Ouvrir la recherche
Reportage

Les piétons reprennent la place de la Bastille

Mise à jour le 29/10/2019
Une partie de la place, dont le réaménagement global se poursuit, est désormais accessible à pied. Un moyen de découvrir de près la colonne de Juillet, mémoire des révolutions de 1830 et 1848 et de déambuler au calme. Témoignages des premiers visiteurs.
Les premiers curieux l’ont découvert le 25 octobre dernier. Le centre de la place de la Bastille, est désormais accessible à pied. Ce ne sont plus les voitures qui tournent autour de la presqu’île de plus de 10.000m2 en cours de création, mais les promeneurs.
Place de la Bastille le 29 Octobre 2019
Place de la Bastille le 29 Octobre 2019
François Grunberg / Ville de Paris
Un exemple d’itinéraire à découvrir ? Vous pouvez ainsi passer directement à pied de la rue St Antoine (4e) à la rue du Faubourg Saint Antoine (11e) : il vous suffit d’emprunter deux nouveaux passages piétons, puis de traverser la place.

C’est surprenant de se retrouver si près de la colonne de Juillet

Raphaël
visiteur de la place
« Enfin, on peut circuler sur la place à pied », constate un retraité, qui traverse l’esplanade. « La vue est dégagée sur l’Opéra, et la promenade est agréable », apprécient Simone et Jean-Michel, deux Alsaciens en visite à Paris. « Avant c’était le bazar, c’est mieux ainsi, se réjouit Raphaël, de passage dans le quartier avec sa compagne et ses deux filles. C’est surprenant de se retrouver si près de la colonne de Juillet ».

Une place symbole de révolutions

Le monument attire tous les regards, certains s’arrêtent pour faire une photo, d’autres découvrent pour la première fois la colonne, à la recherche de symboles de la Révolution française à la Bastille. « Je suis passionnée par l’Histoire de la révolution », confie Maria Fernanda, originaire de Barcelone, qui déambule sur la presqu’île. Elle découvre, pas à pas, des rappels discrets, sous la forme de pavés incrustés dans le dallage de la place : les dates des révolutions de 1789, 1830, 1848 et 1871, une mini Bastille, un bonnet phrygien…
Place de la Bastille le 29 Octobre 2019
La colonne de Juillet, achevée en 1840, attire tous les regards.
François Grunberg / Ville de Paris
Sur le fronton du monument, une inscription : « A la gloire des citoyens français qui s’armèrent et combattirent pour la défense des libertés publiques dans les mémorables journées des 27, 28 et 29 juillet 1830 ». Car le célèbre monument porte une double mémoire. C’est d’abord celle de la révolution dite des « 3 glorieuses » de 1830. Ces trois journées ont conduit au renversement de Charles X, portant au pouvoir le roi Louis Philippe et la Monarchie de Juillet. Puis, en 1848, une nouvelle révolution met fin au règne de Louis Philippe, ouvrant la voie à la Seconde république, qui est promulguée devant la colonne le 27 février de cette année.

Les objectifs de cette rénovation

Le réaménagement de la Bastille permettra, au terme des travaux, d'offrir un point de rencontre entre les 4e, 11e et 12e arrondissements :
  • Créer une liaison piétonne Est/Ouest
  • Renforcer la liaison piétonne et paysagère Nord/Sud et vers le port de l’Arsenal
  • Faciliter les traversées piétonnes et vélos
  • Renforcer la présence végétale, tout en sachant que la profusion des réseaux (électricité, gaz, , télécoms…) sous la place limite les plantations, et créer de trames vertes en lien avec la promenade plantée.
  • Intensifier les usages du parvis de l’Arsenal et le lien visuel vers le port
  • Révéler l’histoire et le patrimoine
  • Faire sortir l’Opéra de ses murs
Le chantier du réaménagement de la place devrait être achevé d'ici la fin de l'année.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.