Ouvrir la recherche
Actualité

Olvo, les vélos cargos au service de la livraison

Mise à jour le 10/07/2019
Spécialisée dans la livraison de proximité, cette nouvelle coopérative s’est installée au cœur du 10e arrondissement. Reportage
Dix heures du matin : au début de la rue Sambre et Meuse (10e) les va-et-vient de vélos cargos se multiplient. «C’est une très grosse journée qui commence », détaille Hugo coursier chez Olvo. Née en 2016, cette coopérative de 18 salariés, primée aux Trophées de l’économie sociale et solidaire de la Ville de Paris, y a installé son centre de logistique, et s’est spécialisée dans la livraison « du dernier kilomètre » (jusqu’au client final) principalement pour des professionnels, à Paris mais aussi en petite couronne.
Olvo vélo cargo
Emilie Chaix / Ville de Paris
L’entreprise a d’emblée misé sur une flotte 100% vélos cargos (des vélos équipés pour transporter des charges plus lourdes que des vélos « classiques »), dont la moitié sont électriques. Fleurs, fruits et légumes, fûts de bières, matelas… Les produits varient au gré des demandes des clients (start-up, PME, restaurateurs, fleuristes…).

Un mode de livraison non polluant

Un mode de livraison non polluant et silencieux, qui évite de nombreux allers-retours de camionnettes de livraison, mais qui représente aussi un souci d’efficacité côté professionnels.
Olvo vélo cargo
Emilie Chaix / Ville de Paris
« Nos clients nous choisissent surtout pour notre rapidité et notre capacité à livrer des petits et des grands volumes dans des délais très courts », insiste Leeroyd Levi (en photo-ci dessus), 27 ans, co-cofondateur d’Olvo avec Lucile Mercier, et lui-même coursier.

« La livraison à vélo, c’est l’idéal : rapide et écologique », se réjouit Justin, traiteur près du canal Saint-Martin, qui vient de réceptionner un bouquet de fleurs pour décorer sa boutique.

Modèle coopératif

Autre particularité d’Olvo, sa « gouvernance ». Tous les coursiers sont salariés, et l’entreprise s’est organisée en SCOP (Société coopérative et participative), qui permet la redistribution de dividendes entre les sociétaires. Concrètement : tous les coursiers sont rémunérés 1.400 euros nets par mois, avec une prise en charge de leur mutuelle santé, de leurs repas et une prime pour leurs équipements supplémentaires (tous les vélos sont fournis par l’entreprise). Dans un marché souvent dominé par des multinationales, « on souhaite aussi améliorer les conditions de travail des coursiers », explique Leeroyd Levi.
CoopCycle : un réseau européen naissant

Olvo est membre de CoopCycle, la fédération européenne des coopératives de livraison à vélo. Une plateforme numérique est notamment en cours de création. Un site web et une application mobile permettront de mettre en relation clients et commerces avec une mise en commun des outils de logistique, tout en protégeant les données récoltées. Ce réseau se structure en France, Allemagne, Belgique, Espagne ou encore en Grande-Bretagne.

Plus d'infos sur le réseau CoopCycle

Professionnels : Paris vous aide pour l'achat de vélos cargos

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.