Ouvrir la recherche
Actualité

La place des Fêtes revisitée

Mise à jour le 05/07/2019
Les travaux d'aménagement du cœur de la place des Fêtes ont débuté le 1er avril.
 À l’issue des travaux, en octobre 2019, vous bénéficierez d’une place métamorphosée : son cœur, entièrement dévolu aux piétons, offrira de nombreux espaces végétalisés propices à la rencontre, au jeu...

Les objectifs

Le projet à pour objectif de redynamiser cette place populaire pour la rendre plus attractive et accueillante, pour que les Parisien•ne•s puissent renouer avec des lieux oubliés de tous ou méconnus, à l’instar du Regard de la lanterne, une partie de l’aqueduc de Belleville datant de la fin du XVIe siècle qui cache une ancienne réserve d’eau.
Ainsi, les 17 000 habitants du quartier ont été invités à définir les objectifs de la future place. Demain, derrière le Capla, bâtiment facilitant rencontres et animations, un « salon végétal » baptisé « Les terrasses Sud » sera créé.
Les trois grandes marches seront recouvertes d’une pelouse sur laquelle on pourra flâner, discuter et pique-niquer. En miroir, « Les terrasses Nord » seront aménagées devant le Monoprix sous la forme d’un belvédère et d’un solarium.
Ses quatre paliers enherbés permettront de s’asseoir, de s’allonger et d’accéder à la terrasse haute plantée de tilleuls. En tout, 460 m2 de surfaces végétalisées seront créées. Un espace de brumisation permettra de lutter contre les chaleurs estivales

La nouvelle place des Fêtes en 10 points clés

Passez votre curseur sur les pastilles de couleurs pour voir le détail des aménagements.

1.  Les terrasses nord : un belvédère, solarium urbain

Pour profiter du point de vue offert sur la place et du soleil, des gradins enherbés composés de quatre grands paliers permettent de s’asseoir ou de s’allonger et d’accéder à la terrasse haute plantée de tilleuls.

2. La placette Thuliez

La placette, agrandie et végétalisée, est un espace convivial et ludique. Outre de nouvelles accroches pour les vélos, elle offre des assises pour une pause ou un moment de détente. Cinq arbres sont plantés, dont trois dans une jardinière le long de la rue Henri-Ribière. Le nouveau manège est quant à lui installé à l’est de la placette.

3. Les terrasses sud, un îlot de fraîcheur en été

Les paliers sont transformés en « salons végétaux » propices pour flâner, discuter, pique-niquer…

Les trois grandes marches sont conservées, mais les pavés au sol sont remplacés par de la pelouse fleurie. Pour agrandir cet espace, les pieds des arbres d’une partie du mail planté sont végétalisés. Des assises y sont disposées.

4. Le mail planté

Des dalles aux joints enherbés ainsi que des parterres de vivaces et d’arbustes bas habillent le sol du mail planté. Aux extrémités, les arbres prennent place dans des jardinières. Entre le mail et la façade sud de la place, des bacs de culture permettent désormais de jardiner, de planter des fleurs…

5. Le portique et l’ombrière

Le portique est équipé de cimaises qui offrent la possibilité d’organiser des événements temporaires : expositions, projections, interventions artistiques… L’ombrière évolue également : les spots et le banc ont été enlevés et de nouvelles assises sont installées entre les poteaux.

6. La fontaine et ses abords : un nouvel espace de brumisation

L’espace de la fontaine est prolongé par une aire de brumisation. Sept mâts créent un lieu de fraîcheur, de jeu et de détente supplémentaire. Les mâts, agencés dans l’alignement des poteaux de l’ombrière, et la disposition des nouvelles dalles au sol, redonnent une harmonie aux lieux.

7. Le Capla

La pyramide est démontée et la sortie de secours du parking sera intégrée à ce « cabanon de la place des Fêtes ». Espace partagé et ouvert, il facilitera rencontres et animations au centre de la place. Le Capla accompagnera les initiatives et événements portés par les associations et par la mairie : jeux, loisirs, culture, sport, santé...

8. Le fil d’Ariane

Le « fil d’Ariane » guide les personnes malvoyantes pour qu’elles puissent se déplacer plus facilement.

9. Le mobilier

Une même collection de mobilier est déployée sur la place. Bancs en angles droits, en courbe ou circulaires, decks ou tables-assises : tous sont composés de lattes.

10. L'éclairage et la mise en lumière artistique

Les différents accès à la place sont marqués par des points lumineux colorés.
L’éclairage des cheminements piétons est modernisé et de nouvelles sources de lumière adaptées au nouvel aménagement sont posées. Sur la placette Thuliez, le mur de la jardinière fait l’objet d’un jeu d’ombres et de lumières.
Des repères lumineux animent également la place : l’ombrière et le portique, le futur Capla et le rond de la fontaine sont illuminés.
En chiffres

7 mois de travaux

9 nouveaux arbres pantés

160 m² de jardinières

460 m² de nouvelles surfaces végétalisées

260 m² de surfaces infiltrantes (dallage enherbé qui laisse l'eau s'infiltrer dans le sol)

Un projet de réaménagement issu d’une démarche participative et de co-construction innovante

Après une votation et la mission du collectif Faites! en 2014, une large concertation a étroitement associé les Parisiens et les usagers à la transformation de la place en 2015 et 2016.
Elle s’est poursuivie avec le collectif DiDO! installé sur la place en 2017. Plus de 700 personnes ont participé à une trentaine d’actions des collectifs.
Dans le cadre de ces ateliers, de nouveaux aménagements et un Capla ont été imaginés pour favoriser la vie de quartier et l’animation conviviale de la nouvelle place.
L’apaisement de la circulation, la piétonnisation renforcée du cœur de la place, l’installation d’assises, le développement de la végétalisation, la création d’espaces ombragés, l’aménagement de lieux disponibles pour accueillir des activités variées et d’un espace ludique ont été décidés de concert avec les Parisiens.

Des transformations qui s’inscrivent dans l’Histoire

Espace de réjouissances populaires, la place des Fêtes est née en 1835 sur la commune de Belleville. En 1860, lors de l’annexion du faubourg à Paris, des aménagements donnent à cette place son caractère de square (kiosque à musique, petit mobilier dessiné à l’anglaise…).
C’est au début des années 1970 que la place est totalement transformée avec la construction des tours d’habitation, d’une dalle commerciale à leur pied et d’une extension de la place haussmannienne sur un parc de stationnement souterrain.
Au début des années 1990, Jacques Chirac souhaite que la place fédère le quartier et soutienne le dynamisme économique local. Il est le premier à définir des priorités telles que l’éloignement du stationnement au profit du parcours piéton, ou le soin à apporter au fonctionnement du marché.
Les nouveaux aménagements, résilients et écologiques – la Ville détruit peu mais réinvente l’espace – poursuivent l’ambition d’une place vivante et aimée de ses riverains.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.