Ouvrir la recherche
Actualité

Le sport urbain en piste pour les Jeux de 2024

Mise à jour le 27/07/2021
Le site de la Concorde accueillera les épreuves de breakdance et de skateboard pour les Jeux olympiques de Paris 2024. Les compétitions d'escalade et de surf se disputeront au Bourget et à Tahiti.
C’est officiel : la commission exécutive du Comité international olympique (CIO) a validé, en décembre dernier, la présence de quatre sports additionnels pour les Jeux de Paris 2024. Il s’agit de l'escalade, du skateboard, du breakdance (appelé également breaking), et du surf. Le breakdance fera son entrée olympique en 2024, alors que le skateboard, l’escalade et le surf figurent déjà aux Jeux de Tokyo 2020.
En 2024, c'est au cœur de Paris que les spectateurs pourront apprécier deux de ces jeunes disciplines. Un véritable parc urbain, sur la place de la Concorde, accueillera les épreuves de breaking et de skateboard, mais aussi des manifestations culturelles (spectacle, concerts, performances), pour une célébration festive du sport et de la culture.
Les épreuves d’escalade se dérouleront au Bourget (Seine-Saint-Denis). Quant aux compétitions de surf, elles seront organisées à Tahiti sur l'une des plus belles vagues du monde, Teahupo’o.

Des Jeux paritaires

Ces quatre disciplines s'ajoutent aux 28 sports déjà présents au programme des Jeux. Par ailleurs, huit nouvelles épreuves intègrent le programme des Jeux de Paris 2024, sans ajouter d’athlètes supplémentaires (10 500 athlètes au total), en remplacement de huit épreuves appelées à quitter le programme des Jeux.
Autre nouveauté : pour la première fois dans l'histoire des Jeux Olympiques, il y aura autant d'hommes que de femmes parmi les engagés. La parité sera donc effective aux Jeux de Paris.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations