Ouvrir la recherche
Le saviez-vous ?

Sept histoires insolites sur le marathon

Mise à jour le 22/10/2021
Le marathon de Paris était organisé le 17 octobre 2021. À cette occasion, retour sur 7 faits qui ont marqué la plus prestigieuse des courses olympiques. Saviez-vous qu'aux Jeux de Paris 2024, un marathon grand public sera organisé ?
Ils étaient 35 000 coureurs à s’élancer sur la ligne de départ du Schneider Electric Marathon de Paris le 17 octobre 2021. Avec une course achevée en 2 heures 04 minutes et 23 secondes, le Kenyan Elisha Rotich a battu le record de l’épreuve parisienne, qui datait de 2014.
Mais d’où vient la plus célèbre des courses olympiques ? Quelle relation entretient-elle avec Paris, où la course est organisée annuellement depuis 1976 ? Et pourquoi cette distance de 42,195 km ?

Le premier marathonien s'appelait Philippidès

L’épreuve sportive puiserait ses origines dans l’histoire grecque. Ou du moins c'est ce qu'en dit la tradition. Tout débute en 490 avant J.-C. Philippidès, un Hellène, aurait couru de Marathon à Athènes sur une distance d'environ 40 km. Le jeune homme voulait annoncer la victoire contre les Perses à l’issue de la bataille de Marathon lors de la Première Guerre médique. Épuisé, il serait mort après avoir délivré son message.

Un berger grec a remporté le premier marathon olympique de l’ère moderne

Jeux Olympiques d'Athènes, 1896. Arrivée du coureur de marathon, Spiridon Louys, en présence du roi Georges Ier de Grèce.
Jeux olympiques d'Athènes, 1896. Arrivée du coureur de marathon, Spyrídon Loúis, en présence du roi Georges Ier de Grèce.
Roger-Viollet / Roger-Viollet
Il s’appelait Spyrídon Loúis, et il est le tout premier champion olympique de marathon. Ce berger grec (1873-1940) triomphe lors des premiers Jeux olympiques de l'ère moderne, organisés à Athènes en 1896, en 2 heures 58 minutes et 50 secondes (les meilleurs le courent aujourd'hui en 2 h 10 environ, et le record du monde est de 2 heures 1 minute et 39 secondes).
Pour l'anecdote, Spyrídon franchit la ligne sans avoir l'air d'être fatigué et il ne lui faudra que 10 minutes pour récupérer. Il passera à la postérité, son nom devenant même une expression dans la langue grecque : « courir comme un Louis ».
Fait moins glorieux, c'est lui qui remet au chancelier Hitler un rameau d’olivier venu du bois d’Olympie à l'occasion des Jeux olympiques de Berlin en 1936. Il s'éteint en 1940, quelques mois avant l'invasion de la Grèce par les nazis.
Pourquoi cette distance de 42,195 km ?
La distance originelle du marathon était d’environ 40 km. Mais pourquoi est-elle passée à 42,195 km ? C'est en 1908 que cette longueur a été fixée, lors des Jeux olympiques de Londres. Tout part d’un caprice du roi Édouard VII : celui-ci exige que la course se termine au pied de la loge royale où il est présent, ce qui allonge la longueur de l’épreuve. La distance actuelle de 42,195 km est définitivement fixée lors des Jeux olympiques de Paris en 1924.

Paris et le marathon, une histoire d’amour depuis 1896

Jeux olympiques de Colombes, 1924. Albon Oskar Stenroos, vainqueur finlandais du marathon.
Jeux olympiques de 1924, Colombes. Albin Stenroos, vainqueur finlandais du marathon.
Roger-Viollet / Roger-Viollet
Dès 1896, Paris accueille son premier marathon. Cette année-là, le 19 juillet, le top départ de la course est donné depuis la porte Maillot, quelques jours seulement après celle des Jeux olympiques d'Athènes. Et le premier vainqueur est le Britannique Len Hurst : il remporte l’épreuve en 2 h 31 min 30 s, devant 190 autres concurrents.
En 1924, aux Jeux de Paris, le Finlandais Albin Stenroos triomphe devant les spectateurs du stade de Colombes. Cinquante-huit coureurs de 20 nations sont sur la ligne de départ, avec un maximum de 6 coureurs par nation.

En vidéo : le marathon de 1924

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Alain Mimoun et l’Olympe, une destinée et un heureux présage

Alain Mimoun porté en triomphe par ses collègues de l'Institut National des Sports après son record victorieux au Marathon des Jeux Olympiques de Melbourne. Paris, le 12 septembre 1956.
Alain Mimoun porté en triomphe par ses collègues de l'Institut National des Sports après son record victorieux au Marathon des Jeux Olympiques de Melbourne. Paris, le 12 septembre 1956.
Roger-Viollet / Roger-Viollet
À 35 ans, c’est la consécration pour Alain Mimoun (1921-2013). Nous sommes le 1er décembre 1956. Parti avec le numéro 13, le Français remporte la médaille d’or du marathon des Jeux de Melbourne (Australie). Sous une chaleur caniculaire, l’athlète triomphe devant les 120 000 spectateurs du stade olympique. Médaillé aux Jeux de Londres et d’Helsinki, mais sur d’autres distances, il n’avait jamais couru un marathon.
La veille de l’épreuve, il reçoit un heureux présage : on lui annonce par télégramme la naissance de sa fille nommée… Olympe !
Un stade porte son nom à Paris, dans le 12e arrondissement.

Abebe Bikika, la victoire aux pieds nus

Autre légende du marathon, Abebe Bikila remporte l’épreuve aux Jeux de Rome de 1960 en courant… pieds nus ! L’athlète est le premier Africain à remporter une médaille d’or aux Jeux olympiques. En 1964, le coureur remporte à nouveau le marathon, mais cette fois en portant des chaussures de course.

En 1983, une inconnue gagne le marathon de Paris

Connaissez-vous Jacqueline Courtade ? En 1983 en tout cas, personne ne la connaît dans le milieu du marathon et du sport. Pourtant, à la stupéfaction générale, c'est bien elle qui remporte le marathon de Paris cette année-là, en 2 h 58 min 14 s Et comme souvent dans les victoires surprenantes, celle-ci suscite le doute : a-t-elle vraiment gagné à la régulière ou a-t-elle trompé son monde en prenant un raccourci à l'insu de tous ?
Le mystère reste à ce jour entier, alimenté par le fait que la jeune femme n'est jamais venue chercher son prix… Malgré de fortes suspicions, Jacqueline Courtade est pourtant toujours mentionnée dans le palmarès de l'épreuve.

En 2024, un marathon grand public organisé pendant les Jeux

C'est une première : un marathon grand public aura lieu pendant les Jeux de Paris 2024. Il ne sera pas réservé aux marathoniens. Sportif ou novice, tout le monde pourra tenter de se qualifier. Début 2024, un tirage au sort aura lieu sous contrôle d'huissier. Une seule condition pour y participer : avoir gagné 100 000 points au sein du club Paris 2024. >>Toutes les infos sur le club Paris 2024

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations