Ouvrir la recherche
Entretien

Elsa Zylberstein : "C'est important d'adoucir ces moments pour les personnes âgées isolées"

Mise à jour le 09/04/2020
L'actrice est à l'origine de la mise en place de temps d'échanges au téléphone entre des personnalités du monde de la culture et des seniors isolés. Avec d'autres célébrités, elle prête ainsi main-forte aux 1000 bénévoles de Paris en Compagnie engagés pour rompre la solitude des aînés pendant le confinement.
 Elsa Zylberstein
Elsa Zylberstein
Sylvie Lancrenon

Comment est née cette initiative?

J'ai eu l'idée un peu par hasard, en regardant les infos, en écoutant ce qui se passe… Savoir que des personnes âgées devaient rester dans leur chambre dans les Ehpad, qu'elles ne pouvaient même plus être en contact les unes avec les autres me peinait beaucoup. Déjà que pour nous, c'est compliqué, mais en étant seul et âgé, cela peut être angoissant.
J'ai appelé mon amie Yasmina Benguigui pour lui dire que j'aimerais bien lancer quelque chose où je parlerais aux personnes âgées le soir ou l'après-midi, mais que je n'avais pas la structure. Nous avons été mis en lien avec les services de la Ville et Paris en Compagnie (un dispositif gratuit d'accompagnement des aînés, lire l'article ici). C'est parti comme ça. Très vite, j'ai contacté Gad Elmaleh, Antoine de Caunes, Claude Lelouch, Franck Dubosc et Sylvie Testud. Ils m'ont tout de suite dit oui. D'autres en ont entendu parlé, comme la directrice du théâtre Antoine, Stéphanie Bataille qui a fédéré d'autres artistes, de même pour Bernard Montiel. Et maintenant, la liste est dingue ! Des personnalités comme Line Renaud, Marcel Amont, François Berléand, Stéphane Bern, Catherine Frot, Christophe Lambert, François-Xavier Demaison, Andréa Ferréol, Dave, Liane Foly, participent à cette initiative.

Comment se déroulent ces appels ?

Je viens de faire mes deux premiers appels mardi (7 avril) avec une Parisienne et un Parisien, je peux vous en parler. Je suis émue, absolument bouleversée ! Ils étaient tellement contents que je leur parle. C'était génial ! Nous avons dû rester 25 minutes au téléphone. Je leur demande ce qu'ils font, d'où ils viennent. Puis, on se laisse porter au fil des discussions en fonction de ce qu'ils aiment, l'opéra, la littérature… Le monsieur de 90 ans m'a cité des vers de Corneille. Je leur ai lu du Baudelaire avec Chant d'automne et du Verlaine. Avec la dame, Monique, j'ai posé plein de petites questions, j'ai essayé de savoir qui elle était. Elle aime Mauriac, alors je lui ai demandé si elle souhaitait que je lui lise un de ses textes… Voilà, c'est aussi simple que ça !
Je m'assure aussi qu'ils aient tout ce dont ils ont besoin, qu'il n'y ait pas de problème, qu'ils reçoivent bien les repas à domicile par exemple. Jeudi, je vais appeler deux autres personnes. Mais j'ai promis à mes interlocuteurs du mardi que je les rappellerai le lendemain, pour un petit rendez-vous dans l'après-midi.

Les personnes âgées au téléphone sont-elles plus inquiètes ?

Elles le sont sûrement. Elles sont assez philosophes, prennent leur mal en patience, écoutent de l'opéra, lisent. La dame que je suis relit La Peste de Camus, une lecture qui résonne aujourd'hui.

Rien ne sera plus comme avant : il y aura d'autres réflexes, d'autres manières de faire. Avec cette introspection, peut-être que l'on sera davantage dans un temps de l'être, non plus dans le paraître.

Elsa Zylberstein
Actrice, bénévole auprès des personnes âgées

Vous êtes sensible à l'isolement des aînés…

Oui. Ma mère m'a toujours appris à faire attention et respecter les gens âgés. Ma grand-mère que j'adorais était dans une maison de retraite. Cela touchait beaucoup ma maman. C'est important de se dire que les personnes âgées ne sont pas seules et d'adoucir ces moments un peu différents. C'est aussi un message de solidarité : ne laissez pas vos aînés, occupez-vous des anciens, des voisines, d'une personne que vous connaissez, de vos grands-parents!
Et puis, rien ne sera plus comme avant : il y aura d'autres réflexes, d'autres manières de faire. Avec cette introspection, peut-être que l'on sera davantage dans un temps de l'être, non plus dans le paraître. On était que dans « l'avoir », dans la puissance de l'appât du gain, dans le superficiel parfois. C'est une manière de dire : revenons à l'essentiel, à l'essence de ce qu'on est, profondément.

Quel est votre message aux Parisiens et aux Parisiennes ?

Il faut garder espoir, voir le bon dans tout. C'est l'occasion de rentrer en soi, de lire, de regarder, d'être dans l'introspection peut-être plus que d'habitude. Pour ma part, je me réinvente avec des petites vidéos de « Mytho du soir » que je publie quotidiennement sur Instagram, par exemple la fille qui va à une soirée, qui revient de voyage… Je joue un personnage totalement en dehors de la réalité, ce qui permet toutes les folies, d'être dans l'ironie et la dérision. J'ai commencé un peu par hasard et puis les internautes ont tellement apprécié que c'est devenu un rendez-vous auquel je ne peux pas déroger (rires) !
Paris en Compagnie et les appels de convivialité
Paris en Compagnie est un dispositif gratuit d’accompagnement des aînés parisiens, initié par la Ville de Paris en janvier 2019 et porté par Lulu dans ma rue, les Petits Frères des Pauvres et Autonomie Paris Saint-Jacques. Ce service permet à toutes les personnes âgées de plus de 65 ans d'être accompagnées dans leurs déplacements de proximité par des citoyens bénévoles de leur quartier. En raison du contexte actuel, les sorties de Paris en Compagnie ont été suspendues pour être remplacées par des appels de convivialité pour maintenir le lien social avec les aînés. Depuis le 11 mars, plus de 1500 appels ont été effectués par des bénévoles.

Pour bénéficier des appels de convivialité, il suffit de contacter Paris en Compagnie au 01 85 74 75 76. Pour devenir bénévole et appeler les aînés, il faut télécharger l'application mobile Paris en Compagnie (sur l'App Store ou sur Google Play) ou s'inscrire sur le site Paris en Compagnie

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.