Ouvrir la recherche
Actualité

500 capteurs de CO2 dans les écoles, crèches et collèges

Mise à jour le 28/04/2021
Pour sensibiliser aux bonnes pratiques d’aération et contenir l'épidémie de Covid-19, la Ville de Paris prévoit l’installation de 500 capteurs de dioxyde de carbone (CO2) dans près de 200 établissements accueillant des enfants.
Développé en partenariat avec AirParif et avec le soutien de chercheurs du CNRS, de l'École normale supérieure et de CentraleSupélec, ce projet a permis depuis le mois de mars d'équiper 82 établissements scolaires de capteurs de dioxyde de carbone (CO2). D'ici la mi-mai, 63 crèches, 25 maternelles, 25 écoles élémentaires et 75 collèges au total seront équipés de ce dispositif. Les établissements sélectionnés ont été choisis parmi les plus touchés par la propagation du Covid-19.
Les capteurs sont installés dans une à quatre salles par établissement, en particulier dans les réfectoires pour les écoles et les collèges.
Ce projet a vu le jour dans le cadre du budget participatif Lutter contre toutes les pollutions.

Des voyants lumineux pour indiquer le taux de CO2

Une fois installés, les capteurs permettent de mesurer le taux de dioxyde de carbone de la salle équipée. L'objectif est de favoriser et d'encourager un renouvellement suffisamment fréquent de l'air des espaces clos, par l'aération.
Un code couleur informe les personnes présentes dans la pièce de la qualité de l’air et donc, de la nécessité ou non d'aérer. Le voyant vert indique que la salle n’a pas besoin d’être aérée tandis que le voyant orange prévient de la nécessité d’aérer prochainement. Si cela n’est pas fait, le voyant passe au rouge et signale que la pièce doit être immédiatement aérée.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations