Ouvrir la recherche
Actualité

Cure de jouvence pour les passerelles du canal Saint-Martin

Mise à jour le 05/07/2021
Les passerelles du canal retrouvent de leur splendeur petit à petit. Les travaux, débutés fin 2020, vont s'achever en août, alors que la passerelle des Douanes a été livrée le 18 juin 2021.
Les promeneurs du canal Saint-Martin l’ont certainement remarqué, les passerelles sont en train d’être rénovées. Au programme, les peintures seront refaites, les pierres abimées changées et l’éclairage revu pour mettre en valeur ces ouvrages d'art. Le coût total de ces travaux s’élèvera à 5,5 millions d’euros. La passerelle des Douanes est la première à être rénovée. Viendront ensuite celle de Bichat et celle de la Grange-aux-Belles.

Les rénovations dans le détail

Les passerelles ont été construites durant la seconde moitié du XIXe siècle. Empruntées quotidiennement par des milliers de personnes et très appréciées des Parisiens et des visiteurs, elles méritaient d'être restaurées. Pour leur rendre leur aspect d'origine, les travaux poursuivent plusieurs objectifs.
  • Assurer la stabilité de l’ouvrage et conforter la structure : même si la traversée des passerelles n’était pas dangereuse, il devenait toutefois nécessaire de renforcer leurs fondations par des injections.
  • Conserver et restaurer les ouvrages existants : du haut de leur grand âge, les passerelles ont bien résisté à l’injure du temps. De nombreux éléments n’ont pas besoin d’être remplacés, seulement restaurés. C’est le cas des structures en fonte, des maçonneries et parements de pierre et des garde-corps en fer forgé.
  • Retrouver la couleur d’origine des passerelles : après des études historiques et colorimétriques, les passerelles seront peintes en gris clair, comme c’était le cas au XIXe siècle.
  • Mettre en valeur les ouvrages par un éclairage : il faut que ça brille ! Deux candélabres de chaque côté des passerelles seront remis sur leurs emplacements d'origine et la sous-face des arches sera mise en lumière.
  • Remplacer les emmarchements en pierre de Souppes : usées par des générations de promeneurs, ces roches sédimentaires avaient bien mérité de prendre leur retraite. Elles seront remplacées par des pierres extraites de la même carrière.
  • Supprimer les ajouts disgracieux et altérés : au fil des décennies, des réparations sur les passerelles avaient été effectuées (platelage bois, marches en béton, cadres grillagés). Elles disparaîtront avec ces travaux.

Des barges pour soulager les berges

Une partie des bungalows liés aux travaux ont été installés sur des barges directement sur le canal. Les berges sont laissées libres au maximum pour permettre la circulation des promeneurs et diminuer la gêne pour les riverains.
Quant aux cinéphiles, ils devront patienter jusqu’à la fin du mois de juillet 2021 avant de pouvoir reproduire la scène d’Amélie Poulain faisant des ricochets sur le canal.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations