Ouvrir la recherche
Série

Des fleurs ou un café, chez Désirée, emportez les deux !

Mise à jour le 16/11/2020
Dans le cadre du mois de l'économie sociale et solidaire (ESS), chaque année en novembre, découvrez ces acteurs parisiens qui font bouger les choses. Cette semaine, focus sur Désirée, à la fois fleuriste et café, qui œuvre pour la sauvegarde de l'horticulture française.
Plus de 85 % des fleurs vendues dans notre pays viennent de loin, très loin, de Hollande bien sûr, mais aussi d'Equateur, de Colombie, ou encore du Kenya ou d'Ethiopie. Alors que la France, y compris l'Île-de-France, ne manque pas de fleurs. Deux jeunes femmes, Mathilde et Audrey, ont voulu inverser cette tendance très peu développement durable en apportant un soutien important à la filière horticole française.
En 2017, les deux trentenaires ont créé Désirée, à la fois magasin de fleurs et café, installé au 5, rue de la Folie-Méricourt (11e). Puis en 2020, après avoir repoussé une ouverture prévue en avril, un second magasin de fleurs responsables en provenance d'Île-de-France et du Var a vu le jour en juillet, 96 rue de Meaux (19e).

Des fleurs du Var, d'Île-de-France et même de Paris

« De mai à octobre, nous nous fournissons quasi exclusivement en Île-de-France (dans le 77, le 91, ou le 94 et même dans Paris intra-muros) et à 5 % dans le Var. De novembre à avril, nous travaillons avec des producteurs du Var pour les fleurs d'hiver (renoncules, anémones, anthémis, premiers narcisses)», explique Mathilde, co-fondatrice.
Même dans Paris intra-muros ? Et bien oui, dans le 20e, les deux jeunes femmes ont rencontré Masami-Charlotte Lavault qui fait pousser des fleurs sur un toit (elle est lauréate de l'appel à projet Parisculteurs 2017). Ensemble, elles ont aussi co-écrit un livre où elles dévoilent comment composer de beaux bouquets de saison, mettent en avant des horticulteurs et proposent des associations de bouquets saisonniers et de gâteaux simples et familiaux.
Désirée Café Fleuriste rue de Meaux 19e
Fleurs françaises et de saison pour les bouquets Désirée
Joséphine Brueder / Ville de Paris

Entreprise solidaire d’utilité sociale

Désirée est aujourd'hui membre du collectif de la Fleur française. Créé en 2017, ce collectif regroupe des fleuristes engagés pour la filière horticole et les producteurs français.
Avec Désirée, vous choisissez des fleurs 100% françaises et des bouquets uniques et qui plus est, disponibles en quantité limitée : pas plus de 15 bouquets par jour en vente, en ligne. Bonus, les bouquets sont livrés en vélo cargo du lundi au samedi.
Désirée Café Fleuriste rue de Meaux 19e
Joséphine Brueder / Ville de Paris
En 2019, Désirée a aussi reçu l'agrément « Entreprise solidaire d’utilité sociale » (ESUS), pour son engagement à partager ses bonnes pratiques et participer à des relations plus justes et plus transparentes avec les producteurs. Cela concerne aussi une logistique plus cohérente, pour le bien-être des salariés et pour une consommation raisonnable.
En 2021, Désirée veut aussi mettre en place une formation à l'horticulture pour les personnes éloignées de l'emploi, en partenariat avec l'association Halage.
La Ville de Paris soutient financièrement cette initiative dans le cadre de son plan de relance des entreprises.

Art floral et art culinaire

Avant d'en arriver là, il aura fallu une dizaine d'années et une rencontre autour… du fromage. Mathilde sourit : "Avec Audrey, nous étions acheteuses de fromage AOC et nous faisions le tour des producteurs. Nous étions déjà sensibilisées aux questions de slow food, de circuits courts et de production locale. Personnellement, je suis passionnée par les fleurs depuis toujours, alors nous avons eu envie de développer quelque chose dans ce domaine, avec les mêmes préoccupations durables."
Et comme les deux jeunes femmes aiment aussi manger sain, elles décident d'ouvrir, en même temps, un café restaurant qui propose une formule autour d'un plat du jour (pour le déjeuner). Les plats sont confectionnés sur place, à partir de l'agriculture agro forestière : surtout des fruits, légumes ou céréales. "Nous voulions un lieu de convivialité avant tout, un peu comme une cantine de quartier. Et comme nous sommes aussi gourmandes, il est possible de venir boire un café ou thé avec une pâtisserie entre 9h et 17h." (à emporter uniquement, en ce moment). Le café fait partie du réseau Eco table.
Désirée Café Fleuriste rue de Meaux 19e
Une verrière sépare l'espace fleuriste et l'espace restauration
Joséphine Brueder / Ville de Paris
Dans les boutiques Désirée, l'espace fleurs et l'espace restauration ne peuvent occuper le même espace pour des questions d'hygiène et de température. Ils sont donc séparés par une jolie verrière d'où l'on peut admirer les fleuristes en plein travail.

Des paniers anti-morosité

Dans le contexte sanitaire actuel, l'activité se poursuit tant bien que mal avec un système de commande et retrait en magasin, autant pour les fleurs que pour le déjeuner.
Désirée Café Fleuriste rue de Meaux 19e
De la couleur pour les renoncules
Joséphine Brueder / Ville de Paris
Audrey et Mathilde ont cependant dû fermer le restaurant du 11e et se consacrent à celui du 19e. Mais les commandes de fleurs restent possibles, avec retrait de commandes dans les deux boutiques. "Nous poursuivons tant bien que mal. Nous avons hésité à tout arrêter mais c'était trop dur de ne plus avoir de liens ni d'activités. La logistique est un peu plus dense mais nous travaillons en adaptant notre mode de fonctionnement et avec le souci de trouver des solutions qui pourront être pérennisées."
Ainsi des jolis "paniers perchés" ont été créés spécialement pour le confinement. On y trouve légumes, fleurs et pâtisserie. Un panier qui fait du bien au moral, à l'image de l'entreprise d'Audrey et Mathilde.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations