ci-dessous, vous pouvez obtenir une consigne de tri.

Localisez tous les points de collecte à Paris

Colonnes à verre, Espaces tri*, Points tri*, Trimobile*, Recycleries, Ressourceries

*Afin de gagner en lisibilité et cohérence de nos infrastructures de tri hors domicile, nous avons renommé les différents lieux de collecte du tri de la manière suivante:

  • anciennement Espace propreté (petite déchèterie) = *Point tri
  • anciennement CVAE (grande déchèterie) = *Espace tri
  • anciennement Eco point mobile = *Trimobile

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

 Recycleries et ressourceries

Donner, vendre, réparer, détourner: le réemploi solidaire des objets usagés (jouets, électroménager, matériel informatique…) offre de nombreux avantages ! Avec plus de 10 recycleries ou ressourceries à Paris, il y a forcément une structure près de chez vous pour donner une seconde vie à vos objets.

Conteneurs à textiles

Votre penderie déborde ? Plus de 250 conteneurs textiles sont à votre disposition à Paris. Les textiles, linges et chaussures déposés sont triés pour être réemployés ou recyclés.

Les Espaces tri

Anciennement déchèteries, les Espaces tri sont destinés à la récupération des déchets des particuliers qui ne peuvent pas être collectés dans les bacs des déchets ménagers.

La mairie de Paris met gratuitement à disposition 8 Espaces tri et 2 Points tri (petites déchèteries) qui permettent d'évacuer les déchets dont les particuliers ne peuvent se débarrasser en raison de leur volume, de leur quantité ou de leur nature : objets encombrants, déchets recyclables et déchets toxiques.

Consulter la FAQ, pour effectuer un dépôt, connaître les conditions d'accès aux Espaces tri parisiens et les pièces à présenter.

Pour de plus amples renseignements sur les Espaces tri, vous pouvez nous contacter par courriel à cette adresse : info-espacetri@paris.fr

Les erreurs à éviter

Les déchets verts et la terre ne sont pas acceptés dans les Espaces tri  parisiens. Vous avez cependant la possibilité d'accéder aux déchetteries d'Ivry Paris XIII (44 rue Victor Hugo - 94200 Ivry sur Seine - Tel: 01 43 90 00 28 ) et de Romainville (62, rue Anatole France - 93230 Romainville - Tel: 01 48 96 94 60) pour vous débarrasser de ce type de déchets.

À savoir : avant de vous rendre dans les Espaces tri, si les objets dont vous souhaitez vous défaire sont en bon état ou réparables : ayez le réflexe réemploi ! Vous pouvez les confier à une association ou une recyclerie pour leur donner une seconde vie solidaire. Les objets déposés seront réparés, remis en état et vendus à prix réduits.

Les Points tri

Anciennement Espaces propreté (petites déchèteries), les Points tri sont des équipements de taille réduite avec une capacité d’accueil plus restreinte. Il n’est pas nécessaire de présenter un justificatif pour y accéder.

Les 2 Points tri sont ouverts tous les jours de 9h à 18h30, fermés les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

Les déchets acceptés dans les Points tri

Les textiles et accessoires, les emballages ménagers (en verre, en métal, en plastique, les petits cartons du type emballages autour des yaourts), les papiers- journaux –magazines, les petits appareils d'électroménager, les piles et accumulateurs, les radiographies, les lampes basse consommation et les néons, les cartouches d’imprimantes.

Face au 130, boulevard Vincent Auriol

75013 Paris

(sous le métro aérien, au niveau de la station Nationale)

Tel : 01 45 83 06 15

Face au 13, boulevard Pasteur

75015 Paris

(sous le métro aérien, au niveau de la station Sèvres-Lecourbe)

Tel : 01 45 66 72 41

Les colonnes à verre

Il y aujourd'hui 887 colonnes à verre installées sur la voie publique, en surface, et 60 colonnes à verre enterrées. Les colonnes à verre, aériennes comme enterrées, peuvent contenir environ 3 m³ de verre. Une attention particulière a été portée à leur dispositif d’insonorisation. Par ailleurs, les colonnes à verre enterrées et une soixantaine de colonnes de surface sont dotées d'ouvertures surbaissées, afin de les rendre plus accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Que met-on dans les colonnes à verre ?

Les emballages en verre, avec les bouchons et couvercles bien vissés, sont acceptés.

Emplacements des colonnes à verre par arrondissement

Séléctionnez un arrondissement :

1e arrondissement de Paris

- 17 rue Etienne Marcel/angle rue Pierre Lescot

- rue Croix des Petits Champs/angle rue du Colonel Driant

- 18 rue Coquillière/angle rue Jean-Jacques Rousseau

- 8 rue de l'Echelle/angle avenue de l'Opéra

- 18 rue des Pyramides

- 1 rue du Pont Neuf

- 3 boulevard de Sébastopol

- 57 bis boulevard de Sébastopol

- 27 boulevard de Sébastopol

- 1 boulevard de la Madeleine

- 17 avenue de l'Opéra -> attention :emplacement provisoire 24 avenue de l'Opéra (travaux)

Trimobile

Anciennement dénommé Eco point mobile, le Trimobile est une remorque aménagée et tractable par un véhicule. Une fois sur le site d'implantation, la remorque se déploie pour permettre l'accueil du public et une rampe donne accès à une plateforme de tri. Ce dispositif permet aux habitants de déposer leurs petits encombrants dans les caisses et les caissettes spécialement prévus à cet effet et adaptés pour les différents types de déchets, afin de favoriser le tri et le recyclage.

Des agents de la mairie de Paris sont présents sur place de 9h à 13h pour vous renseigner, vous aider en cas de doute sur les gestes de tri et vous informer sur les réflexes simples à adopter au quotidien pour produire moins de déchets.

Trimobile est réservé uniquement aux particuliers venant à pied. L'apport est limité aux petits volumes et à deux passages par jour.

Le tri accepté dans un Trimobile

  • le petit électroménager (micro-ondes, sèche-cheveux, grille-pain...)
  • le matériel informatique (écrans, ordinateurs...)
  • le verre, la vaisselle, la faïence
  • les gros cartons d'emballage pliés
  • les lampes
  • les cartouches d'encre
  • les piles et petites batteries 
  • les produits dangereux de bricolage et jardinage (pots de peinture, solvants...)
  • les radiographies
  • les textiles
  • les petits encombrants
  • et pour le Trimobile de l'écoquartier Clichy-Batignolles dans le 17e, les déchets non acceptés par la collecte pneumatique (vaisselle cassée, petits éléments de mobilier type lampe de chevet, parapluie etc.)

ATTENTION : les pneus, les gravats, les déchets verts, les déchets d'activités de soins à risques infectieux et les déchets des professionnels ne sont pas acceptés au Trimobile.

Pour les gros objets encombrants

  • Vous pouvez les déposer dans l'un des 8 Espaces tri parisiens.
  • Ils sont enlevés gratuitement au pied de votre immeuble sur demande, en prenant rendez-vous directement à l'aide du lien ci- dessous.

      Triez vos biodéchets

      Pourquoi ne pas les composter ? Vos déchets verts et déchets de cuisine (à l’exception des viandes, poissons et produits laitiers) peuvent être transformés en compost:

      • chez vous, grâce au composteur ou lombricomposteur individuel,
      • dans votre voisinage, grâce au composteur collectif en pied d’immeuble
      • au composteur associatif de quartier. 

      Ces deux dernières solutions sont accompagnées et soutenues matériellement par la Ville de Paris, qui vous forme et vous finance.

      Plus d'infos par ici

      Identifiez et triez les déchets dangereux 

      Les médicaments

      Les médicaments périmés, non utilisés et leurs emballages, doivent être rapportés aux pharmaciens qui ont l'obligation de les accepter. L'association Cyclamed, agréée par les pouvoirs publics a pour mission de collecter et valoriser les MNU (médicaments non utilisés) à usage humain, périmés ou non, rapportés par les patients dans les pharmacies.

      Les plaquettes de médicaments vides se jettent, elles, avec les déchets ménagers dans le bac à couvercle vert. Tandis que l'emballage des médicaments et leur notice se jettent avec les déchets recyclables dans le bac à couvercle jaune.

      Les déchets de soins des patients en auto-traitement, aussi appelés déchets d'activités de soins à risques infectieux (DASRI)

      Les déchets d'activités de soins (aiguilles, lancettes, seringues usagées) produits par les patients en auto-traitement (notamment les personnes atteintes de diabète) sont régulièrement jetés par erreur dans le bac à couvercle jaune et représentent un risque pour la sécurité des agents en centre de tri.

      Or, ces déchets sont triés manuellement par les agents en centre de tri et représentent un danger pour leur sécurité. Il est important de ne jamais jeter de déchets de soins perforants, notamment les seringues usagées, dans les bacs. 

      Depuis 2012, il existe une filière spécifique pour la collecte de ces déchets. En effet, deux décrets ont confié à l’éco-organisme DASTRI la mission d’organiser le réseau de collecte gratuite des déchets de soins produits par les patients en auto-traitement. Ainsi, DASTRI est chargé de fournir aux pharmaciens des contenants, appelés boîtes à aiguilles (BAA), destinés à recueillir et stocker en toute sécurité les seringues et autres déchets coupants des patients en auto-traitement.

      Les DASRI des professionnels

      Les établissements de santé (hôpitaux, cliniques, structures médico-sociales, laboratoires, centre de dépistages) sont concernés par ces déchets spécifiques. Le Conseil Régional d'Île-de-France met toute une documentation à leur service :

      Les radiographies

      En général, il est recommandé de conserver les anciennes radiographies, d’une part pour suivre l’évolution d’un problème médical, et d’autre part pour éviter de refaire inutilement plusieurs fois la même radio, ce qui serait coûteux et exposerait à de nouvelles irradiations.

      Toutefois, certaines radiographies, par exemple très anciennes, ne présentent plus aucune utilité. Qu’en faire dans ce cas?

      Il ne faut surtout pas les jeter aux ordures ménagères, puisque les anciennes radiographies sont souvent de type argentique et contiennent des sels d’argent, toxiques s'ils sont incinérés.

      Elle doivent donc faire l'objet de traitements spécifiques dans des installations spécialisées. Le traitement par électrolyse permet d'en extraire l'argent. Cet argent est ensuite purifié pour retourner dans le circuit du métal précieux. La feuille de cliché (support plastique) est pour sa part recyclée en tube, tuyau, peluche, fibre textile, vêtement en polaire.

      Elles peuvent être déposées dans les Espaces tri , Points tri et dans les Trimobiles, ou auprès de certaines organisations humanitaires comme l'Ordre de Malte : dépôt direct à l'accueil du siège au 42 rue des Volontaires (15e) ou en remplissant le formulaire en ligne.

      Renseignez-vous auprès de votre centre de radiologie, de votre pharmacien, car ils acceptent en théorie de les récupérer pour les faire retraiter, mais ce n’est pas toujours le cas.

      Collecte des déchets dangereux spécifiques

      Dangereux pour l'environnement et pour les agents chargés de la collecte, certains déchets ne peuvent pas être mis dans les bacs à ordures ménagères.

      Les familles des déchets dangereux : collecte effectuée par la Circonscription fonctionnelle, prise de RDV par téléphone au 01 43 61 57 36

      • Les acides (acide chlorhydrique, sulfurique, nitrique, fluorhydrique)
      • Les bases (soude caustique, ammoniaque, potasse, carbonates, certaines amines)
      • Les solvants organiques (white-spirit, carburants, alcool, trichloréthylène.)
      • Les colles, résines
      • Les peintures glycérophtaliques ou cellulosiques
      • Les flaconnages de laboratoire (sels métalliques, minéraux, toxiques, acides organiques...)
      • Les solutions ioniques (produits photographiques, perchlorure de fer...)
      • Les phytosanitaires (engrais, fongicides, insecticide)
      • Les bouteilles de gaz et extincteurs
      • Les thermomètres à mercure
      • Les produits acryliques (peinture, vernis…) sont des produits à base d’eau, ils peuvent donc être jetés avec les ordures ménagères.
      • Les produits glycérophtaliques sont à base de solvant, ils font l’objet de la collecte spécifique des déchets dangereux des ménages. En revanche, si les pots, flacons ou bidons sont vides ou contiennent des résidus secs (solvant évaporé), ils peuvent être jetés avec les ordures ménagères.
      • Les batteries et huiles de vidange

      Le Service technique de la propreté de Paris accueille et collecte gratuitement les déchets dangereux des particuliers et des établissements scolaires publics.

      Apport volontaire par les particuliers parisiens dans l'un des 5 Espaces tri acceptant les déchets dangereux des particuliers :

      Espace tri Quai d Issy les Moulineaux (déchèterie)
      Sous l\'échangeur du quai d\\\'Issy du périphérique, voie AD15
      75015 PARIS
      • Balard
      • 15042 - FARMAN
      Voir la fiche
      Espace tri Poterne des Peupliers (déchèterie)
      8, rue Jacques Destrée
      75013 PARIS
      • Porte d'Italie
      • 13111 - CIMETIERE DE GENTILLY
      Voir la fiche
      Espace tri Porte des Lilas (déchèterie)
      11 rue Paul Meurice
      75020 PARIS
      • Porte des Lilas
      • 20029 - PORTE DES LILAS
      Voir la fiche
      Espace tri de la Porte de la Chapelle (déchèterie)
      17 avenue de la porte de la chapelle
      75018 PARIS
      • Porte de la Chapelle
      • 18103 - CHARLES HERMITE
      Voir la fiche
      Espace tri de la Porte de Pantin (déchèterie)
      5 bis place de la Porte de Pantin
      75019 PARIS
      • Porte de Pantin
      • 19018 - CITÉ DE LA MUSIQUE VERSION 2
      Voir la fiche

      Collecte à domicile des déchets dangereux

      Cette collecte peut être réalisée au domicile des particuliers du lundi au vendredi, de 10h à 16h, sur rendez-vous. Il suffit de contacter, entre 9h et 18h, le service concerné pour prendre un rendez-vous:

      Direction de la Propreté et de l'eau
      Service Technique de la Propreté de Paris
      Circonscription Fonctionnelle
      Tél. : 01 43 61 57 36

      Le délai moyen d'attente pour un rendez-vous est de 8 jours. Cette collecte est réalisée par du personnel formé équipé d'un véhicule spécialisé. Pour chaque collecte, une fiche d'enlèvement de déchet toxique doit être signée par le demandeur qui doit en conserver un exemplaire.

      Comment trier les autres déchets ?

      Déchets

      Où les déposer ?

      Textiles

      Associations, recycleries

      Conteneurs à textiles

      Trimobile 

      Espaces tri

      Gros électroménager

      Associations, recycleries

      Points de vente

      Espaces tri 

      Enlèvement gratuit par le service de la propreté après demande en ligne

      Piles et petites batteries 

      Points de collecte près de chez vous

      Points de vente

      Trimobile
      Espaces tri et Points tri 

      Mobilier

      Associations, recycleries

      Points de vente

      Espaces tri 

      Enlèvement gratuit par le service de la propreté après demande en ligne


      Petit électroménager

      Points de vente

      Associations, recycleries

      Trimobile

      Bac à couvercle jaune

      Points tri et Espaces tri 

      Téléphonie

      Associations, recycleries

      Points de vente

      Tri Mobile

      Points tri  et Espaces tri 

      Matériel informatique, hifi & vidéo

      Associations, recycleries

      Points de vente

      Trimobile

      Points tri et Espaces tri 

      Enlèvement gratuit par le service de la propreté après demande en ligne

      Lampes

      Points de vente

      Trimobile

      Points tri et Espaces tri 

      Produits dangereux

      Trimobile

      Espaces tri 

      Collecte effectuée par la Circonscription fonctionnelle, prise de RDV par téléphone au

       01 43 61 57 36

      Pots de peinture et vernis acryliques (à base d'eau)

      - Vide ou résidu sec : bac à couvercle vert et Trimobile

      - Contenant encore de la peinture : Trimobile et Espaces tri 

      Pots de peinture et vernis glycérophtaliques (à base de solvant)

      - Vide ou résidu sec : bac à couvercle vert et Trimobile

      - Contenant de la peinture : TrimobileEspaces tri  ou collecte effectuée par la Circonscription fonctionnelle, prise de RDV par téléphone au 

      01 43 61 57 36

      Déchets de soins en 

      auto-médication, seringues

      Pharmacies et laboratoires

      Médicaments

      Pharmacies

      Plaquettes de médicaments vides

      Bac à couvercle vert

      Boîtes en carton de médicaments vides

      Bac à couvercle jaune

      Batteries et huiles de vidange

      Espaces tri 

      Bouteilles de gaz

      Points de vente

      Collecte effectuée par la Circonscription fonctionnelle, prise de RDV par téléphone au 01 43 61 57 36

      Cartouches d'imprimantes

      Associations, recycleries

      Points de vente

      Trimobile

      Points tri et Espaces tri  


      Seringues et déchets perforants

      Boîtes à aiguilles

      Les huiles alimentaires

      Les professionnels sont responsables de la gestion des huiles alimentaires usagées qu'ils produisent et/ou détiennent jusqu'à leur élimination ou valorisation finale, même lorsque le déchet est transféré à des fins de traitement à un tiers. Ils doivent s'assurer que leur élimination est conforme à la réglementation (Article L 541-2 du Code de l'environnement).

      Le cadre règlementaire détaillé est consultable sur le site de la chambre de commerce et d’industrie.

      Dans le cadre du Règlement d’assainissement de Paris, les articles 21 et 21.1 précisent l’obligation pour les restaurateurs de récupérer et faire collecter les graisses de cuisine et huiles alimentaires usagées, leur rejet à l’égout étant interdit. Les bordereaux d’enlèvement doivent d’ailleurs être conservés et tenus à disposition du service d’assainissement pendant un délai de deux ans à compter de la date d’enlèvement.

      La municipalité n’a pas mission d’intervenir pour ce type de collecte des professionnels entraînant des sujétions particulières. Les professionnels se doivent donc d’organiser la collecte de leurs bacs à graisse et huile alimentaire via un prestataire privé de leur choix.

      Les particuliers, dont la production individuelle est moindre, peuvent jeter proprement dans le bac à ordures ménagères leur huile alimentaire en prenant soin de la conditionner dans un récipient étanche (éviter les bouteilles et bocaux en verre qui se recyclent à l’infini). De plus, ils peuvent également déposer leurs huiles alimentaires (20 litres maximum) dans les Espaces tri de la Porte des Lilas (20e), Porte de la Chapelle (18e), Quai d’Issy-les-Moulineaux (15e), Poterne des Peupliers (13e) et Porte de Pantin (19e).

      Déchets éléctriques et électroniques

      Les particuliers qui souhaitent se débarrasser d’équipements électriques et électroniques, comme les appareils électroménagers, informatiques et de télécommunication, le matériel grand public, les outils, jouets, équipements de loisirs et de sport, dispositifs médicaux, instruments de surveillance et de contrôle, distributeurs automatiques… doivent demander au vendeur, lors d'un nouvel achat, de reprendre leur ancien matériel. Le vendeur a en effet l’obligation de reprise depuis le 15 novembre 2006, en application d’une directive européenne de 2003.

      Eco-systèmes et Eco-logic, éco-organismes, ont pour objet d'organiser en France la collecte et le recyclage des vieux équipements électriques et électroniques détenus par les particuliers, pour le compte de leurs adhérents (producteurs, revendeurs sous leur propre marque ou importateurs). Ils remplissent ainsi pour eux leur obligation d'assurer le traitement des DEEE issus de leurs produits mis sur le marché.

      Il est également possible de confier vos DEEE en bon état ou réparables dans une recyclerie afin de leur donner une seconde vie.

      Les lampes

      Toutes les lampes usagées ne peuvent pas être jetées à la poubelle. Certaines contiennent des produits dangereux et nécessitent une collecte et un traitement spécifiques en vue de leur recyclage.

      Lampes usagées : trier sans se tromper

      Parmi ces lampes, on retrouve : les lampes à basse consommation, les tubes fluorescents et les lampes à LED. 

      Ces lampes usagées qui ne doivent pas être jetées dans les bacs, doivent être triées et déposées dans l’un des 22 000 points de collecte ouverts au public répartis en France. Récylum, éco-organisme, a pour objet d’organiser en France la collecte et le recyclage de ces lampes usagées détenues par les particuliers et les professionnels, pour le compte de tous les producteurs qui le souhaitent. Ce sont plus de 193 millions de lampes qui ont été recyclées depuis.

      Les piles et accumulateurs

      Ils doivent être rapportés chez les commerçants qui en vendent ou commercialisent des matériels nécessitant des piles pour fonctionner. N'hésitez pas à demander dans les magasins et chez les commerçants où se trouve le conteneur de récupération des piles usagées!

      • Corepile assure pour l'obligation de reprise et de traitement des piles et accumulateurs mis sur le marché. 
      • Screlec  sensibilise le grand public à la nécessité de rapporter les piles et accumulateurs en fin de vie dans une filière spécifique. Screlec propose ainsi un service de collecte gratuit et compte à ce jour près de 13 000 points de collecte ouverts au public en France métropolitaine. Elle a également lancé la Mini Batribox, réalisée en carton recyclé, cette boîte permet aux consommateurs de disposer à leur domicile ou sur leur lieu de travail, d'un contenant réservé à la collecte des piles et batteries usagées. 

      Les gravats des particuliers

      Les gravats sont des déchets inertes, matériaux issus du bricolage , de travaux domestiques (morceaux de plâtre, de mortier, parpaing, béton, carrelage...).  Jusqu'à 3m³ maximum (sauf les centres de valorisation et d'apport des encombrants des Invalides, des Lilas, Jessaint et Carnot : 1m³), vous pouvez les déposer directement et gratuitement dans les Espaces tri.

      Pour les plus gros volumes, vous devez faire appel à un professionnel et dans ce cas la prestation sera payante. Vous pouvez dans ce contexte avoir besoin d'une benne ou caisson à gravats.

      Les gravats des professionnels

      Il s’agit de déchets inertes, matériaux issus de travaux de démolition ou de construction effectués par des professionnels. Ces derniers sont responsables de l’élimination de leurs gravats.

      Que deviennent les déchets ?

      Le parcours d'un déchet trié

      Pourquoi trier ? 

      Pour préserver les ressources naturelles 

      Les matériaux tels que l'aluminium, l'acier, le plastique ou le verre sont fabriqués à partir de ressources naturelles. En triant vos emballages, vous avez la garantie qu’ils seront effectivement recyclés, économisant ainsi des ressources naturelles.

      Grâce au geste de tri des Français, plus de 40 millions de tonnes d’emballages ménagers ont été recyclés depuis 1993. Des tonnes de nouvelles matières premières ont réintégré un circuit de production, ce qui a permis de préserver les ressources non renouvelables ou en voie de raréfaction. Par exemple une tonne de canettes d’aluminium recyclée permet d’éviter l’extraction de deux tonnes de bauxite et une tonne de plastique recyclée permet d’économiser 650 kg de pétrole brut.

      Pour limiter les gaz à effet de serre 

      L'émission moyenne de gaz à effet de serre est de 1,68 tonne par an et par habitant. Grâce au tri et au recyclage, vous pouvez réduire ces émissions.

      Quelques exemples

      • 1 tonne d'acier recyclée = 1,78 tonne Equivalent CO2 économisée
      • 1 tonne d'aluminium recyclée = 6,89 tonne Equivalent CO2 économisés
      • 1 tonne de papier-carton recyclée = 0,04 tonne Equivalent  CO2 économisée
      • 1 tonne de briques alimentaires recycleé = 0,13 tonne Equivalent  CO2 économisée
      • 1 tonne de bouteilles et flacons en plastique PET (plastique transparent) recyclée = 2,29 tonne Equivalent  CO2 économisés
      • 1 tonne de bouteilles et flacons en plastique PEHD (plastique opaque) = 1,53 tonne Equivalent  CO2 économisée
      • 1 tonne de verre recyclée = 0,46 tonne Equivalent  CO2 économisée

      Produire de nouvelles matières premières à partir de déchets d’emballages ménagers permet d’économiser de l’énergie. En effet, extraire des matières premières nécessite plus d’énergie que celle utilisée lors du recyclage. Ainsi refondre des cannettes d’aluminium nécessite 95% d’énergie en moins que d’extraire ce métal à partir de minerai en première production. 

      Foire aux questions

      Bac à couvercle jaune

      Non, les emballages doivent simplement être bien vidés. Les laver revient à gaspiller de l’eau qui devra ensuite être traitée en usine d’épuration.

      La grande majorité des emballages plastiques à bouchon sont recyclables et marqués dans un triangle :

      • d’un 1 (PET : polyéthylène téréphtalate)

      • ou d’un 2 (PEHD : polyéthylène haute densité, plastique rigide opaque)

      Les types d’emballage en PEHD : les bouteilles de shampoing, de gel douche, de lait de toilette ou hydratant, de yaourt à boire, les flacons de produit ménager (détergent, lessive, assouplissant).

      Les types d’emballage en PET : les bouteilles d’eau, de boisson, de sauce, d’huile de vinaigre.

      Si le bac à couvercle jaune n’est pas collecté, c’est qu’il y a trop d’erreurs de tri. En effet, cela risque de conduire le centre de tri à rejeter l’intégralité du contenu de la benne alors qu’il ne s’agit que de quelques bacs.

      Le coût des erreurs de tri a atteint 800 000 € pour la Ville de Paris en 2011.

      La collecte des bacs à couvercle jaune peut aussi être modifiée en cas de grève ou de conditions climatiques particulières. Ce qui peut amener le service de collecte à collecter exceptionnellement tous les bacs en même temps (bac à couvercle jaune et bac à couvercle vert).

      C’est du carton mais souvent taché. Il est à jeter dans le bac à couvercle vert, car le procédé de recyclage du carton ne permet pas encore d'éliminer les souillures éventuelles. Cependant, s'ils ne sont ni tachés, ni gras, les jeter dans le bac à couvercle jaune.

      L’extension des consignes de tri à tous les emballages plastiques est expérimentée dans plusieurs villes de France. Il s’agit d’introduire les plastiques souples des barquettes, pots de yaourts, sachets et films plastiques vides dans la filière de recyclage des plastiques afin de simplifier le tri. L’expérimentation doit permettre d’identifier les enjeux techniques et financiers de la mise en place d’une filière de recyclage en vue d’une éventuelle généralisation sur tout le territoire. A Paris, le 3e arrondissement a été choisi pour tester ce dispositif en raison de sa taille et de ses conditions techniques de collecte qui correspondent aux exigences du projet.

      Les sacs fermés empêchent le tri par matériau des déchets à recycler au centre de tri. Le centre de tri n’est en effet pas conçu pour l'ouverture des sacs après leur réception. Dès le déchargement de la benne, les emballages sont déposés sur un tapis roulant et séparés par matériau, manuellement et mécaniquement. Les agents chargés du tri n’ont pas le temps d’ouvrir les sacs et de les vider. Les emballages qui se trouvent à l’intérieur ne seront donc pas recyclés.

      Oui, en les vissant bien. Que ce soit pour les bouteilles opaques (PEHD) ou pour les bouteilles transparentes (PET), les bouchons seront recyclés s’ils sont vissés sur leur bouteille. Si vous les jetez tout seul dans la poubelle, ils ne seront pas pris en compte en raison de leur petite taille.

      Quand ils sont collectés dans le camion benne, les déchets sont compressés pour gagner de la place et deviennent ensuite inséparables. Si deux matières sont imbriquées l’une dans l’autre, les agents chargés du tri ne pourront pas les séparer et elles ne pourront pas être recyclées.

      Bac à couvercle blanc

      Si vous mettez dans le bac à couvercle blanc des déchets tels que vaisselle cassée, vitres, terre cuite, céramique, pyrex, ampoules ou tubes fluorescents… cela peut suffire à faire refuser tout le chargement d'une benne de 20 tonnes. En effet, trop d'impuretés contenues dans le calcin empêchent le recyclage du verre.

      Pour des raisons de sécurité et pour ne pas nuire au recyclage des autres matériaux.

      • Les agents en charge de la collecte et du tri peuvent se blesser en manipulant du verre cassé mélangé à d’autres matériaux

      • Collecté avec les autres emballages, le verre subirait de nombreuses manipulations et casses. Les petits bouts de verre s’incrusteraient dans les autres matériaux (papier-carton, plastique) et les rendraient impropres au recyclage, tout comme le verre lui-même.

      Bac à couvercle vert

      L'infirmière doit reprendre les déchets souillés (compresses, pansements, cotons, gazes) les seringues et les aiguilles en cas de piqûre, de prise de sang.

      Les personnes en auto-traitement doivent utiliser des boîtes spéciales de stockage pour leurs aiguilles, seringues, lancettes. Il est possible de se les procurer gratuitement auprès des pharmacies sur simple demande ou lors de l’achat du traitement.

      Certaines pharmacies mettent à disposition des grandes bornes de collecte pour ces boîtes de stockage.

      Il ne faut surtout pas les jeter aux ordures ménagères, puisque les anciennes radiographies sont souvent de type argentique et contiennent des sels d’argent, toxiques lorsqu’ils sont incinérés. Elles doivent donc faire l'objet de traitements spécifiques dans des installations spécialisées.

      Le traitement par électrolyse permet d'en extraire l'argent. Cet argent est ensuite purifié pour retourner dans le circuit du métal précieux. La feuille de cliché (support plastique) est pour sa part recyclée en tube, tuyau, peluche, fibre textile, vêtement en polaire.

      Elles peuvent être déposées en Espaces de tri ou dans un Tri mobile, ou auprès de certaines organisations humanitaires, comme l’Ordre de Malte. Certaines pharmacies acceptent également de reprendre les radiographies pour les envoyer en traitement spécifique.

      Les sacs plastiques doivent être jetés dans le bac à couvercle vert sauf dans le 3ème arrondissement qui expérimente le tri renforcé (bac jaune).

      Les déchets jetés dans la poubelle à couvercle vert ne sont pas retriés. Pour des raisons de sécurité et d’hygiène, il n’est pas concevable de demander aux agents travaillant en centre de tri d’effectuer un tri sur ordures brutes.

      Une fois collectés, ils sont directement envoyés à l’incinération. Ainsi, tous les emballages qui auraient pu être recyclés sont brûlés et ne connaîtront pas une deuxième vie.

      Seules les lampes à filament, c’est-à-dire les « ampoules classiques » à incandescence et les halogènes peuvent être jetées dans le bac à couvercle vert avec les ordures ménagères.

      Leur composition ne nécessite pas de traitement particulier, ce qui permet leur élimination avec les déchets ménagers. S’il fallait les collecter, l’impact sur l’environnement causé par leur transport ne serait pas compensé par les gains écologiques issus du recyclage.

      Déchets dangereux

      Toutes les pharmacies ont l’obligation légale de distribuer gratuitement des boîtes à aiguilles aux patients en auto-traitement, sur simple présentation de leur ordonnance médicale.

      Tous les déchets de soin perforants, c’est-à-dire tous les déchets de soin piquants, coupants ou tranchants. On retrouve notamment les lancettes, les aiguilles à stylo, les aiguilles de transfert, les microperfuseurs, les cathéters et les différents types de seringues.

      Les déchets de soins dits « mous », comme les compresses, les cotons et les pansements, ne doivent pas être stockés dans les boîtes à aiguilles, mais jetés dans le bac à couvercle vert avec les ordures ménagères.

      Soyez vigilant, lorsqu’un professionnel de santé (médecin ou infirmier) pratique des soins à votre domicile, il ne doit pas vous laisser les déchets résultant de ces soins.

      Une fois la boîte à aiguilles remplie, sans dépasser le trait supérieur, il convient de s’assurer que le système de fermeture définitif est bien enclenché avant de la transporter jusqu’au point de collecte le plus proche.

      L’éco-organisme DASTRI se charge de la collecte et de l’élimination des boîtes à aiguilles selon les réglementations environnementales spécifiques aux déchets de soins à risque infectieux.

      Connaître les pathologies définies dans le cadre de l'auto-traitement
      Consulter précisément les déchets concernés par la boîte à aiguille

      En savoir plus sur DASTRI

      Points de collecte pour boîte à aiguille


      Pour mener à bien sa mission de communication et de sensibilisation autour des déchets de soins, DASTRI met à votre disposition un numéro vert pour répondre à toutes vos demandes d’information et d’orientation :

      N° vert DASTRI 0 800 664 664

      Autres questions

      Le logo « point vert » " (flèche en vert foncé s'enroulant sur elle-même dans un cercle vert clair) apposé sur l'emballage d'un produit ne signifie pas que l'emballage est recyclable. Il signifie simplement que le producteur du produit emballé participe au programme français de valorisation des emballages en versant une contribution à Eco-Emballages ou Adelphe. Ce point vert figure sur 95 % des emballages.

      Il est primordial de ne pas polluer le bac à couvercle jaune avec des déchets non recyclables. Il est donc préférable de mettre les déchets non triés, ou pour lesquels vous avez un doute, dans le bac à couvercle vert.

      Toutes les informations sont ici, et pour toute question, contact :

      par mél : dpe-compostage@paris.fr

      ou par tél. : 01 71 28 55 91.

      Les professionnels (entreprises, associations, commerçants, artisans) sont responsables de l’élimination de leurs déchets. Ils doivent faire appel à un collecteur privé. Ils peuvent cependant passer un contrat avec la Ville de Paris pour l’enlèvement de leurs déchets s’ils sont assimilables aux ordures ménagères, moyennant une redevance. La collecte sera effectuée par les services de la propreté en même temps que les ordures ménagères et dans les mêmes conditions.

      Les professionnels sont également invités à participer à la collecte sélective des déchets recyclables existante pour leurs déchets valorisables.

      Pour plus d’informations, contacter la division de la propreté de l’arrondissement

      Il n’existe pas encore de filière technique économiquement viable pour recycler certains emballages. Concernant les plastiques par exemple, certains emballages sont trop légers et ne contiennent pas suffisamment de matière (ex. pots de crème fraîche, pots de yaourt, sacs de caisse, films de suremballage, ...) ou il n’existe pas encore de filière. Aujourd’hui, la meilleure façon de valoriser ces emballages est de les jeter dans le bac à couvercle vert pour en récupérer l’énergie calorifique au moment de l’incinération.

      A savoir, une expérimentation est en cours, dans un certain nombre de communes en France et dans le 3e arrondissement à Paris, pour évaluer l’impact de l’extension des consignes de tri à tous les emballages plastiques.

      Ce sont des codes d’identification. Tous les bacs portent une étiquette « code barre » et sont ainsi personnalisés et attribués aux immeubles. Ce code permet de localiser précisément les erreurs de tri ou les défaillances du matériel et de faciliter les interventions de maintenance.

      Les bacs sont attribués :

      • selon le nombre d’appartements et d’habitants,

      • les caractéristiques des locaux de stockage sont également prises en compte.

      Industriels, grande distribution, commerçants, consommateurs... nous avons tous une responsabilité dans la production des déchets. De nombreux producteurs et distributeurs se sont ainsi engagés dans des actions de réduction des déchets de leurs produits en réduisant le poids ou le volume de leurs emballages, en créant des écorecharges ou en supprimant des éléments d’emballage.

      Exemples :

      • Le poids de la bouteille d'huile marque Auchan a été diminué de 8 %.

      • La gamme de yaourts aux fruits 0 % de Casino a été redessinée pour permettre de supprimer le suremballage carton tout en gardant l'identité visuelle du produit. Casino a ainsi réduit de 42 % le poids de l’emballage.

      • Leclerc a supprimé l’emballage carton de ses dentifrices. L’enseigne estime ainsi avoir réduit le poids de l’emballage de son dentifrice de 35 %.

      Vous vous posez des questions, vous souhaitez faire un signalement ou simplement obtenir des informations supplémentaires sur les Espaces tri ; envoyez un mél à : DPE-infoespacetri@paris.fr

      Conditions d'accès

      Les Espaces tri , dont l'accès est gratuit, sont exclusivement réservés aux particuliers* qui résident à Paris ou dans certaines communes ayant un accord avec la Mairie de Paris:

      • les habitants d'Ivry-sur-Seine, du Kremlin-Bicêtre et de Gentilly ont accès à l'Espace tri Poterne des Peupliers

      • les habitants d'Issy-les-Moulineaux, de Sèvres, de Boulogne-Billancourt et de Vanves ont accès à l'Espace tri Quai d'Issy

      • les habitants de Saint-Ouen et de Saint-Denis ont accès à l'Espace tri Porte de la Chapelle

      (*) Les commerçants parisiens peuvent avoir accès aux Espaces tri uniquement pour y déposer leurs déchets recyclables

      Pièces à présenter

      • un justificatif de domicile de moins de 6 mois aux nom et adresse du déposant (facture d'eau, d'électricité, de téléphone, quittance de loyer ou avis d'imposition locale)

      • une pièce d'identité en cours de validité aux nom et adresse du déposant (carte d'identité, passeport, permis de conduire, carte d'ancien combattant)

      Attention : la carte Vitale, les cartes de transport (SNCF, RATP) et la carte d'électeur ne sont pas admises.

      Dans tous les Espaces tri parisiens, des agents municipaux sont présents pour vous accueillir et vous renseigner en cas de doute sur les gestes de tri dans les différents caissons dédiés à chaque type de déchets.

      Rejoignez le mouvement !


      Vous êtes gardien ou habitant d’immeuble ? Téléchargez votre kit d’information

      AFFICHE_TROIS BACS_LOCAL POUBELLES_CONSIGNES TRI_LEPARISDUTRI

        Vous  pouvez imprimer les affiches à apposer au dessus des bacs ou dans les locaux à poubelles et rappelant les consignes de tri à suivre pour les différents bacs

        Vous êtes sensible au tri et souhaitez partager autour de vous les bons gestes ? Téléchargez votre kit de mobilisation

        Les visuels de la campagne

        Les images  partagées Facebook et Twitter (format 1260x630 px)

        Les cartes postales de la campagne

        Dernière mise à jour le lundi 29 août 2016
        Crédit photo : Mairie de Paris

        Paris j'écoute

        Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

        Restez connecté

        La newsletter

        Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

        Je m'abonne

        Paris j'écoute

        11h5712h56
        @roualloche
        @Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
        @Parisjecoute

        @rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

        17h1916h39
        @mlauribault
        @Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
        @Parisjecoute

        @mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

        14h814h53
        @Djackbroute
        @Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
        @Parisjecoute

        @Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

        10h5713h1
        @nicostewz
        @Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
        @Parisjecoute

        @nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris