Ouvrir la recherche
Focus

Les sept couleurs de la tour Eiffel

Mise à jour le 25/02/2021
En vue des Jeux de Paris en 2024 et à l'occasion du 20e coup de pinceau de son histoire, la tour Eiffel va revenir quelques décennies en arrière et retrouver sa couleur dorée du début du XXe siècle. Depuis sa construction il y a 132 ans, l'édifice a connu sept teintes différentes, qui ont fait son charme et sa réputation. Retour sur les changements d'humeur de la Dame de Fer.

1887-1888 : le rouge Venise ouvre le bal

Embrasement de la Tour Eiffel
Embrasement de la tour Eiffel.
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet
Lors de sa construction, en 1887-1888, Gustave Eiffel lui donne sa première couleur. L'architecte décide dans un premier temps de peindre son œuvre en "rouge Venise", teinte qui était spécialement fabriquée dans la cité italienne au Moyen-Âge. Les deux couches sont appliquées en atelier avant le montage complet du monument, afin de protéger les morceaux de fer d'une potentielle rouille.

1889 : la tour voit brun rouge

Illustration de la Tour Eiffel en 1889
Illustration de la tour Eiffel en 1889
© Musée Carnavalet / Ville de Paris
En mai 1889, alors que sa construction s'est achevée deux mois auparavant, la tour change de couleur pour la première fois. Du rouge Venise initial, elle passe au brun rouge, teinte venue s'accumuler aux deux couches de peinture précédentes. C'est également lors de ce premier changement que la tour Eiffel se pare de trois teintes différentes, comme c'est encore le cas aujourd'hui. Une partie plus sombre en bas du monument, et de plus en plus clair sur ses hauteurs. L'objectif était qu'elle soit mieux intégrée au paysage parisien.

1892 : un an et demi pour passer à l'ocre brun

Les fêtes franco-russes à Paris / Le feu d'artifice vu de la Tour Eiffel.
Les fêtes franco-russes à Paris / Le feu d'artifice vu de la tour Eiffel en 1896.
© Musée Carnavalet / Ville de Paris
Trois ans après son inauguration, la tour a droit à son premier coup de polish. Et pour l'occasion, elle s'habille d'une couleur ocre brun, qu'elle va garder 7 ans, entre 1892 et 1899.
Comme depuis sa construction, la peinture se fait à la main. Cela nécessite près d'un an et demi et 60 tonnes de peinture pour restaurer les 2,5 millions de rivets et les 18 000 morceaux qui la composent.

1900 : du jaune à l'orange pour l'Exposition universelle

Exposition Universelle de 1900
Exposition Universelle de 1900.
© Musée Carnavalet/Roger-Viollet
A l'occasion de l'Exposition universelle de 1900, la tour Eiffel se refait une beauté. Fini l'ocre brun, place à un dégradé de couleurs, du orange à son pied au jaune clair au sommet. Ce changement de couleurs est aussi le point de départ des cycles de sept ans pour repeindre l'édifice et assurer son entretien.

1907 : une éclaircie vers le jaune brun

L'Eléphant de Frémiet et la Tour Eiffel". Huile sur toile, vers 1922
"L'Eléphant de Frémiet et la tour Eiffel". Huile sur toile, vers 1922.
CC0 Paris Musées / Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais
L'année 1907 marque un vrai tournant dans l'histoire de la tour. Gustave Eiffel décide de l'éclaircir et l'orne d'une couleur jaune brun. C'est d'ailleurs cette couleur que l'édifice portera à l'horizon 2022, en vue des Jeux olympiques et paralympiques de Paris en 2024. Pendant près de 50 ans, la tour restera jaune brun et sera repeinte à cinq reprises avec cette même teinte.

Cette vidéo est hébergée par ina.fr
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

1954 : un rouge brun presque d'origine

La Tour Eiffel. Paris, vers 1960.
La tour Eiffel. Paris, vers 1960.
©Roger-Viollet / Roger-Viollet
Après le jaune, la tour vire au rouge brun en 1954 (à ne pas confondre avec le brun rouge cité plus haut… si si, il y a bien une nuance !). Devenue un véritable repère dans le ciel parisien, notamment grâce au phare installé à son sommet deux ans plus tôt, elle revient presque à sa couleur d'origine, qu'elle conservera pendant près de quinze ans.

1968 : la révolution brun tour Eiffel

La Tour Eiffel
La tour Eiffel aujourd'hui.
François Grunberg / Ville de Paris
En 1968, la tour de 324 mètres prend la couleur que nous lui connaissons aujourd'hui, celle du "brun tour Eiffel". En effet, la couleur est spécialement conçue pour l'édifice. Toujours repeinte tous les 7 ans, la tour continue de recevoir du public pendant les travaux, grâce à un protocole sanitaire strict.
La tour Eiffel conserva cette apparence jusqu'en 2022, avant de revenir au jaune brun de 1907 pour les Jeux de Paris en 2024 et continuer de scintiller de plus belle dans le paysage parisien.
Le saviez-vous ?
Sensible aux variations de températures, cette grande Dame rétrécit de 4 à 8 centimètres pendant l’hiver. Lorsque les températures remontent, elle reprend sa taille originale. Les très fortes chaleurs provoquent la dilatation du métal qui fait bouger le monument avec un record d’inclinaison de 18 centimètres en 1976.

En savoir plus

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.