Ouvrir la recherche
Actualité

Au quotidien, ces agents de la Ville au service des Parisiens (3)

Mise à jour le 15/04/2020
Au service des usagers en mairie, au bout du fil du 3975, sur la voirie pour faciliter les accès ou dans les rues pour sensibiliser à la sécurité. Tous poursuivent sur le terrain leur mission de service public à la Ville de Paris, en cette période de crise sanitaire liée au coronavirus. Dans cette troisième série, Kadidia, Nathalie, Nicolas et Fernando témoignent, avec une humilité à la hauteur de leur investissement.

Kadidia, au service des usagers en mairie d'arrondissement

Kadidia Traoré est agente d’état civil à la mairie du 19e

Comment s’est réorganisé votre service ?

La mairie est ouverte uniquement pour les déclarations de naissance, qui doivent être faites dans les 5 jours, et les déclarations de décès. Les horaires d’ouverture ont été adaptés. Un roulement a été mis en place à l’accueil pour orienter les personnes avec l’appui des agents de sécurité. Je suis un agent polyvalent sur les différents postes de l’état civil, qu’il s’agisse de l’accueil du public ou du back office. Nous sommes actuellement six de notre service à être présents, dont nos deux responsables, soit trois fois moins que d’habitude. En dehors de l’enregistrement des naissances et des décès, les autres prestations au public sont suspendues. Les cérémonies de mariage ont ainsi été annulées, par contre nous avons poursuivi le travail en interne telle que la publication des bans. Nous faisons un maximum de tâches pour éviter d’être submergés lors de la reprise. Nous traitons également les demandes d’actes par Internet et courrier.
Façade de la mairie du 19ème place Armand Carrel
Façade de la mairie du 19ème place Armand Carrel
Hélène Cardi / Ville de Paris

Quelles dispositions ont été prises pour vous protéger ?

Des plexiglas ont été installés aux deux guichets qui reçoivent encore le public et nous disposons de gel hydroalcoolique. Nous avons aussi des gants et des masques. Les usagers qui viennent pour des démarches sont également très vigilants. Ils font attention et nous désinfectons toujours après le passage d’une personne. Je travaille avec une certaine appréhension, mais il n’est pas possible de fermer le service. Nous devons continuer à accompagner les personnes dans leurs démarches. Je tiens à être là, même si j’ai un enfant de moins de 16 ans. Je regarde ses devoirs le soir.

Qu’est-ce qui vous motive à être présente ?

Je suis fière de participer à cet élan de solidarité, au même titre que le conducteur du bus que je prends tous les matins, les caissières qui me permettent de faire mes courses… Je veux apporter ma pierre à l’édifice et faire partie de ce processus qui sera mémorable. Mes collègues qui ne peuvent pas venir travailler en raison de pathologies ou parce qu’elles doivent garder leurs jeunes enfants prennent régulièrement des nouvelles. Certaines sont prêtes à venir si besoin. Il y a une réelle solidarité entre nous.
A savoir
Les mairies d’arrondissement restent ouvertes pour l’enregistrement des déclarations de naissance, de reconnaissance, et de décès qui sont en augmentation. Certaines ont regroupé leurs services d’état civil pour assurer l’accueil des usagers.
Toute l'information sur les ouvertures des mairies

Nathalie, au service des usagers du 3975

Nathalie Daclon travaille à l'Agence de la Mobilité et s'est portée volontaire pour informer et orienter les Parisiens via le 3975.

"La solidarité qui se met en place est assez extraordinaire : on a pas mal d'appels de gens qui se soucient de leurs voisins à qui il n'avaient jamais adressé la parole, qu'ils ne connaissaient même pas".
Elle raconte son expérience ici en vidéo.

Nicolas, pour la sécurité de la voirie

Nicolas Clermonté est responsable de la Section de maintenance de l’espace public (SMEP) à la Direction de la voirie et des déplacements (DVD)

Quelles sont vos missions en ce moment ?

Seules les commandes dites de sécurité sont traitées (nids de poule, mobilier présentant un risque aux usagers, signalisation verticale…). La SMEP intervient également sur la sécurisation des sites rendus sensibles par le contexte actuel : fermeture de voie pour des hôpitaux ou des pharmacies, sécurisation des sites de distribution des Restos du Cœur, livraison de barrières pour les « drive-in » de dépistage. Nous aidons ainsi à faciliter le fonctionnement des services de santé.
Section de maintenance de l’espace public de la Direction de la Voirie et des Déplacements
Section de maintenance de l’espace public de la Direction de la Voirie et des Déplacements
Christophe Belin / Ville de Paris

Comment s'organise le travail sur le terrain ?

À l’image de l’ensemble de la DVD, la SMEP fonctionne en effectif restreint. Une brigade composée d’un encadrant et de 4 agents est de permanence chaque jour, week-end compris. La journée débute à 7h30 en semaine, l’encadrant recueille les demandes transmises. Les agents partent alors à 2 convois de 2 agents pour traiter la quinzaine de commandes sur l’ensemble du territoire parisien. Dans la journée et sur sollicitation, le programme peut être modifié si une urgence devait être signalée . Le week-end, ce sont les horaires habituels des permanences, 9h – 18h avec les mêmes missions que la semaine.

Quel est le sentiment de vos équipes sur cette période ?

Malgré le climat anxiogène que nous vivons tous, les agents de la SMEP sont totalement investis dans les missions qui leurs sont confiées et je sens un vrai désir de participer à l’effort collectif de l’ensemble des agents de la ville pour maintenir un niveau de service de qualité. Ils ont tous les équipements nécessaires à leur sécurité ainsi qu’un guide de procédures détaillées sur les bonnes pratiques à tenir dans de telles conditions. Depuis le début du confinement, je n’ai pas reçu de signal indiquant le malaise d’un agent dans l’exercice de ses fonctions, ce qui est plutôt rassurant et tend à démontrer le professionnalisme des acteurs sur le terrain. L’exceptionnelle fluidité de la circulation permet des déplacements plus rapides, la SMEP peut donc intervenir rapidement dans la même journée sur tous les arrondissements et répondre efficacement aux commandes reçues.

Fernando, pour le respect des règles pour le bien commun

Fernando Borasteros est inspecteur de sécurité à la Ville de Paris.

Il fait partie des agents de prévention et de sécurité mobilisés sur le terrain chaque jour. Il nous raconte, en vidéo, son quotidien. Sa mission principale ? Sensibiliser les Parisiens aux règles à respecter contre la propagation du virus. "C'est grâce à un mouvement collectif que l'on pourra endiguer cette épidémie."

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.