Ville de Paris

Actualité

Nuit de la Solidarité 2022 : le bilan détaillé

Mise à jour le 30/06/2022
Présentation du bilan détaillé du décompte des personnes sans-abri à Paris, réalisé dans la nuit du 20 au 21 janvier 2022.
Depuis 2018, la Nuit de la Solidarité (NDLS) est une opération annuelle de décompte de nuit des personnes sans-abri, pilotée par la Ville de Paris qui mobilise chaque année plus de 2 000 bénévoles et professionnels du social. Elle vise à compter à un instant T, le nombre de personnes se trouvant en situation de rue, c’est-à-dire n’ayant pas d’endroit où dormir pour la nuit ou dormant dans un lieu impropre au sommeil (voiture, tente, hall d’immeubles, etc.), et à mieux appréhender et connaître le profil de ces dernières, ainsi que leurs besoins, afin de faire progresser les dispositifs et politiques publiques d’accueil, d’hébergement et d’insertion.
  • Pour la première fois la NDLS a eu lieu à l’échelle de la Métropole du Grand Paris, ainsi 9 communes volontaires ont participé à la NDLS : Aubervilliers, Bobigny, Bondy, Courbevoie, Gagny, Romainville, Rosny-sous-Bois, Rueil-Malmaison et Saint-Denis.
  • Par ailleurs, et pour la première fois également, l’opération a été mutualisée avec la collecte Habitations Mobiles et Sans-Abri (HMSA) de l’INSEE. Pour rappel, le recensement du volet HMSA de l’INSEE se déroule tous les cinq ans dans le cadre du recensement de la population dans les communes de plus de 10 000 habitants. La mutualisation des deux collectes à un même instant T a permis de bénéficier de la forte dynamique induite par la Nuit de la Solidarité pour recenser de façon précise le nombre de personnes sans-abri, de mutualiser les moyens, de ne pas sur solliciter les différents acteurs et d’assoir la cohérence des résultats obtenus.

Publication des résultats de la Nuit de la Solidarité 2022

En 2022, et pour la deuxième année consécutive, ce décompte donne lieu à la publication de deux rapports distincts :

Publication du rapport d’analyse des résultats de la Nuit de la Solidarité 2022

Le rapport d’analyse des résultats réalisé par l’APUR analyse les profils sociodémographiques et le parcours à la rue des personnes rencontrées, soulignant ainsi leurs permanences et leurs évolutions.

Principaux résultats du rapport d’analyse des résultats réalisé par l’Atelier Parisien d’Urbanisme (APUR)

  • 2598 personnes sans abri décomptées lors de la Nuit : soit une baisse de 8 % entre 2021 et 2022
  • Un nombre de personnes sans-abri élevé au regard du nombre de places d’hébergement et de mises à l’abri ouvertes et en augmentation ces dernières années
  • Une présence des personnes sans-abri dans l’ensemble des arrondissements parisiens, avec un nombre plus élevé dans les arrondissements du centre, du 12e, du 18e et du 19e.
Des profils sociodémographiques qui ont évolué depuis l’édition précédente avec un nombre de femmes plus bas et un âge moyen des personnes rencontrées plus élevé :
  • 10 % de femmes et 90 % d’hommes rencontrés, marquant une baisse de la proportion de femmes par rapport à 2021 (13%)
  • Un âge moyen autour de 43 ans contre 41 ans en 2021
Des personnes sans-abri plus ancrées à la rue en 2022 par rapport aux éditions précédentes :
  • 69% des répondants déclarent vivre à la rue depuis plus d’un an, contre 61% en 2021
  • 34% des répondants évoquent une arrivée à Paris sans logement, contre 45% en 2021
  • 23% des répondants déclarent n’avoir jamais été hébergés en 2022, contre 32% en 2021
Un recours majoritairement faible aux aides et aux dispositifs :
  • 69% des répondants n’appellent pas ou plus le 115, comme en 2021
  • 58% ne sont pas accompagnés par un travailleur social, ce qui est stable par rapport à 2021 (57%)
  • 46% n’ont pas d’adresse pour recevoir leur courrier, ce qui est stable par rapport à 2021 (44%)
  • 52% ne disposent pas de couverture maladie et n’ont pas entamé de démarche, ce qui est stable par rapport à 2021 (49%)
  • 24% n’ont pas vu de médecin depuis au moins un an, ce qui est stable par rapport à 2021 (26%)
  • 54% indiquent ne pas avoir de ressources financières / prestations sociales ou vivre de la mendicité, en baisse par rapport à 2021 (67%)
  • 46% indiquent que la crise n’a pas eu d’impact sur leur vie, ce qui est relativement stable par rapport à 2021 (49%). Stress / anxiété et sentiment d’isolement d’une part, perte d’emploi et baisse des ressources financières d’autre part arrivent en tête des réponses des personnes ayant observé un impact, comme en 2021.

Publication du rapport des contributions des membres du Comité Scientifique

Comme en 2021 et pour la deuxième année consécutive, cette opération de décompte donne lieu à la publication de deux rapports : le Rapport d’analyse des résultats réalisé par l’APUR et le Rapport des contributions des membres du Comité Scientifique.
Ce second rapport présente différents éléments d’analyse et pistes de réflexion autour des résultats de la 5e édition de la Nuit de la Solidarité et plus largement de la façon dont cette nouvelle édition s’est inscrite dans un contexte spécifique (adossement du volet HMSA, métropolisation de l’opération, mise en perspectives des données notamment).
Les contributions rédigées par des membres du Comité Scientifique issus de différents organismes publics, parapublics, associatifs, mais aussi chercheurs, questionnent différentes dimensions relatives aux résultats de la Nuit de la Solidarité 2022, au regard du contexte spécifique caractérisant cette édition.
  • Quels sont les profils des personnes sans-abri rencontrés dans le cadre de la NDLS ? Comment mieux appréhender les spécificités de certaines d’entre elles?
  • Comment appréhender au mieux les résultats de cette 5e édition ?
  • Quelles mises en perspectives pour mieux comprendre les chiffres disponibles ? Quelles innovations ont marqué cette 5e édition et dans quelle mesure ces dernières sont-elles des ouvertures du dispositif pour la suite ?
Ces deux rapports visent à proposer une appréhension globale de l’analyse des données recueillies pendant la Nuit de la Solidarité. La complémentarité des données analysées et des méthodologies employées dans ces deux supports conduit à mieux cerner les attentes et besoins des personnes sans-abri rencontrées, tant sur le plan quantitatif et statistique, que qualitatif.

Les premiers résultats à J+10

Les premiers traitements font état de 2600 personnes sans solution d’hébergement décomptées sur le territoire parisien la nuit du 20 au 21 janvier 2022. Près des trois quarts d’entre elles ont été rencontrées dans les rues de Paris, environ un quart dans d’autres secteurs :
  • 214 sur les talus du périphérique, dans des campements et dans des parcs et jardins,
  • 169 dans les bois de Boulogne et Vincennes,
  • 164 dans les stations de métro et de RER de la RATP,
  • 108 dans les gares de la SNCF,
  • 28 dans des parkings de trois gestionnaires (Effia, Indigo, Saemes),
  • 24 dans des espaces du bailleur Paris Habitat et dans les salles d’attente de l’APHP.
Résultats de la  Nuit Solidarité 2022 par arrondissement
Résultats de la Nuit Solidarité 2022 par arrondissement
Ville de Paris
Ces premiers résultats traduisent une légère tendance à la baisse au regard de la précédente édition, menée le 25 mars 2021, qui avait permis de dénombrer 2829 personnes sans solution d’hébergement pour la nuit. Ils sont notamment à mettre en perspective avec les données relatives à l’offre d’hébergement et de mise à l’abri transmises par la Direction régionale et interdépartementale de l'Hébergement et du Logement (DRIHL).
Plus de 49 000 places étaient régulées par le Service Intégré d'Accueil et d'Orientation (SIAO) et l'Office Français de l'Immigration et de l'Intégration (OFII) parisiens la nuit du 20 janvier 2022, tous dispositifs confondus.
Nuit Solidarité 2022 par arrondissement 03
Résultats de la 5ème édition du 20 janvier 2022 en regard de l’édition du 25 mars 2021
Ville de Paris
Cette même nuit du 20 au 21 janvier 2022, la Métropole du Grand Paris, accompagnée par l’Atelier parisien d'urbanisme (Apur) et par la Ville de Paris, a coordonné l’expérimentation de cette démarche sur son territoire avec neuf communes engagées dans l’expérimentation : Aubervilliers, Bobigny, Bondy, Courbevoie, Gagny, Romainville, Rosny-sous-Bois, Rueil-Malmaison et Saint-Denis. L’opération métropolitaine a mobilisé près de 550 participant.es, volontaires comme professionnels et près de 50 associations partenaires. Elle a permis notamment de tester les aspects méthodologiques de son déploiement, dans la perspective d’un élargissement du nombre de communes concernées dans le futur à l’échelle métropolitaine.
Un premier dépouillement établit à 487 personnes sans solution d’hébergement décomptées dans les neuf communes. Parmi elles, 240 ont été décomptées dans un campement composé essentiellement de familles, à Bobigny.

Retour en images de la 5e édition de la Nuit de la Solidarité

La Nuit de la Solidarité a pour objectif de mieux connaitre les profils et les besoins des personnes à la rue afin d'adapter au mieux les dispositifs d'urgences et sociaux, destinées à ces populations en situation de fragilités multiples. Cette année, une attention particulière a été apportée à l'évaluation de l'impact de la crise sanitaire sur la précarité et les situations de rue à Paris.

Près de 2000 bénévoles parisiens et 400 professionnels

L'organisation de ce décompte de nuit reposait en grande partie sur la mobilisation des bénévoles.
Les Parisiennes et les Parisiens ont répondu présents à cet appel à bénévoles pour cette nouvelle édition.
Dans la nuit du 20 au 21 janvier, par groupes de 4 ou 5, les bénévoles, encadrés par un responsable d'équipe et dotés d'un questionnaire anonyme, ont sillonné les rues de la capitale pour décompter les personnes à la rue et échanger avec elles.
Ce décompte de nuit anonyme et objectif a été réalisé sur l’ensemble du territoire parisien, en partenariat avec le secteur associatif et tous les Parisiens volontaires.
Il est important de préciser que ce décompte n’est pas en tant que tel une intervention sociale, mais une « photographie », à un instant donné, du nombre de personnes en situation de rue sur un territoire délimité à Paris intramuros.

Au total, près de 2 000 Parisiens, encadrés par 400 professionnels de l'action sociale, ont participé à l'opération.
Le programme d’activités solidaires organisé par la Fabrique de la solidarité s’est tenu en parallèle de l’opération de décompte le 20 janvier 2022.

Le 25 mars 2021, la Nuit de la Solidarité a permis de recenser 2829 personnes en situation de rue, alors que 28334 places d’hébergement et de mise à l’abri étaient ouvertes dans Paris lors de la nuit du 25 au 26 mars 2021.

Foire aux questions

Une opération de décompte de nuit a pour objectif de mieux connaître les profils de ces personnes ainsi que leurs besoins. Cette opération n’est pas une intervention sociale, mais un outil qui a pour finalité d’améliorer les réponses proposées.

De nombreuses villes pratiquent déjà cette démarche, comme New York, Bruxelles, Athènes, Sydney… Plusieurs autres villes françaises organisent également des décomptes similaires : Metz, Rennes, Grenoble, Montpellier, Toulouse, Strasbourg ou encore Saint-Nazaire.

L’opération suppose la mobilisation d’équipes constituées de professionnels et de Parisiens bénévoles. Vous recevrez, une semaine à 10 jours avant la Nuit de la Solidarité, un lien vers une vidéo de formation qui vous permettra de prendre connaissance de tous les enjeux méthodologiques du projet.
Nous vous demandons de prendre impérativement connaissance de cette formation avant le jour de l’opération.
Les responsables d’équipe bénéficieront également d’une formation en QG d’arrondissement le jour J. Vous recevrez par mail toutes les informations pratiques (lieu, horaire, etc.)
Après avoir récupéré leur matériel et leurs documents en QG d’arrondissement, toutes les équipes partiront, rue par rue, à la rencontre des personnes en situation de grande exclusion pour leur proposer de répondre à un questionnaire anonyme.
Il ne s’agit donc pas d’apporter des solutions le soir même de l’opération, même si les situations d’urgence pourront être signalées à cette occasion.
Chaque personne rencontrée est libre de répondre ou non aux questions posées, et son anonymat est garanti. Ces travaux respecteront strictement l’anonymat des personnes interrogées et ne rendront pas possible une localisation individuelle. Ils respectent le Règlement général sur la Protection des Données (RGPD).
Un protocole sanitaire strict est mis en place afin de mettre en œuvre cette opération dans des conditions assurant la sécurité de tous : pass sanitaire obligatoire, mise à disposition de masques et de gel hydroalcoolique…
Nous attirons votre attention sur le fait que la présentation d’un pass sanitaire à jour sera requise pour participer à l’opération.

À noter En cas de conditions climatiques très difficiles (par exemple grand froid), les organisateurs se réservent le droit d’annuler l’événement pour se concentrer sur l’urgence sociale.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Participer à l'opération

Tout citoyen de plus de 18 ans le jour de l’opération. Les inscriptions sont ouvertes à tous, Parisiens ou habitants d’Île-de-France.

Les inscriptions à l'opération de décompte sont complètes !

Si l’arrondissement de votre choix est complet, il apparaîtra en grisé.
Dans ce cas, nous vous remercions de choisir un autre arrondissement.

Pour créer un compte, il suffit de renseigner une adresse email et un mot de passe en suivant les étapes que vous trouverez en cliquant sur ce lien.
Notez bien, il n'est pas nécessaire d'habiter Paris pour créer un compte Mon Paris !

Au cours de cette opération, organisée sous la responsabilité de la Ville de Paris, vous serez considéré comme un « collaborateur occasionnel du service public ».
À ce titre, vous serez assuré par la Ville de Paris pour tout incident qui interviendrait durant l’opération et dans le cadre de la mission que vous remplirez. Vous restez seul responsable pénalement de vos actes.

En cas d’empêchement, merci de vous désinscrire en vous reconnectant à votre compte Mon Paris. Un courriel vous sera envoyé pour confirmer votre désinscription.
Si vous n'arrivez pas à vous désinscrire directement, merci de nous écrire à : [nuit-solidarite puis paris.fr après le signe @]ahvg-fbyvqnevgr@cnevf.se[nuit-solidarite puis paris.fr après le signe @]
Afin d’assurer le bon déroulement de l’opération, nous vous remercions de ne pas annuler la veille ou le jour même.

Si vous êtes cas contact, les mesures sanitaires en vigueur doivent être appliquées. Au regard de l’évolution rapide des recommandations sanitaires, merci de vous reporter sur le site du Ministère des Solidarités et de la Santé afin de savoir quelle est la conduite à tenir. Je suis cas contact Covid, que faire ? — Mes Conseils Covid (sante.gouv.fr)

Seules les personnes majeures inscrites via le formulaire en ligne peuvent participer à l’opération.

Dès validation de votre inscription, vous êtes automatiquement affecté à une équipe. Nous ne sommes donc pas en mesure d’assurer que vous serez dans la même équipe qu’un autre participant.

Si vous souhaitez venir accompagné d’un enfant mineur, il sera placé sous votre responsabilité. Afin de limiter la taille des équipes, un seul enfant pourra accompagner un participant.

Pour rappel, toutes les personnes majeures souhaitant participer à l’opération doivent s’inscrire au préalable.

Un protocole sanitaire strict est mis en place afin d’assurer la réalisation de cette opération dans des conditions assurant la sécurité de tous. Des masques et du gel hydro- alcoolique seront distribués à l’ensemble des participants et le responsable d’équipe se verra remettre un stock de masques à proposer aux personnes rencontrées en situation de rue qui n’en disposeraient pas.

Le pass sanitaire est obligatoire pour participer à l’opération. Il sera vérifié à votre arrivée en QG d’arrondissement.

Mon inscription en tant que responsable d'équipe

L’inscription en tant que responsable d’équipe est ouverte aux professionnels du social (association ou institution), aux membres d’une association de lutte contre l’exclusion, aux maraudeurs expérimentés ou aux bénévoles ayant déjà participé à une Nuit de la Solidarité. Il n’est donc pas nécessaire de travailler dans le secteur social pour s’inscrire comme responsable d’équipe.

Chaque responsable d’équipe se verra remettre un guide méthodologique. Le responsable d’équipe est garant du bon déroulement de l’opération et veille au respect des consignes par son équipe, composée de quatre bénévoles au maximum. Il réalise, avec les bénévoles, les entretiens avec les personnes en situation de rue.
En cas de besoin, il sollicite le QG d’arrondissement ou le QG central, selon les situations.

C’est au responsable d’équipe qu’est remis l’ensemble des documents nécessaires au bon déroulement de l’opération (fiche de composition des équipes, fonds de cartes, questionnaires…). Une fois la zone entièrement parcourue, la/le responsable d’équipe s’engage à revenir au QG d’arrondissement afin de remettre les questionnaires complétés à l’équipe référente.

Des sessions de formation sont prévues pour les responsables d’équipe, en amont de l’opération.
Un guide du responsable d’équipe sera mis en ligne. Le courriel d’information envoyé à tous les responsables d’équipe après leur inscription comporte toutes les informations utiles sur ces formations.
De plus, le jour de l’opération, l’ensemble des responsables d’équipe est formé à la méthodologie spécifique du décompte.

Après la formation des responsables d’équipe et une fois les équipes constituées, chaque équipe, composée de 2 à 5 personnes au maximum, parcourt le secteur qui lui a été attribué. Chaque équipe ira, rue par rue, à la rencontre des personnes sans-abri pour, si elles l’acceptent, leur proposer de répondre à un questionnaire.

Une fois le secteur entièrement couvert, le responsable d’équipe retourne au QG d’arrondissement pour remettre les questionnaires à l’équipe référente. C’est aussi l’occasion d’un retour d’expérience « à chaud ».

Mon inscription en tant que bénévole

Tout citoyen de plus de 18 ans le jour de l’opération. Les inscriptions sont ouvertes à tous Parisiens ou habitants d’Île-de-France.

Le bénévole, placé sous la responsabilité du responsable d’équipe, fait partie d’une équipe de cinq personnes maximum. Son rôle est d’appuyer le responsable d’équipe dans les entretiens avec les personnes en situation de rue, la passation des questionnaires dans le respect des règles méthodologiques et le suivi de la cartographie et de l’itinéraire.

Du fait du contexte sanitaire, la formation des bénévoles, habituellement réalisée en QG d’arrondissement le jour J, sera proposée cette année dans un format dématérialisé. Avant la Nuit de la Solidarité, vous pourrez consulter sur paris.fr, une vidéo de formation qui vous permettra de prendre connaissance de tous les enjeux méthodologiques du projet. Nous vous demandons de prendre impérativement connaissance de cette formation avant le jour J de l’opération.
Des temps interactifs (questions-réponses) seront par ailleurs prévus avant l’opération pour vous permettre de poser toutes vos questions. En complément de ce tutoriel, deux formations sont proposées aux bénévoles en amont de la Nuit de la Solidarité.
Organisées par la Fabrique de la Solidarité, ces formations en ligne (via Zoom) ont pour but de vous informer et de vous sensibiliser pour aller vers les personnes sans-abri. Vous retrouverez les dates et liens d’inscription pour ces formations dédiées aux bénévoles dans l’email de confirmation de votre inscription. La participation à ces formations de la Fabrique de la Solidarité n’est pas obligatoire.
Un guide méthodologique est mis en ligne et distribué aux participants le jour J.

Après avoir récupéré leur matériel, chaque équipe, composée de 2 personnes au minimum et de 5 personnes au maximum, parcourt le secteur qui lui a été attribué. Chaque équipe ira, rue par rue, à la rencontre des personnes sans-abri pour, si elles l’acceptent, leur proposer de répondre à un questionnaire.

Le matériel nécessaire

- Outils méthodologiques : questionnaires, cartes du secteur, fiches pratiques et guide de conversation pour accompagner la passation du questionnaire.
- Chasuble de sécurité, lampe torche, clipboard…
- Une collation est distribuée à tous les participants.

- Des vêtements chauds et appropriés pour une marche de nuit de 2 à 3 h.
- Un parapluie et/ou un k-way.
- Un sac à dos. Pensez à charger votre portable.

- N’emportez pas trop d’argent liquide ou d’objets de valeur.
- N’amenez pas avec vous d’autres personnes non inscrites.
- N’apportez pas d'appareil photo.

Après l’opération

La collecte des informations est réalisée sous la responsabilité de la Ville de Paris.
Les résultats seront ensuite exploités par l’Atelier parisien d'urbanisme (APUR), en lien avec le comité scientifique.
Ces travaux respecteront strictement l’anonymat des personnes interrogées et ne rendront pas possible une localisation individuelle. Un rapport complet des résultats sera publié à l’issue de l’opération.
Pour aller plus loin
Rendez-vous sur la page de la Fabrique de la Solidarité, lieu-ressource et de mobilisation citoyenne pour la lutte contre l’exclusion.

Les outils de la Nuit de la Solidarité 2022

Cette vidéo est hébergée par dailymotion.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Vous ne savez pas comment trouver l’information que vous cherchez ?
Posez votre question

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations